Sommaire de l’article sur l’Avastin :

L'avastin et la chimio

L’avastin et la chimio

 

L’avastin est aussi connu sous le nom de bévacizumab. C’est un médicament fréquemment utilisé pour certains types de cancers du rectum et du colon, des ovaires, des poumons, entres-autres. En fonction des protocoles de soins, il est utilisé seul ou avec d’autres médicaments de chimiothérapie comme le 5-Fu (attention au déficit de DPD avec ce médicament) ou le  paclitaxel / taxo pour traiter le cancer du sein avec métastase.

L’avastin est injecté dans une veine par l’intermédiaire d’une chambre implantable.

Chers lecteurs, vous qui lisez ces lignes, rappelez-vous que je ne suis pas médecin mais une simple blogueuse passée par la case « cancer ». Ce dont je me serais bien passée, soit dit en passant. Quand j’étais en traitement, une de mes difficultés étaient d’avoir des informations fiables sur lesquelles je pouvais m’appuyer pour échanger avec mes médecins. C’est la raison de la création de ce site. Malgré tout, rien de ce que vous pourrez lire ne peut se substituer à l’avis de votre médecin.

Maintenant que ces bases ont été posées, voici les éléments essentiels à connaître sur l’avastin, médicament largement utilisé contre le cancer. Vous trouverez, à la fin de cet article, les mécanismes d’action de l’avastin en vidéo.

 

Ce qu’il faut faire avant le début de la chimio par bévacizumab ou autres

La chimiothérapie est un traitement puissant. Avant le début des traitements par Avastin, il est souvent recommandé de :

  • Faire un bilan dentaire pour prévenir les risques d’infection,
  • Faire le point sur votre méthode de contraception (qui doit être très fiable), indiquez à votre médecin si vous attendez un enfant, si vous allaitez, … si vous avez un désir d’enfant après les traitements, parlez-en rapidement et clairement avec votre oncologue. Des mesures pourront être envisagées pour préserver votre fertilité,
  • Listez l’ensemble de vos antécédents médicaux récents (chirurgie, traitement en cours) ou moins récent (AVC, problèmes cardiaques, problèmes de reins, autre cancer, phlébite, hypertension, diabète, allergie …),
  • Communiquez à votre médecin vos habitudes concernant l’automédication pour les médicaments mais aussi les plantes médicinales ou compléments alimentaires,
  • Si vous avez des douleurs, demandez très clairement à votre médecin ce que vous pouvez faire pour vous soulagez (notamment y-a-t-il un centre anti-douleurs dans votre hôpital),
  • Pour vous organiser, il faut que vous sachiez si vous devrez vous déplacer dans plusieurs centres de soins? Faut-il prévoir des dépassements d’honoraire ?
  • Si vous voulez demander un second avis sur le traitement qui vous a été proposé, c’est le moment ! Même si vous pouvez le faire au cours du traitement.

 

Les effets secondaires les plus connus de l’avastin

effet-avastin

avastin et effets secondaires

 

Chaque patient ressent les choses de manière différente, les effets indésirables des traitements contre le cancer sont donc, aussi, ressentis très différemment.

Pour autant, il y a des dominantes. Je vous en donne quelques-unes. Cette liste ne doit pas vous faire peur, prenez-là à titre très indicatif :

  • Des troubles du sommeil, avec en parallèle, une très grande fatigue,
  • De l’hypertension,
  • Une difficulté à se nourrir, une perte de goût,
  • Des nausées, des vomissements, avoir la sensation d’avoir le « cœur au bord des lèvres »
  • De la constipation et/ou des diarrhées,
  • Des aphtes et / ou des mucites, cela peut être très douloureux, soyez très vigilant sur l’hygiène de la bouche en ayant des brossages très doux et en faisant les bains de bouche prescrits par votre médecin (ne pas utiliser ceux du commerce),
  • De la fièvre,
  • L’apparition de bleus sans cause, de saignements,
  • Une peau très sèche, des irritations, des irruptions,
  • Des maux de tête, parfois violents,
  • Une thrombose veineuse,
  • Une atteinte des nerfs (engourdissements des orteils et des doigts),

 

L’importance de suivre les effets indésirables de l’Avastin bévacizumab

Il ne faut pas hésiter à demander l’avis de votre service d’oncologie sur les effets secondaire que vous ressentez. D’ailleurs, il faut toujours les suivre scrupuleusement pour pouvoir présenter des éléments « factuels » à vos médecins. Dans cet esprit, je propose des tableaux de suivi dans mon livre Mieux vivre le cancer : La bible. Il faut toujours demander l’avis de votre médecin sur ce que vous ressentez car certains effets secondaires de l’avastin peuvent être graves.

D’autre part, il est utile d’avoir un numéro où appeler en cas d’urgence enregistré dans votre portable et collé près de votre téléphone fixe. Sur ce point, il y a quelques mois, l‘Avastin a récemment été au cœur d’une polémique. Vous trouverez ici un résumé sur cette question. Vous pouvez parfaitement interroger votre oncologue sur ces questions. Le choix d’un traitement est toujours lié à la balance bénéfices / risques, avoir l’éclairage de votre médecin est toujours utile.

Certains effets secondaires de l’avastin doivent particulièrement vous alerter : toux, essoufflement subit, gonflement, douleur violente, appelez / allez directement aux urgences.

 

Concernant la gestion quotidienne des effets secondaires, vous aurez des soutiens dans votre établissement de soins : soutien psychologique, médecin nutritionniste, sophrologie, acupuncture, etc. Il ne faut pas hésiter à poser des questions et parfois, à pousser des portes pour savoir ce qui se fait.

En complément, vous trouverez également dans mon livre des centaines d’astuces pour mieux vivre l’épreuve du cancer et alléger, autant que possible, les effets secondaires. La partie sur les effets indésirables des traitements contre le cancer est la plus appréciée de mes lecteurs.

Mon livre Mieux vivre le cancer : La bible est disponible sur Amazon.

 



 

 

Présentation de l’Avastin par le laboratoire Roche :

Pour conclure, voici une vidéo en Français faite par les Laboratoires ROCHE (qui commercialisent ce médicament) sur les modes d’action de l’Avastin pour lutter contre les cancers :

 

Crédit photo de l’article de présentation sur l’Avastin : © japhoto – Fotolia.com