Folfox 4

le protocole folfox

 

La chimiothérapie est un des traitements « classiques » du cancer. Différents programmes personnalisés de soins ou protocoles de soins sont possibles. Les traitements contre le cancer sont déterminés par une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui va se fonder sur des critères propres à la personne malade : le type de tumeur identifié, son stade d’avancement, l’état général du patient, son âge, etc.

La chimiothérapie peut être proposée au patient seule ou avec un autre traitement contre le cancer (radiothérapie, immunothérapie, thérapie ciblée, chirurgie, etc.).

Les informations suivantes sont données à titre informatif. Pour ma part, je ne suis pas médecin et n’ai fait ce site qu’en tant qu’une simple patiente qui voulait trouver des réponses à mes questions. Mais attention, pour tout ce qui relevait de la sphère médicale stricte, je ne m’adressai qu’à mon équipe soignante. Les oncologues ont souvent un emploi du temps chargé, mais il ne faut pas hésiter à leur poser toutes les questions qui vous turlupinent. Les éléments sur le protocole Folfox ci-dessous sont simplement destinés à vous donner les moyens d’engager un dialogue avec votre équipe soignante.

Personnellement, être « nourrie » d’informations m’a aidée à faire face au cancer et à ses conséquences. C’est dans un esprit de partage que j’ai fait ce site où il y a plus de 200 articles sur les cancers, la chimiothérapie et leurs conséquences, puis que j’ai écrit mon livre.

Tout d’abord, posons ensemble le contexte qui nous occupe ici :

Protocole de chimiothérapie : Qu’est-ce que le folfox ?

Le folfox fait partie des protocoles de chimiothérapie. Dans ce traitement médicamenteux, deux molécules sont utilisées :

  • L’oxaliplatine avec de l’acide follinique,
  • Le 5-fluorouracile (ou 5-fluoro-uracile).

 

Que faut-il faire avant la première cure de chimiothérapie par folfox ?

La chimiothérapie est un traitement lourd qui va considérablement modifier le quotidien de la personne malade et de son entourage. Anticiper au mieux les difficultés permet de mieux les vivre quand elles sont là.

Avant la première cure de chimiothérapie par folfox, il est important de poser toutes les questions souhaitées à votre oncologue. Aucun sujet n’est tabou à partir du moment où vous vous interrogez.

Dans les précautions à prendre avant le traitement, il y a le bilan dentaire. En chimiothérapie, il est fondamental de prévenir toutes sources d’infection. Une dent mal-soignée peut être une porte d’entrée pour une infection quand la barrière immunitaire est affaiblie comme c’est le cas en chimiothérapie. Mieux vaut donc, prendre les devants pour ne pas avoir de problème. En pleine cure de chimiothérapie en revanche, avant tout soin dentaire, il faut prendre l’avis de son médecin oncologue.

Pour éviter les interactions médicamenteuses, il vous faudra avertir votre oncologue de tous les médicaments que vous prenez souvent et éviter l’automédication même les molécules les plus banales comme l’aspirine.

Prévenez également votre oncologue de vos possibles antécédents médicaux ou de vos maladies chroniques (migraines, varices, allergies …).

Un dépistage de l’enzyme dihydropyrimidine déshydrogénase (DPD) est indispensable avant le traitement par folfox et 5-fu (merci à Roger pour son commentaire). En cas de déficit, des conséquences gravissimes peuvent survenir.

Pour pouvoir surmonter le choc du diagnostic du cancer et être bien armé pour suivre les traitements, il faut se saisir des ressources à votre disposition.

 

Traitement contre le cancer par chimiothérapie : Comment se passe l’administration du folfox ?

L’administration du folfox se fait à l’aide d’une chambre implantable (PAC). La pose de ce cathéter nécessite une opération sous anesthésie générale ou locale. La chambre implantable permet de préserver les veines superficielles en injectant les médicaments de chimiothérapie directement dans un gros vaisseau.

Une première partie de la cure de chimiothérapie par folfox se fait à l’hôpital pendant une demi-journée :

  1. D’abord, l’oxaliplatine est administré en association avec de l’acide folinique qui est une vitamine.
  2. Ensuite, le 5-fluorouracile est donné.

Une partie du traitement se fait ensuite à domicile pendant deux jours (48 heures). Une infirmière viendra retirer la perfusion dans le cadre de l’hospitalisation à domicile (HAD).

 

Durée des cures et de l’administration du folfox 

Une cure dure 14 jours. L’administration du folfox se fait donc tous les 14 jours. Le nombre de cures est variable : de 4 à 12 cures. C’est la réunion de concertation pluridisciplinaire qui va décider du programme de soins à adopter.

Folfox et avastin ©

L’association du Folfox et de l’Avastin (molécule bévacizumab) peut-être proposée en fonction de la situation médicale du patient. Cette option est parfois proposée à certains malades d’un cancer du côlon métastastique.

J’ai rédigé un fiche-patient sur l’Avastin.

 

Erbitux © (cétuximab) et Folfox 

L’Erbitux ©, tout comme l’Avastin, peut être proposé en association au Folfox ou au protocole Folfiri. Ce médicament fait partie des thérapies ciblées. L’Erbitux va toucher spécifiquement les cellules cancéreuses qui produisent trop de R-EGF.

Administration de L’Erbitux © se fait par intraveineuse.

 

Conséquences de la chimiothérapie : quels sont les effets secondaires du folfox ?

Les effets secondaires de la chimiothérapie sont très différents d’une personne à l’autre, tout comme leur intensité. Il est important d’échanger avec son médecin oncologue sur leur récurrence et leur degré. Pour les suivre, des tableaux de suivi permettent de présenter des éléments factuels qui aident à construire un dialogue constructif avec les soignants.

Vous pouvez reprendre les tableaux dont je me suis servie et qui m’ont été très utiles. Ils sont disponibles dans mon livre Mieux vivre le cancer: La Bible.

La liste des effets secondaires de la chimio du folfox ci-dessus est purement indicative :

  • Risque aggravé de phlébite (thrombose veineuse) : les personnes malades d’un cancer sont une population à risque. Selon la Haute Autorité de Santé, le traitement de référence contre les varices est les bas de contention,
  • Des fourmillements ou des engourdissements,
  • Une fatigue intense,
  • Des troubles de l’alimentation avec des nausées et des vomissements,
  • Un goût de fer dans la bouche,
  • Des aphtes et mucites,
  • Des troubles du transit avec des périodes de diarrhées et/ou de constipation,
  • Modification de la numération de la formule sanguine avec possibles saignements, hématomes ou périodes d’aplasie. Dans ces périodes, il faut être particulièrement vigilant à toutes les sources possibles d’infection,
  • Alopécie ou chute des cheveux.

De manière générale, mieux vaut être prudent et signaler à votre médecin tout élément qui pourrait l’intéresser. Durant toute la durée du protocole de chimiothérapie (et même après) vous devrez être très vigilant sur les effets que vous ressentez.

En cas de fièvre, il faut absolument appeler votre service d’oncologie pour savoir quoi faire.

 

Folfox et perte des cheveux

Je vais évoquer, dans cette partie, un récit personnel.

Après l’annonce du cancer, et la définition du protocole de chimiothérapie BEP, mon oncologue m’a avertie que mes cheveux allaient tomber entre 2 et 4 semaines. Cet effet secondaire de la chimio était pour moi terrible. Je redoutais énormément ce moment de la chute des cheveux. A l’époque, ils étaient longs. Je les trouvais beaux. Certains diront que c’est de la vanité. D’autres, que cette réaction était superficielle… Toujours est-il que la perte des cheveux à venir était très violente pour moi.

Je suis donc allée dans une boutique de perruques spécialisée dans le cancer. J’étais la cliente parfaite, convaincue que j’étais que la perruque me permettrait de conserver la même apparence.

Ni vus, ni connus la chimio et le cancer.

Seulement, le rendez-vous s’est très mal passé. La vendeuse a été infecte et semblait particulièrement dégoûtée par son métier. Après la déconvenue initiale et quelques pleurs, je me suis dit jamais je n’achèterais quoi que ce soit chez ces marchands qui devraient changer de métier.

Ca a été un cap pour pour moi. Un déclic s’était produit et l’alopécie suite à la chimio n’était plus si importante. Je me suis mise à réfléchir autrement.

Malgré tout, je ne voulais pas me promener crane nu dans la rue. Certaines patientes le font, je trouve ça très bien si cela leur convient. Pour moi, ce n’était pas possible. Donc, j’ai confectionné une postiche avec des mèches de cheveux artificiels et un bandeau. Recouvert d’un foulard, je trouvais cette solution satisfaisante. Elle était parfaite pour moi. Je mets d’ailleurs les schémas de ce bandeau à mèche dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible.

Par cette histoire, je veux simplement signaler que la perte des cheveux est un cap à passer pour beaucoup. L’idéal est de trouver la solution qui conviendra le mieux à la personne malade. Il n’y a pas de solution universelle mais une pluralité de possibilités pour chaque personne malade. La perruque en fait partie, tout en n’étant qu’une option parmi d’autres.

 

Les moyens de faire face à la réalité du quotidien pour les personnes malades du cancer et les aidants

Surmonter le choc du diagnostic et faire face aux traitements contre le cancer sont deux épreuves difficiles. Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul. Il existe des ressources qui peuvent vous aider à diminuer les difficultés. Elles ne changent pas la vie, mais apaisent le quotidien. Ce qui est déjà beaucoup.

Parmi ces ressources, il y a :

  • Les associations de malades (Ligue contre le cancer, Choix Vital, …) et leurs groupes de paroles pour les personnes malades et les aidants,
  • Des centres comme Ressource à Aix en Provence,
  • et mon livre Mieux vivre le cancer: La Bible. C’est un guide complet et unique. Je l’ai conçu comme une boite à outils pour aider concrètement toutes les personnes confrontées au cancer. Et l’objectif est atteint car 96 % des lecteurs sont satisfaits. Mon livre de référence face au cancer est disponible en téléchargement immédiat ci-après :

 

et en format livre papier sur  Amazon   

 

 

Cet article sur le protocole de chimiothérapie folfox vous a été utile ?

Partagez-le sur les réseaux sociaux ! La solidarité est aussi un moyen de lutte contre le cancer

Voici un exemple de témoignage du traitement par chimiothérapie :

 

Crédits photo sur l’article de présentation du folfox : © abhijith3747 — Fotolia.com