Tout savoir des effets secondaires de la radiothérapie

rayons_cancer

photo radiotherapie effets indésirables

 

La radiothérapie est un des traitements classiques pour lutter contre le cancer. Elle peut être interne ou externe. Depuis la découverte du radium par la brillantissime Marie Curie, l’utilisation des rayons pour irradier et détruire les cellules tumorales a bien progressé pour épargner au maximum les cellules saines.

Cependant, les effets secondaires existent et sont parfois couplés avec ceux d’autres traitements contre le cancer comme la chimiothérapie. Les conséquences sont variables d’une personne à l’autre, mais ne doivent pas être négligées. N’hésitez pas à évoquer les conséquences des rayons dans pour votre organisme à votre équipe soignante qui pourra vous donner des conseils pour les alléger. L’idéal dans cet échange est de vous aider d’outils de suivi comme vous en trouverez dans mon livre numérique. Dans tous les cas, mieux vaut éviter l’automédication.

Aujourd’hui, les rayons sont utilisés fréquemment pour traiter de nombreuses tumeurs comme le cancer de la prostate, le cancer du sein ou de la vessie.

Voici un condensé des effets secondaires liés au traitement par rayon contre le cancer.

À partir de quel moment les effets indésirables de la radiothérapie externe se font sentir ?

Dès les premières séances de rayons, les effets indésirables peuvent être ressentis. Ils s’estompent souvent au bout de 2 ou 3 mois après la fin des séances de traitements.

Sur le long terme, il est important d’être vigilant et de surveiller la zone concernée. Parfois, certains effets comme une fragilité ou autres pourront apparaître des mois après la fin des séances de radiothérapie.

Présentation des effets secondaires de la radiothérapie externe

Comme tout traitement, et particulièrement ceux du cancer, la radiothérapie a des effets secondaires. Voici une liste des plus fréquents.

Les impacts de la radiothérapie spécifiques sur la peau et la perte des cheveux, quand les rayons entraînent des brûlures

Cette conséquence des rayons est sans doute l’effet indésirable le plus fréquent des patients lors de leurs traitements contre leur cancer du sein, de la prostate, ou autres.

Je développe tout une partie de mon livre Mieux vivre le cancer : La bible sur ce point. Ce qu’il faut retenir c’est qu’il est important d’échanger avec vos médecins sur l’état de votre peau à l’endroit du traitement. Ils sauront vous dire ce que vous pouvez faire et ce que vous ne devez absolument pas faire.

De manière générale, vous devrez préserver absolument la zone traitée du soleil, évitez les frottements avec les vêtements notamment ou une lanière de sac, et autres.

Les interventions des magnétiseurs et barreurs de feu pour éviter les brûlures

Certains lecteurs me disent qu’ils ont été voir un barreur de feu ou un magnétiseur contre les brûlures. J’en parle dans mon livre. A mon sens, il faut à la fois être ouvert (si ça peut aider… pourquoi pas) et être vigilant sur ces pratiques (forcément, dans ce domaine, les charlatans et/ou gourous sont présents).

Certains praticiens hospitaliers ont tenté de clarifier les liens entre magnétisme / soulagement des brûlures. C’est notamment le cas du professeur Nicolas Magné, directeur de recherche à l’Institut de cancérologie de la Loire. Il a ainsi mené une étude sur les patient de l’Institut en leur demandant s’ils avait eu recours à un barreur de feu, puis, en mesurant les résultats.

La chute des cheveux provoquée par les rayons

Si la zone irradiée est au niveau du cuir chevelu, une chute de cheveux est sans doute à prévoir.

Si c’est le cas, la classique perruque n’est pas forcément la solution la plus confortable en raison des frottements que cette prothèse capillaire va engendrer.

C’est à vous d’envisager la solution qui vous conviendra le mieux. Sachez simplement qu’il existe des alternatives très satisfaisantes comme les turbans qui sont très doux ou foulards. J’ai moi-même créé une alternative à la perruque, facile à faire, dont je mets les schémas dans mon livre.

 

La fatigue, un effet secondaire classique des traitements par radiothérapie

Face au cancer et au traitement par rayon, la fatigue peut être massive.

Il y a d’abord les effets des traitements. Puis, il y a le rythme des séances qui ont lieu tous les jours. Ce qui suppose de se déplacer, d’attendre son tour, de faire la séance dans des positions parfois pénibles, etc. Tout cela ne permet pas au patient de se reposer et créer un stress.

De plus, la fatigue peut-être accentuée par les toxines libérées par les cellules atteintes par les rayons et l’anémie.

Dans cette épreuve, il vous faudra donc créer les conditions pour pouvoir vous reposer. Ce qui est plus facile à dire qu’à faire, tant le quotidien peut-être prenant. Redécouvrir les bienfaits des siestes, solliciter des relais pour tout ce qui relève de l’intendance (courses, ménage, cuisines, sortir le chien, etc.) peuvent vous créer des espaces pour reprendre un peu de force. Vous trouverez d’autres développements sur ce point dans mon livre.

 

Quand les rayons contre le cancer ont un impact sur l’alimentation

La chimiothérapie est connue pour provoquer des nausées et autres effets indésirables. La radiothérapie peut également avoir des conséquences négatives sur le ressenti face au repas, entrainant parfois un risque de dénutrition. C’est notamment le cas quand la zone traitée par rayon se situe au niveau de la tête et du cou.

Si vous ressentez une gêne ou une difficulté pour prendre vos repas, n’hésitez pas à en parler à votre équipe soignante et à demander un suivi par un médecin nutritionniste ou un diététicien. Il existe parfois ce type d’accompagner dans les hôpitaux pour les patients souffrant d’un cancer.

De plus, vous pouvez consulter la rubrique de mon site effets secondaires et alimentation, qui ne remplacent pas les avis de vos médecins, mais peuvent constituer des bases de dialogue.

 

Que faire si les séances de radiothérapie vous pèsent et érodent votre moral ?

Le cancer est une épreuve. Les traitements pour lutter contre cette maladie en sont une autre. Cette période est forcément difficile à vivre et votre moral pourrait (ce n’est pas systématique) être en berne.

Sachez cependant que vous n’êtes pas seul.

Autour de vous, il y a peut-être votre famille et vos amis, votre équipe soignante dont les psycho-oncologues  et les patients actuels ou passés qui vivent une partie de votre parcours.

Même si vous lisez ces lignes (et je vous en remercie de passer par mon site), méfiez-vous des forums internet et autres. On y trouve parfois le meilleur et souvent le pire.

En revanche, si vous avez l’occasion de participer à des groupes de parole, cela peut-être positif. J’avais personnellement été aux groupes organisés par le Comité de Paris de la Ligue Contre le Cancer et cela m’avait fait beaucoup de bien. Encore faut-il qu’ils soient bien menés, ce qui était le cas pour ceux qui avaient lieu à l’époque avenue de Wagram. Depuis, ils ont déménagé dans le 13ème arrondissement de Paris.

 

L’aplasie médullaire peut apparaître lors d’un traitement contre le cancer par rayons et radiothérapie

Si la zone traitée par les rayons est située au niveau du bassin ou avant une greffe de cellule souche, une baisse des barrières immunitaires peut survenir. C’est l’aplasie. Elle est également fréquente lors d’une chimiothérapie.

Dans ces périodes, la priorité est de lutter contre tout risque d’infection en ayant une hygiène stricte. Que cela soit une hygiène personnelle, ou des règles à appliquer lors de la préparation des repas, du lavage de la vaisselle. Vous trouverez des conseils dans mon article : Que faire en cas d’aplasie ?

 

Les effets indésirables de la radiothérapie sur le ventre

En fonction de la zone irradiée, le traitement par rayon peut plus ou moins fortement engendrer des désordres digestifs : constipation, diarrhées ou alternance entre ces deux états. Là également, l’éclairage de votre équipe soignante pourra vous être utile.

Sans contre-indication, pensez à boire le plus possible. Vous pouvez aussi consulter deux articles consacrés à ce sujet :

  • Les conseils contre la constipation
  • Les conseils contre la diarrhée

 

Pour plus d’astuces pour atténuer les effets secondaires des traitements contre le cancer, vous pouvez vous procurer mon livre Mieux vivre le cancer : La bible disponible en téléchargement immédiat ci-après (format numérique) et sur Amazon (format livre papier). Avec un taux de satisfaction de plus de 96 %, c’est une aide de référence face au cancer.

Format papier :


 

 

 

Format numérique :

Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Découvrez comment supporter les traitements contre le cancer. Ce livre numérique vous donne toutes les solutions pour faire face aux effets secondaires, avec en plus :
  • les moyens d'affronter le diagnostic, les ressources pour faire face aux traitements,
  • le cancer et l'entourage : savoir fédérer ses forces et celles de ses proches,
  • Un paiement ultra-sécurisé.
  • Un téléchargement immédiat avec 0 € de frais de port.
  • 100% compatible avec PC et MAC.
Prix: €22.00

1 Commentaire

  1. Sylvie

    Bonjour, personnellement, j’ai fait appel à un coupeur de feu. J’ai lavé la zone avec du lait de toilette pour visage sur un coton et j’ai rincé avec de l’eau d’Avéne en bombe. J’ai épongé pour sécher sans frotter. J’ai hydraté la zone 1 fois par semaine avec de la crème dexeryl contenant quelques gouttes d’huile essentiel de Niaouli. La peau n’a fait que rougir la dernière semaine de rayon.
    Si mon témoignage peut aider …
    Cordialement.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + un =