Les traitements du cancer

traitements-cancer

Les traitements cancer

 

Le cancer concernera un homme sur deux et une femme sur trois au cours de leur vie. Aujourd’hui, plus de 100 tumeurs différentes ont été identifiées. Véritable enjeu de santé public, les traitements du cancer sont en plein développement avec notamment les espoirs que suscitent les thérapies ciblées.

En cas de diagnostic du cancer, c’est une réunion de concertation pluridisciplinaire qui va définir le traitement en fonction de plusieurs critères comme le type de tumeur, son stade, l’âge du patient, ses antécédents médicaux. Avoir un second avis médical est toujours possible pour la personne malade. Il faudra pour cela juger de l’urgence des traitements (certaines tumeurs sont très agressives et nécessitent un traitement rapide) et demander la copie de l’intégralité du dossier médical.

Je vais passer en revue tous les traitements du cancer, avec, à la fin de l’article les nouvelles thérapies possibles et une vidéo de présentation de ces nouveaux traitements du cancer.

Mais avant de poursuivre, voici une petite précision. Cher lecteur, j’ai fait cet article de synthèse sur les « traitements du cancer » pour permettre de transmettre une information la plus claire possible sur ce sujet, en tant que patiente. Seulement, rien ne remplace jamais un avis médical personnalisé. Ainsi, si vous êtes concernés par cette problématique, rapprochez-vous de votre médecin pour connaître les traitements qui s’adapteraient le plus à votre situation médicale.

Par ailleurs, vous trouverez dans cet article et dans mon livre Mieux vivre le cancer : La bible des astuces, des pistes, des conseils pour vous aider dans cette épreuve.

 

Les précautions avant les traitements contre le cancer

Avant toutes choses et avant les débuts des traitements contre le cancer, la personne malade devra transmettre à son oncologue (ou médecin référent dans les traitements) tous ses antécédents médicaux : allergies, problèmes cardiaques, rénaux, etc et les traitements en cours ou habituels (notamment tout ce qui relève de l’auto-médication).

Les habitudes personnelles comme le recours aux compléments alimentaires devront également être transmis à votre oncologue car il peut y avoir des interactions avec les molécules anticancer de votre traitement.

De plus, les personnes atteintes d’un cancer sont considérées comme des populations à risque concernant la phlébite (thrombose veineuse). Se renseigner sur ce point auprès de son oncologue (port de bas de contention, prise d’anticoagulant), surtout en cas d’antécédents personnels d’insuffisance veineuse, peut limiter les risques.

De plus, avant tout traitement contre le cancer, faire un bilan dentaire permet de limiter les risques d’infection pendant le traitement.

 

Les traitements du cancer

Il existe plusieurs formes de traitements contre le cancer. Ces thérapies peuvent être administrées seules ou combinées. C’est le réunion de concertation pluridisicplinaire (RCP) qui va décider des traitements les plus adaptés à la situation médicale du patient. Sachez que vous pouvez à tout moment, demander un second avis comme je l’explique plus en détail dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible.

 

La chirurgie contre le cancer

traitement_operationLa chirurgie comme traitement contre les pathologies cancéreuses concerne 370 000 patients par an. C’est un des traitements « classiques » du cancer quand une opération est possible. La chirurgie du cancer va permettre l’ablation de la tumeur. Ce traitement est souvent associé à d’autres thérapies comme la chimiothérapie ou la radiothérapie.

Avant toute chirurgie, il est important pour la personne malade d’avoir une vision claire de l’opération envisagée (laparotomie, cœlioscopie, etc.) et ses conséquences (quels soins post-opératoires à prévoir ? Quelles séquelles à anticiper ?). L’étape de la consultation avec le chirurgien puis l’anesthésiste est fondamentale. Elle va permettre au patient de poser toutes les questions souhaitées et de transmettre des informations que les médecins devront intégrés (antécédents familiaux et personnels, traitements chroniques, etc.). Cet échange permet d’établir une relation de confiance soignant/soigné et est un moyen pour la personne malade de s’approprier son traitement. Une liste de question est disponible dans mon guide de référence face au cancer.

Par exemple, avant la chirurgie, il vous faudra avoir une vision claire des soins et suivi post-opératoire. Pour un cancer ORL (larynx, gorge, amygdales, etc…), un suivi en orthophonie est souvent indispensable pour ré-apprendre à déglutir. Je consacre à ce sujet un développement complet dans mon livre.

Par ailleurs, dans la suite des opérations et des autres traitements du cancer, un séjour en cure thermale peut également aider à se remettre des thérapies et de leurs séquelles.

De plus, si votre médecin considère votre cancer inopérable, n’hésitez pas à demander un second avis auprès d’un centre de lutte contre le cancer (Curie à Paris, IGR à Villejuif, Paoli Calmettes à Marseille, Baclesse à Caen, et autres.). De nouvelles méthodes et techniques opératoires se mettent en place ou sont à l’étude.

 

Le cancer et le traitement par chimiothérapie

traitement_cancer_chimioLa chimiothérapie comme traitement contre les cancers concerne 270 000 patients par an. Elle est utilisée depuis 1940 et s’est considérablement développée durant les 40 dernières années. C’est un traitement dit systémique, son action agit sur l’ensemble du corps et sur les cellules cancéreuses quel que soit l’organe où elles se trouvent.

Les modes d’administration de la chimiothérapie sont différents en fonction des médicaments pris. Elle peut être prise notamment par des comprimés (voie orale), par intraveineuse et par injection intramusculaire, cutanée (topique). En cas de chimiothérapie par intraveineuse, la pose d’une chambre implantable (PAC) est souvent nécessaire. Vous trouverez à ce sujet des fiches explicatives dans  mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible (disponible en téléchargement immédiat ou sur Amazon pour le format papier).

Il existe plus de 50 médicaments de chimiothérapie. Comme pour n’importe quel médicament, ils peuvent entraîner des effets indésirables. Ces derniers ne sont ni systématiques, ni universels, autrement dit, chaque patient les ressent de manière très différente. Les plus connus sont la fatigue, les lésions de la bouche, nausées, la chute des cheveux (alopécie) et les nausées. Il est important de bien les suivre pour pouvoir en discuter avec son médecin. Les tableaux de suivi de mon livre vous y aideront.

Pour vous aider, vous aurez sans doute une consultation avec une infirmière qui vous détaillera les effets secondaires à prévoir en fonction de votre protocole de soins, de la chimiothérapie et les moyens que vous avez pour les limiter. J’en parle longuement dans mon livre, et cette partie est d’ailleurs la plus appréciée de mes lecteurs. Outre cette consultation, pour mieux supporter les traitements contre le cancer et la chimiothérapie, n’hésitez pas à informer vos médecins des effets secondaires ressentis et de demander des accompagnements spécifiques (ergothérapie en cas d’engourdissement des mains, kinésithérapeute contre le lymphoedeme, diététicien, sophrologue pour calmer les angoisses, etc.).

Les séances de chimiothérapie sont réalisées en hospitalisation, en ambulatoire ou à domicile en fonction du protocole de soins fixé.

 

La radiothérapie  et traitement du cancer

La radiothérapie concerne 170 000 patients par an.

Il existe plusieurs sortes de radiothérapie : externe et interne. La radiothérapie permet de cibler une zone précise à traiter en épargnant autant que possible les cellules saines. C’est un traitement locorégional.

Les séances de radiothérapie externes se font souvent quotidiennement sur 5 jours en ambulatoire. Le temps de préparation de la séance est souvent conséquent et pénible pour les patients en raison de l’attente. La préparation de la séance passe par le paramétrage de la machine et la mise en position du patient.

La radiothérapie interne est aussi appelée la curiethérapie. Elle permet d’insérer directement dans la tumeur des implants radioactifs chargés de détruire les cellules cancéreuses. Elle nécessite parfois le recours à la chirurgie pour la pose des implants.

 

L’hormonothérapie une arme contre les tumeurs malignes et les cancers

hormone_cancer_traitementL’hormonothérapie est un traitement contre le cancer est indiqué dans le cas de cancer hormonodépendant comme peuvent l’être certains cancers du sein, de l’ovaire ou de la prostate. Cette thérapie bloque ou limite la production des hormones par l’organisme pour empêcher le développement des tumeurs. L’hormonothérapie peut être administrée par voie orale ou par injection.

Contre le cancer, l’hormonothérapie se décline en deux traitements distincts :

  • les traitements par des médicaments,
  • les traitements sans médicaments qui se fait soit par radiothérapie soit par chirurgie et qui consiste à neutraliser les organes producteurs d’hormones.

 

 

Les nouveaux traitements du cancer

Les nouveaux traitements du cancer représentent des perspectives et un bel espoir pour les patients. Malgré tout, ces avancées posent la questions des moyens alloués à la recherche mais aussi du coût des nouveaux traitements et donc de leur accessibilité. Ces deux points sont fondamentaux et, à mon sens, totalement négligés des débats concernant la santé publique.

Les thérapies ciblées

Les thérapies ciblées représentent de grands espoirs dans le développement des traitements contre le cancer. Elles se fondent sur la cartographie génétique de la tumeur pour pouvoir adapter totalement les traitements anti-cancéreux et bloquer les mécanismes de développement des cellules cancéreuses. Actuellement, de nombreux essais sont en cours pour le développement de ces nouvelles thérapies.

 

L’immunothérapie contre les pathologies cancéreuses

L’immonothérapie repose sur la stimulation des défenses immunitaires de l’organisme pour favoriser la reconnaissance des cellules cancéreuses. C’est cette reconnaissance qui va permettre la destruction des cellules tumorales. C’est une thérapie qui est plutôt utilisée dans les traitements contre les cancers du sang.

 

Avant de poursuivre, je vous propose cette vidéo faite à l’hôpital Nord de Marseille au service d’oncologie sur les nouveaux traitements du cancer :

 

 

Pour mieux vivre les traitements contre le cancer, découvrez mon guide pratique de référence Mieux vivre le cancer : La Bible. Ce livre unique est disponible au format livre « papier » sur Amazon :



 

 

 

 

et au format numérique en téléchargement immédiat ci-après :

 


 

 

 

Crédits photos sur les traitements du cancer présentés : © everythingpossible – Fotolia.com – traitements-cancer

Pour avoir des détails techniques sur les traitements du cancer, je recommande l’article de la Société Belge du cancer ici.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Une newsletter faite pour vous !
Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer .

Bravo ! Votre inscription est prise en compte