lymphoedeme_curage_axillaire

Cancer et lymphoedème

Cancer du sein et lymphoedeme

  Le lymphœdème est une augmentation de volume d’un membre suite à l’accumulation du liquide lymphatique. Dans la population en général, il est classiquement situé sur les membres inférieurs. Concernant les malades du cancer, il est essentiellement connu pour le phénomène des « gros bras » que certaines femmes ayant été traitées pour un cancer du sein développent. Plus généralement, Les personnes à risque sont celles qui ont subi un curage lymphatique, mais il peut toucher tout le monde.

L’image que l’on a de soi est souvent dégradée en cas de lymphoedème. Se rapprocher des associations de malades peut-être très bénéfique.

Au niveau des précautions nécessaires à appliquer en cas de lymphœdème, plusieurs types de mesure peuvent être suivis.

En voici quelques unes pour soulager le lymphoedème. Vous en trouverez d’autres dans mon livre Mieux vivre le cancer La Bible, qui rassemblent plus de 500 pages de conseils pour mieux vivre le cancer et les traitements.

Si vous aussi vous avez des astuces à partager contre le lymphoedème du bras après un cancer du sein et un curage ganglionnaire, n’hésitez pas à laisser un commentaire à la fin de l’article.

Comment soulager un lymphoedeme du bras ? Découvrez toutes les astuces

oedeme_bras_cancer_sein

Lymphedeme et gros bras

Elles sont de plusieurs types. Vous pouvez en discuter avec votre équipe de soignant et analyser celles qui vous conviendraient le mieux pour alléger la pénibilité du lymphoedème.

 

Lymphœdème du bras, une solution avec l’exercice physique ?

Après une chirurgie pour guérir d’un cancer du sein, pour soulager le phénomène des gros bras avec le sport, vous pouvez essayer :

  • De faire régulièrement des séances de kinésithérapie pour des drainages lymphatiques ou de rééducation dès qu’une sensation de tiraillement, de tension est ressentie ou que le bras a commencé à gonfler. Ces séances doivent être effectuées par un masseur-kinésithérapeute ayant reçu une formation spécifique. Pour avoir des contacts, le mieux est de se tourner vers le service d’oncologie qui vous suit ou des associations de malades. Les manœuvres doivent être exclusivement manuelles ;
  • Essayer de faire de petits mouvements des bras dans un bassin aquatique en étant immergé jusqu’aux épaules pour profiter de l’action drainante de l’eau.

Par ailleurs, il peut être particulièrement utile de maintenir une activité physique adaptée. Votre équipe soignante et vos médecins vous en ont certainement parlé. PAr exemple, l’Hôpital Saint Louis est particulièrement sensible à cette problématique. Avoir une activité physique, faire du sport permet de mieux supporter les traitements contre le cancer du sein, mais aussi de limiter le risque de rechute. A ce propos, j’ai rédigé un article sur le comment faire du sport avec un cancer du sein ?, dans lequel j’ai intégré plusieurs vidéos ainsi qu’une présentation des Dragon Boat.

 

La contention médicale (manchon) et le traitement du lymphoedème :

Le manchon peut vraiment aider à se sentir mieux en limitant le développement du lymphœdème. Vous pouvez tenter :

  • De porter des textiles de compression (bandes) et/ou des manchons en journée qui vont exercer une action mécanique sur le membre touché pour éviter son gonflement. Pour l’acquérir, il faut aller dans une pharmacie spécialisée en orthésie. Vous trouverez un annuaire de spécialistes sur mon site dédié à la compression veineuse Mesbasetmoi.com. Les dispositifs médicaux comme les manchons ne sont pas des produits anodins et il faut que celui que vous achetiez corresponde vraiment à votre besoin. Tous les produits ne sont pas équivalents, à taille comparable. Au niveau de la classe, la force 3 est la plus prescrite. L’essayage est obligatoire. La Haute Autorité de Santé dans une publication de décembre 2010 « La compression médicale dans le traitement du lymphoedème » préconise l’utilisation d’un manchon avec main attenante quand cela est compatible avec le mode de vie du patient. Pour faciliter sa mise en place, il existe des « enfile-manchon ». Là également, il faut tester avant d’acheter ;
  • De renouveler tous les 3 à 6 mois le manchon en fonction de l’évolution du lymphœdème et de l’usure du produit.

 

Voici une vidéo que je trouve très bien faite sur la prévention du lymphoedème du bras. Elle a été réalisée par le Centre hospitalier universitaire vaudois en Suisse :
:

 

Surveillance médicale et hygiène de vie : un duo incontournable après un cancer

Limiter les risques et les causes des infections en cas de lymphœdème du membre supérieur après un curage ganglionnaire, c’est essentiel.

Durant les traitements du cancer du sein et après, en cas de lymphoedème, il faut essayer de limiter les risques d’infection en agissant sur les causes. Ainsi, mieux vaut :

  • Essayer de préserver votre bras au maximum : éviter de faire des prises de sang sur le membre concerné, le protéger en cas d’activité à risque (jardinage, bricolage, …) ;
  • Ne jamais prendre la tension artérielle sur le bras fragilisé ;
  • Être très vigilant sur les sources d’infection possible (coupure, piqures d’insecte, etc.).

Concernant l’hygiène de vie, vous pouvez :

  • Faire des cures thermales tous les ans. Par exemple, la station thermale d’Argelès-gazost est spécialisée depuis 10 ans dans le traitement du lymphœdème ;
  • Il faut de toute façon se faire suivre médicalement. Le lymphœdème ne doit pas être considéré comme « banal » et doit être surveillé régulièrement. En cas de modification, rougeur ou douleur, il faut consulter rapidement.

De plus, vous pouvez pour soulager le lymphoedème du bras :

  • Dormir sur le dos en surélevant son bras en le laissant reposer sur un oreiller ou sur un coussin d’allaitement à billes (pour pouvoir le positionner facilement) ;
  • Fuir toutes les sources de chaleur possible : soleil, bain chaud, hammam, sauna, etc. ;
  • Ne pas immobiliser le bras, mais ne pas trop le solliciter non plus (exclure totalement le port de charges lourdes) ;
  • Essayer de perdre du poids en cas de surpoids.

 

Sur la thématique du phénomène des gros bras et sur toutes les conséquences du cancer, vous pouvez consulter mon guide pratique de référence face au cancer. Vous y trouverez des solutions uniques comme :

  • comment avoir les bonnes informations pour bien choisir sa prothèse mammaire après un cancer du sein,
  • comment trouver un kinésithérapeute spécialisé dans la prise en charge post-opération pour un cancer du sein,
  • Et plus de 500 pages de conseils pour faire face au cancer et aux traitements.

Mon livre est disponible sur Amazon.

 

Par ailleurs, il existe des astuces pour soulager le lymphœdème du bras qui sont souvent méconnues.

 

En complément à cet article, vous pouvez consulter le dossier fait par l’Institut national contre le cancer (INCa) sur le lymphoedème du bras.

 

Crédit photo de l’article sur le lymphoedème après cancer sein : (c) photo-libre.fr, photo lymphoedème / gros bras : © Alila Medical Media – Fotolia.com