Comment se préparer à vivre les effets secondaires de la chimiothérapie ?

preparation-effet-secondaire-chimio

La préparation des effets secondaires de la chimiothérapie

 La chimiothérapie pour les patients atteints d’un cancer provoque toujours des effets secondaires. Ces « indésirables » sont très variables en fonction des personnes. Cependant, leur variabilité ne doit pas être une raison de cécité car s’ils sont connus avant d’être ressentis, ils pourront être anticipés en prévoyant une organisation pour y faire face. C’est une des clefs pour mieux les vivre.

Les effets secondaires de la chimiothérapie, les moyens de faire face

Après, en plein traitement du cancer, si le patient atteint d’un cancer ne ressent pas certains effets secondaires, tant mieux. Par contre, s’il en ressent et si les effets indésirables de la chimiothérapie sont massifs (et ça arrive), avoir repensé l’organisation du quotidien en amont sera très utile : au patient atteint d’un cancer et à son entourage.

Une fiche « anticiper les effets secondaires de la chimiothérapie » est disponible dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible. Elle permet de comprendre pourquoi il est important de connaître les effets secondaires possibles du traitement de chimiothérapie. Sont également détaillés et expliqués les moyens d’anticipation dont dispose le patient atteint d’un cancer et son entourage. De manière générale, tous les effets secondaires, s’ils sont bien anticiper, peuvent être limités. Il n’y a pas de remède miracle mais beaucoup de conseils qui peuvent alléger l’épreuve du cancer et des traitements.

 

Comment se préparer à suivre les effets secondaires de la chimio ?

Un document type « suivre sa chimiothérapie en sachant quels sont les effets secondaires » est remis au patient atteint d’un cancer

chimio-effets

Les effets secondaires chimio

 

Dans cet esprit, certains établissements de soins (hôpitaux, cliniques, …) mettent à disposition des patients un document :

  • expliquant le protocole de soins de la chimiothérapie (nom des médicaments, dosages, nombre de cures),
  • les informant sur les effets secondaires à prévoir,
  • les prévenant sur les réactions à adopter en cas de situations particulières. Cela peut être une fièvre, une infection ou autres (voir la fiche de mon livre Mieux vivre le cancer : la Bible sur la prévention des infections et comment les reconnaître).

 

De plus, il y a parfois des tableaux synthétiques des effets secondaires de la chimiothérapie que je trouve bien pratiques. Ils permettent se se repérer rapidement dans la « masse » d’informations disponibles sur le cancer et les effets secondaires de la chimio.

 

L’importance de la documentation de l’hôpital sur « cancer et chimiothérapie »

Pour moi, il y a un intérêt certain pour le patient atteint d’un cancer et son entourage d’avoir un document récapitulatif des effets secondaires et indésirables de la chimiothérapie :

En effet, ce type d’écrits synthétisant le traitement contre le cancer et ses effets indésirables permet au patient et à son entourage :

  • d’une part, de se sentir accompagné,
  • et d’autre part, d’avoir une réaction adaptée en cas de nécessité.

Ainsi ces documents présentent de nombreux avantages pour les patients mais aussi pour les soignants. Leur généralisation ne peut être qu’encouragée.

Avec ces documents personnalisés, le patient n’est pas dépossédé de son traitement. Il s’agit de sa santé, de sa vie, il faut qu’il puisse connaître et suivre son traitement du cancer.

 

Savoir se préparer aux effets secondaires de la chimiothérapie en cherchant par soi-même les bonnes informations

Selon moi, les patients doivent être acteurs de leur santé.

Cela suppose de faire confiance à son équipe soignante, autrement dit, aux « sachants » de la maladie du cancer.

Mais cela suppose aussi de confronter les informations reçues avec d’autres informations de sources fiables.

Cela passe par lire les recommandations de la Haute Autorité de Santé. Tout n’est pas toujours accessible pour le patient. C’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à voir son médecin traitant ou son oncologue pour avoir une « explication de texte » expresse.

Cela passe aussi par les articles de la presse spécialisées comme la revue Prescrire (plutôt pour les médecins et pharmaciens) ou Que Choisir Santé. Ce dernier magazine est vraiment une référence car les articles proposés sont toujours clairs, et ouverts. Je n’y ai jamais vu de dogmatisme avéré. L’argumentation des articles de Que Choisir Santé est toujours rigoureuse.

De plus, se rapprocher d’autres patients qui ont vécu le cancer à travers les associations de patients ou les livres (comme mon guide pratique Mieux vivre le cancer : La Bible) permet de se sentir moins seul et de recueillir les astuces pour mieux vivre la maladie. C’est une sorte de capitalisation des connaissances pratiques qui est essentielle pour être mieux préparé aux effets secondaires de la chimiothérapie.

Bien-sûr, toutes les informations ne sont pas bonnes à prendre. Il faut trier ce qui peut vous être bénéfiques et ce qui vous apparaît comme douteux.

Etre bien préparer aux effets secondaires se fait avant la première cure de chimiothérapie

 

En complément, pour savoir comment se préparer à la chimiothérapie, de nombreux hôpitaux (pas forcément le votre) à mis à dispositions sur internet (site et youtube) des ressources bien faites.

 

Crédits photo de l’article sur la préparation à la chimiothérapie et à ses effets secondaires : pexels, pixabay, photo-libre.

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.