Chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (CHIP) : tout savoir

Cancer_chip_chimio

CHIP et traitement du cancer

 

La chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (ou chimiohyperthermie intrapéritonéale) est un type particulier de traitement contre le cancer. Elle a été inventée par un chirurgien américain : le docteur Sugarbaker et est pratiquée depuis plus de 20 ans. Elle est néanmoins considérée comme un traitement récent. La chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale combine le geste chirurgicale et l’action directe des médicaments de chimiothérapie. La CHIP n’est pratiquée que dans une vingtaine d’établissements en France. Elle est proposée à la personne malade d’un cancer après décision d’une commission pluri-disciplinaire réunissant des oncologues, chirurgiens, radiothérapeutes, pharmaciens notamment.

J’ai rédigé cet article sur le CHIP car je suis convaincue qu’un patient bien informé sera mieux armé pour vivre le cancer. Mais je ne suis pas médecin, et cela est vrai pour toutes les informations que vous trouverez sur internet. Prenez-les pour ce qu’elles sont : des pistes pour engager un dialogue avec votre équipe médicale.

Devenir un acteur de son traitement contre le cancer est une clé pour mieux le vivre. Quand le diagnostic du cancer est tombé pour moi, j’ai d’abord été sonnée. Puis, j’ai mis toute mon énergie à trouver des solutions pour atténuer les difficultés que je rencontrais. Le cancer sera toujours une épreuve. Mais sachez qu’il existe des trucs et astuces pour mieux vivre les conséquences. C’est dans cet esprit de partage que j’ai fait ce site, puis écrit mon livre.

La suite de cet article est un extrait gratuit de mon livre.

 

Administration de la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (CHIP)

Cette chimiothérapie consiste à chauffer les médicaments à un peu plus de 40 °C avant de les injecter dans la cavité abdominale dans le but d’augmenter leurs actions sur les cellules cancéreuses. Les médicaments agissent d’une dizaine de minutes à plus d’une heure avant d’être évacués par aspiration. La concentration des médicaments utilisés est beaucoup plus importante que dans le cas d’une chimiothérapie par intraveineuse (plus de vingt fois). L’administration de la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale est faite par un chirurgien. Elle est réalisée à « ventre ouvert » ou à « ventre fermé » via des drains. La CHIP est d’abord précédée de l’ablation par chirurgie des masses tumorales visibles.

 

Indication de la chimiohyperthermie intrapéritonéale (CHIP) et médicaments utilisés

La chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale est souvent proposée dans le cadre d’essais thérapeutiques. Elle est indiquée dans certains cancers digestifs comme les carcinoses péritonéales d’origine colorectale ou le mésothéliomes diffus du péritoine.

Les médicaments utilisés pour une CHIP sont des dérivés du platine, du mitomycine et de l’irinotecan.

Le recours à une CHIP et le choix des médicaments utilisés sont décidés par une commission pluri-disciplinaire.

 

L’acte et chirurgie et l’administration de la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (CHIP) : que faut-il savoir ?

La CHIP est une opération chirurgicale lourde. Il est important d’être bien préparé avant et après pour gérer au mieux le post-opératoire.

 

Après une CHIP il faut également se renseigner auprès de son équipe soignante pour une admission en établissement de soins de suite.

 

Se préparer aux suites d’une chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale

Au réveil, en service de réanimation, le patient a à sa disposition une pompe à morphine pour lutter contre la douleur.

Après l’opération, il ne faut pas solliciter ses abdominaux. Pour les épargner, vous pouvez :

  • Vous tenir le ventre en toussant,
  • Vous relever à l’aide d’une corde fixée solidement au pied du lit.

Le retour à une alimentation classique n’est pas immédiat et le délai est variable en fonction de l’étendue de la chirurgie. Une alimentation par perfusion (apport de calories par voie intraveineuse) peut être mise en place.

 

 

Vous aimez cet extrait sur la CHIP ?

Retrouvez l’intégralité des fiches-pratiques sur le cancer et ses traitements dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible.

Cet ouvrage de référence pour toutes les personnes touchées par le cancer (malades, proches, aidants) est disponible sur Amazon :


 

 

 

 

et en téléchargement immédiat ci-après :

 

[wp_eStore_buy_now_fancy id=6]

 

Crédits photo sur la CHIP¨chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale : © apops – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles de trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :

7 Commentaires

  1. Hervé

    Bonjour,
    Ma sœur est BRCA1 et a déjà subi un cancer du seins et du péritoine. Aujourd’hui, son cancer du péritoine est de nouveau actif, on cherche un traitement le plus adapté et le plus sur pour elle. Pouvez vous me donner en France les établissements hospitaliers qui pratique la CHIP pour me renseigner, nous mettons tout en œuvre pour l’aider dans ses démarches et aussi par ce que je suis moi même BRCA1 et je fais me faire opérer bientôt. Merci de tous les renseignements que vous pourrez m’apporter

    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,
      Je pense qu’il vaut mieux vous rapprocher des centres de référence de lutte contre le cancer. Vous en trouverez la liste ici : http://www.unicancer.fr/le-reseau-des-centres-de-lutte-contre-le-cancer

      Ces centres sont les plus à même de vous donner la liste des établissements et le nom des praticiens de la CHIP. Il est vraisemblable qu’ils interviennent au sein de ces centres.

      Bien à vous

  2. cristian

    bonjour madame ; la chip est partiquée en algerie dans un chu à batna demandez à l’oncologue de votre mari j ai 31 ans; j ai eu un cancer en 2011 dieu merci je m en suis sorti hamdoullah soyez forte madame soutenez votre mari ne baissez pas les bras . bon retablissement à votre mari et bon courage à vous

  3. amel D

    bonjour et merci pour toutes les infos donnees,mon mari souffre depuis 3 mois d’un cancer du rectum et a fait carcinoses peritoreales mais en algerie il n’y a rien a faire et pourtant le cancer est regionale non encore propage
    je vais me rensegnier sur la CHIP en france merci encore

    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,

      Merci à vous pour ce retour. L’accès aux soins est crucial pour les malades. En France, nous avons une chance incroyable d’avoir un système de santé aussi généreux. Ce n’est malheureusement pas le cas partout.
      Je souhaite le meilleur à votre mari.

      Bien à vous,

      Laetitia

    • Toufik

      À ma connaissance cette technique est pratiquée au cac de batna par l’équipe du professeur abid depuis 2015. Vous pouvez toujours demander plus d’informations

      • Foufoubel

        Bonjour dite moi vous parlez de professeur abid celui de CHU bainem?

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.