Cancer des ovaires : quels traitements ?

Les traitements des cancers des ovaires

 

Le cancer des ovaires concerne environ 4 500 nouvelles personnes chaque année. Ce cancer apparaît classiquement à la ménopause pour les plus fréquents d’entre eux. Il existe quatre formes principales du cancer des ovaires : les tumeurs épithéliales (adénocarcinomes), les tumeurs germinales, les tumeurs stromales, les tumeurs border-line (tumeurs frontières). Dans 90 % des cas, les femmes touchées par un cancer de l’ovaire souffrent d’une tumeur épithéliale, ce qui n’était pas mon cas puisque j’ai été traitée pour une tumeur vitelline de l’ovaire.

En 2014, Elly MAYDAY, mannequin de lingerie et malade d’un cancer des ovaires s’est illustrée en posant avec les stigmates de la maladie et en restant très belle.

Comment sont définis les traitements pour lutter contre le cancer de l’ovaire ?

Le diagnostic du cancer des ovaires est posé une fois que les résultats des différents examens sont connus. C’est la lecture des tissus malades prélevés par la biopsie qui vont permettre de déterminer précisément le type de tumeur à traiter. C’est l’histologie de la tumeur. Pour un même organe, il y a plusieurs tumeurs différentes, leur identification est nécessaire pour définir le traitement le plus adapté.

C’est une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui va déterminer le traitement à proposer à la personne malade. Jamais un médecin ne décide seul du traitement. C’est une sécurité pour le patient. Par ce mécanisme, il a la garantie de ne pas être soumis à la décision arbitraire d’une seule personne et d’avoir le meilleur traitement connu pour lutter contre la maladie.

Cette réunion rassemble des oncologues, des chirurgiens, des radiothérapeutes et des pharmaciens notamment. Sur la base des éléments du dossier, elle va établir le traitement personnalisé. Les critères sont :

  • L’identité de la tumeur,
  • Son stade d’évolution,
  • Son grade (son agressivité),
  • L’âge et l’état général du patient,
  • Ses habitudes de vie,

Quels sont les traitements contre les tumeurs ovariennes ?

Les traitements du cancer des ovaires sont classiquement :

Pour les traitements médicamenteux comme la chimiothérapie, la pose d’une chambre implantable (PAC) est nécessaire (voir à ce propos les fiches sur la chambre implantable de mon e-book). Ce dispositif placé sous la peau permet de préserver les veines superficielles de la toxicité des traitements.

la chirurgie du cancer des ovaires

Le traitement des cancers des ovaires par chirurgie reste quasiment incontournable. Souvent, il est procédé à l’ablation des ovaires, des trompes de Fallope et de l’utérus. Dans le cas de patientes jeunes touchées par une tumeur germinale ou stromale, la chirurgie est dite « conservatrice ». L’organe malade est enlevé, mais pas les tissus apparemment sains. Ce qui permettra à la jeune femme d’envisager ultérieurement une grossesse si elle le désire. L’ablation de la tumeur peut être complétée par un curage ganglionnaire.

Certaines chirurgies du cancer des ovaires peuvent être faites en urgence, ce qui ne permet pas à la patiente de se préparer. Outre ce cas, il est important avant l’intervention de poser toutes les questions aux chirurgiens et anesthésistes. Plusieurs fiches de mon e-book Mieux vivre le cancer: La Bible concernent la préparation aux opérations, avec notamment une liste de questions indispensables.

La chimiothérapie des tumeurs ovariennes

Pour traiter le cancer des ovaires, la réunion de concertation pluridisciplinaire peut proposer : une chimiothérapie par voie intraveineuse, une chimiothérapie intrapéritonéale ou une chimiothérapie hypertermique intrapéritonéale (CHIP).

Au niveau de la chimiothérapie utilisée en cas d’adénocarcinomes ou tumeurs épithéliales, les médicaments peuvent être :

  • Du sel de platine (carboplatine, oxaliplatine, cisplatine, etc.),
  • Du taxane.

Pour les tumeurs germinales ou stromales, le protocole B.E.P est souvent appliqué. Il associe :

  • Du sel de platine (carboplatine, oxaliplatine, cisplatine, etc.),
  • De l’étoposide,
  • Du bléomycine.

La chimiothérapie est programmée par cycle ou cure. Leur nombre est variable et dépend du protocole de soins. Pour les tumeurs épithéliales, les cures peuvent être au nombre de 6, pour les tumeurs germinales, elles peuvent être au nombre de 4. Le premier jour de la cure est nommé « J1 ». Il est important de bien respecter le calendrier des cures. Pour certaines tumeurs, et notamment les plus agressives, c’est une clé essentielle du traitement.

La radiothérapie du cancer des ovaires

La radiothérapie n’est pas un traitement courant pour traiter les tumeurs malignes ovairiennes. La réunion de concertation pluridisciplinaire peut néanmoins envisager ce traitement pour soulager des douleurs provoquées par la tumeur ou si la patiente ne peut recevoir de chimiothérapie.

Le traitement des tumeurs ovariennes par hormonothérapie

Ce traitement concerne essentiellement les tumeurs stromales ou border-line.

Quels sont les effets secondaires des traitements contre le cancer des ovaires ?

Les effets secondaires des traitements du cancer de l’ovaire dépendent des thérapies utilisées. Les effets secondaires des traitements contre le cancer sont très variables en fonction des personnes malades. La liste ci-dessous a donc seulement une portée indicative :

  • Une thrombose veineuse ou phlébite : selon la Société Française de Phlébologie, les personnes malades d’un cancer sont une population à risque concernant la thrombose veineuse ou phlébite. il est important de porter des bas de contention pour éviter ce risque que vous soyez une femme ou un homme,
  • Une fatigue intense,
  • Des nausées et vomissements,
  • La perte des cheveux (alopécie),
  • Une insuffisance rénale,
  • Des douleurs,
  • L’hypertension artérielle,
  • Des troubles digestifs avec des diarrhées ou de fortes constipations,
  • Des troubles cutanés,
  • Une modification de la formule sanguine avec possibles périodes d’aplasie (attention aux sources d’infection !),
  • Des aphtes et mucites,
  • Des acouphènes,
  • Un engourdissement et des fourmillements dans les extrémités (doigts, orteils),

Quels que soient les effets secondaires que vous ressentirez, il est important de bien les suivre pour pouvoir en discuter avec votre médecin. Avoir des éléments factuels à présenter facilite les échanges avec l’équipe soignante. Des tableaux pour vous y aider sont disponibles dans l’e-book.

Sachez que tous les effets secondaires des traitements contre le cancer peuvent être combattus. Votre équipe soignante peut vous accompagner dans cette démarche et le guide numérique Mieux vivre le cancer: La Bible vous donnera des informations précieuses pour les réduire efficacement.

Comment faire face à une tumeur malignes des ovaires et à ses traitements ?

Le cancer, son diagnostic et ses traitements sont des épreuves pour la personne malade et son entourage.

En la matière, les solutions miracles n’existent pas. Si des personnes affirment le contraire, cela doit inciter à la prudence. En revanche, il y a des moyens pour être mieux préparé et armé pour affronter cette épreuve et mieux la vivre. Cela passe par une nouvelle organisation de sa vie quotidienne, s’informer des ressources pour faire face aux effets secondaires, des solutions pour établir un échange constructif avec ses médecins et son équipe soignante. Mais affronter le cancer et trouver l’énergie de chercher des solutions est difficile. C’est pour aider les personnes malades d’un cancer qu’a été écrit l’e-book Mieux vivre le cancer: La Bible. Organisé autour de trois  thématiques :

  • Toutes les solutions pour faire face aux effets secondaires des traitements contre le cancer

Et en plus :

  • Les ressources pour affronter le diagnostic du cancer,
  • Savoir fédérer ses forces et celles de ses proches pour combattre le cancer.

Il permet à chacun de trouver un développement adapté à son besoin. Le guide numérique est disponible en téléchargement immédiat sur ce site.

Après les traitements, vous serez peut-être à la recherche d’un médecin-gynécologue « bienveillant ». Vous pouvez consulter le site Gyn & Co qui propose une liste de médecins à l’écoute.

Crédits photo : © reineg – Fotolia.com

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × un =


Inscrivez-vous à ma newsletter !

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines les trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer directement dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest