chirurgie-cancer-sein

L’opération du cancer du sein

 

 

Le diagnostic du cancer du sein concerne plus de 50 000 femmes chaque année, en France.

En cas de découverte d’un cancer du sein, la chirurgie est le premier traitement mis en place. Il peut être complété par de la chimiothérapie, la radiothérapie, l’hormonothérapie et les thérapies ciblées.

En fonction de la chirurgie effectuée, le temps de cicatrisation est de 4 à 6 semaines en moyenne.

Dans cet article, j’ai concentré les informations qui me semblent essentielles avant d’être opérée d’un cancer du sein, mais aussi les astuces pour mieux les vivre.

Comme vous le verrez, j’ai intégré un certains nombres de vidéo aux paragraphes de cet article sur les opérations du cancer du sein. Certaines images ont été filmées au bloc opératoire, elles peuvent donc heurter certaines sensibilités.

N’hésitez pas à laisser un message à la fin de cet article pour le compléter et partager vos expériences.

 

Le coût de la chirurgie du cancer du sein

tarif-chirurgie-cancer-sein

Tarif pratiqué et opération du cancer du sein

 

En France, la prise en charge des soins liés au cancer fait l’objet d’une prise en charge en affection longue durée (ALD). Cela signifie que pour les tarifs pratiqués sont conventionnés. Le reste à payer pour le patient sera de 0€.

Pendant l’hospitalisation, il peut y avoir des suppléments considérés comme étant de confort comme le fait d’avoir une chambre individuelle ou d’avoir pris une option « télévision », par exemple.

Si vous avez fait le choix d’être soigné dans le privé, ou si vous êtes suivi dans le public dans le créneau des « consultations libérales » (le secteur « privé » de l’hôpital), des dépassements d’honoraires, parfois très conséquents, peuvent vous être facturés.

Pour éviter les surprises désagréables, mieux vaut demander expressément quel sera le reste à charge prévu ; un devis étant obligatoire à partir de 70 €. Ce seuil est susceptible de changer en fonction des modifications de la loi. Renseignez-vous au préalable. Le devis doit être remis au patient avant le jour de l’opération.

Dans un second temps, vous pourrez demander à votre complémentaire santé son niveau de remboursement … ou négocier le tarif proposé par vos médecins (chirurgiens et anesthésistes en secteur libéral).

 

Chirurgie du sein : anesthésie générale et alternative

En cas de cancer du sein et de chirurgie, le cas le plus fréquent est le recours à l’anesthésie générale lors de l’opération. Ce type d’anesthésie a un avantage indiscutable pour la patient et l’équipe chirurgicale. Cependant, il peut également provoquer des effets indésirables importants chez certaines personnes lors de la phase de récupération comme des vomissements et des maux de tête pour les moins graves.

L’hôpital Curie à Paris propose à certaines patientes une alternative à l’anesthésie générale : l’hypnosédation.

Cette technique combine trois compétences : la prise en charge de la douleur (analgie), l’hypnose et une anesthésie locale.

Cette forme d’anesthésie et d’hypnose est possible pour les patientes qui vont avoir une mastectomie partielle avec exérèse du ganglion sentinelle.

Cette technique est particulièrement intéressante dans les cas où l’anesthésie générale est mal tolérée ou pour favoriser une meilleure récupération. Le temps de surveillance après l’opération est beaucoup plus court avec l’hypnose comme « forme d’anesthésie ».

Dans cette configuration, le médecin anesthésiste a suivi une formation spécifique d’hypnothérapeute. Il accompagne le patient durant toute la durée de l’opération du cancer du sein. Tous les ans, à l’hôpital Curie, une centaine de patients bénéficient de cette technique d’hypnose dans un but « chirurgical ».

Voici la vidéo-témoignage d’une patiente opérée pour un cancer du sein avec l’aide de l’hypnose, en chirurgie ambulatoire :

 

 

Les différents types de chirurgie du cancer du sein (ablation tumeur ou totale)

Il existe trois grands types d’opérations d’un cancer du sein : la tumorectomie, la mastectomie et la mastectomie totale.

 

La tumorectomie

La tumorectomie est une chirurgie conservatrice du sein. Elle consiste à enlever la tumeur mammaire et les tissus voisins, en conservant le sein dans sa globalité. Celui-ci changera tout de même d’apparence, ce qui nécessite – pour beaucoup de patientes- un temps d’adaptation.

La tumorectomie du cancer du sein est possible seulement en cas de tumeur localisée et de petite taille.

Si la tumeur n’est pas palpable, la veille de l’opération, un repérage aura été fait pour guider le chirurgien le jour J.

Quand la tumeur du sein est palpable, la cicatrice est faite à proximité.

Dans certaines situations, la cicatrice peut se faire au niveau de l’aréole qui permet un meilleur résultat esthétique.

Par ailleurs, pour travailler sur le résultat esthétique après l’opération, le chirurgien peut prendre un tissu sain pour combler le « vide » laissé par l’ablation de la tumeur.

De plus, certains établissements hospitaliers peuvent proposer au moment de l’opération un type de radiothérapie du cancer du sein particulier (la radiothérapie per opératoire).

La tumorectomie du cancer du sein est souvent possible en ambulatoire ou en hospitalisation. Généralement, quand il y a hospitalisation, le séjour à l’hôpital dure moins de trois jours, sauf complication.

 

La mastectomie (ablation du sein)

mastectomie-cancer

Image d’une ablation du sein

La mastectomie est l’ablation totale du sein.

Elle est réalisée quand le cancer est de taille moyenne à grande, en cas de présence de plusieurs tumeurs ou quand la localisation de la tumeur rend impossible une chirurgie conservatrice.

 

L’ablation des deux seins

L’ablation des deux seins est un acte chirurgical relativement rare en France. En 2015, un coup de projecteur sur la mastectomie bilatérale prophylactique a été donné par l’actrice américaine Angelina Jolie en prévention du cancer, car porteuse d’une mutation génétique (gène BRCA 1 et 2).

Si vous voulez aller plus loin sur  ce type d’opération du sein, vous pouvez poursuivre votre lecture avec les témoignages de mastectomie totale.

 

La lingerie après une opération du cancer du sein

Après une chirurgie du cancer du sein, selon les indications de votre équipe médicale, il vous faudra acquérir un soutien-gorge postopératoire.

Le prix d’un de ces soutiens-gorges post opération du sein est de 50 euros environ. Ils sont vendus dans les magasins d’orthopédie ou dans les pharmacies, souvent en commande.

Si vous ne souhaitez pas avoir un tel budget, sachez que la marque Kiabi propose sur son site des soutiens-gorges post opératoires à environ 15 €. Il peut y avoir d’autres marques accessibles.

 

Les prothèses mammaires après un cancer

Le type de prothèse du sein va dépendre de l’étendue de la chirurgie nécessaire pour traiter le cancer, mais aussi du choix de la patiente.

Il y a deux catégories de prothèses mammaires.

Les prothèses du sein externes qui se posent sur la peau, à l’emplacement du sein naturel.

Elles s’achètent chez un orthopédiste. Sous les vêtements, les prothèses externes reproduisent l’aspect du sein en termes esthétique et de mobilité naturelle.

 

Les prothèses internes sont posées sous la peau dans le cadre d’une reconstitution du sein.

 

Chirurgie du sein et ganglion sentinelle

sein-ganglions

Cancer du sein, chirurgie et ganglion sentinelle

Le test du ganglion va permettre de savoir si des cellules cancéreuses du sein ont commencé à essaimer hors du site primitif. Lors de son développement, le cancer va se servir du système lymphatique, en colonisant peu à peu les ganglions, pour migrer vers d’autres organes.

 

Ainsi, la présence de cellules cancéreuses dans le ganglion sentinelle, va conditionner un acte chirurgical plus important (avec un curage lymphatique notamment) pour retirer le plus de tissus touchés par le cancer. Cela a deux objectifs : d’une part, augmenter les chances de guérison, et d’autre part, cela permet de limiter le risque de rechute.

 

Trouver le ganglion sentinelle

Pour identifier le ganglion sentinelle dans le cas du cancer du sein, la recherche portera sur les ganglions de l’aisselle. Lors de l’opération, un produit radioactif est injecté au niveau du mamelon. Deux heures environ après l’injection, une lymphoscintigraphie est effectuée. Ce sont des clichés du système lymphatique où sont visibles les ganglions sentinelles. Généralement, le nombre des ganglions prélevés et envoyés à l’analyse sont au nombre de 3.

Ces ganglions sont examinés par un anatomopathologiste. La présence de cellule cancéreuse dans le ganglion sentinelle va induire un curage ganglionnaire axillaire.

En cas d’absence de cellules tumorales, certaines patientes bénéficient au bloc de la radiothérapie per opératoire du cancer du sein.

 

Les effets secondaires de la chirurgie du cancer du sein

En fonction de l’acte chirurgical, les conséquences de la chirurgie de la tumeur du sein peuvent être plus ou moins importantes. Je vais vous présenter les principales. Si vous en avez eu d’autres, n’hésitez pas à laisser un commentaire en fin d’article, je le compléterai au fur et à mesure.

 

La cicatrice du sein

C’est une infirmière qui enlèvera le bandage postopératoire et surveillera la cicatrice. Il ne faut pas hésiter à discuter avec votre médecin ou l’infirmière comment vous pouvez masser la cicatrice et quand vous pouvez le faire.

Le massage de la cicatrice évite les adhérences et favorise sa souplesse, ce qui est important pour votre « confort » futur.

Pour effectuer ce massage, vous pouvez utiliser de la cold-cream ou de cérat de Galien. Attention cependant, si vous avez un traitement en radiothérapie après la chirurgie du sein, il faudra vous assurer de la compatibilité des crèmes utilisées avec le traitement du cancer du sein par rayon.

Votre équipe médicale pourra vous indiquer les bonnes pratiques à adopter.

 

Les précautions à prendre après l’opération du sein

Dans la vie quotidienne, votre équipe médicale vous conseillera de mettre en place plusieurs mesures postopératoires. En voici quelques-unes :

– Après une chirurgie du cancer du sein, l’idéal (même si ce n‘est pas toujours facile) est de ne pas surprotéger son bras (le côté touché).

– Il ne faut pas non plus (ou le moins possible) rentrer les épaules, porter son bras

– La nuit, il faut éviter de comprimer le bras touché. Mieux vaut dormir sur le dos ou sur le côté opposé.

– Concernant les prises de sang et les prises de tension, il faut le faire du côté du bras non- touché.

– Le soleil est contre-indiqué. Utilisez des vêtements amples et recouvrants pour protéger votre bras.

 

A priori, quand vous sortirez de l’hôpital (sauf contre-indication), vous pourrez conduire. Cependant, il vaut mieux éviter de faire de longs trajets. Concernant la ceinture de sécurité et la chirurgie du sein, il est possible d’adapter la position de la ceinture de sécurité en achetant des accessoires (sorte de clip ou coussins) pour ne pas avoir une pression sur la zone fragilisée.

 

Durant tout le délai de cicatrisation, il ne faut pas porter de charge lourde. Une fois le délai de cicatrisation passé (5 à 6 semaines), il faut de toute façon éviter de provoquer des douleurs ou des tiraillements en répartissant les charges sur l’ensemble du corps, en sollicitant l’autre bras (celui qui est indemne) ou en demandant à une personne tierce de vous aider quand cela est possible.

 

 

Douleur à l’épaule et chirurgie du sein

Dans cette vidéo proposée par le centre de référence de lutte contre le cancer de Montpellier (ICM), il est proposé de faire différents exercices après la chirurgie du sein, pour mobiliser l’épaule et éviter les douleurs, et la raideur de l’épaule :

 

 

Les exercices de « gymnastique » proposés doivent être adaptés à la situation médicale de la personne malade.

 

Le lymphœdème (gros bras) et ablation du ganglion sentinelle

Cancer-sein-gros-bras

Cancer du sein et phénomène des gros bras

Le lymphœdème du bras, aussi appelé phénomène des « gros bras » est provoqué par une accumulation de la lymphe après l’ablation des ganglions de l’aisselle (axillaires).

Cet effet secondaire de la chirurgie est très pénible et peut être difficile à vivre.

Comme je le détaille dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible, il existe plusieurs astuces pour améliorer la qualité de vie en cas de lymphoedème.

 

Tout d’abord, il faut porter régulièrement un manchon de compression. Ce sont les cousins des bas de contention pour les jambes. Pour la Haute Autorité de Santé, ce traitement est le premier à mettre en œuvre pour soigner un lymphoedème des membres supérieurs. Pour bien supporter ce traitement du lymphoedème, il faut bien choisir le manchon de compression, mieux vaut aller chez un orthopédiste et de prendre rendez-vous avant de se déplacer. Par ailleurs, mieux vaut prendre un manchon avec une mitaine, plutôt que sans, pour éviter l’effet garrot.

Il est souvent difficile d’enfiler le manchon de compression sur le bras. Voici une vidéo didactique du CHU de NAMUR qui utilise un enfile-manchon pour mettre un manchon avec mitaine :

Ensuite, il y a les drainages lymphatiques du bras et de l’épaule. Le kinésithérapeute, grâce à son action manuelle, va évacuer le liquide lymphatique en surplus.

Enfin, il y a les cures thermales médicalisées et spécialisées dans le traitement du lymphoedème du bras. Les stations thermales Argeles-sur-Gazost, Évaux-les-Bains et Luz-saint-Sauveur proposent ce type de soins. L’efficacité thérapeutique de la cure thermale repose sur les propriétés de l’eau utilisée, ainsi que sur la nature des soins administrés.

 

Les astuces pour mieux vivre le cancer

Comme je le dis souvent sur mon site, il n’existe pas de solutions miracles pour gommer les difficultés provoquées par le cancer. Cependant, il y a une série d’astuces qui allègent la pénibilité des traitements. Je suis persuadée qu’un patient bien informé sera mieux armé pour affronter les épreuves de la maladie.

C’est pour cela que j’anime ce site et c’est pour la même raison que j’ai écrit mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible.

Ce livre est unique. C’est un guide pratique de référence pour aider concrètement les personnes malades et leurs proches.

Vous pouvez vous procurer ce livre sur Amazon.


Crédits photo : chirurgie cancer du sein : © Syda Productions – Fotolia.com, prix opération : © DD Images – Fotolia.com ; photo mastectomie : © ellepigrafica – Fotolia.com ; tumorectomie ganglions sentinelles : © logo3in1 – Fotolia.com ;  photo lymphoedeme bras © Peter Atkins – Fotolia.com