Cancer, chirurgie et ganglions sentinelles

curage_ganglions

Le système lymphatique

 

Le combat contre le cancer passe par plusieurs voies, autrement dit, plusieurs traitements. Parmi eux, la chirurgie – quand elle est possible –  est à ce jour le traitement de référence pour la plupart des cancers.

Lors de l’opération, en fonction de certains cancers, il se peut qu’il y ait une recherche de l’extension de la tumeur. C’est ce que l’on appelle le « ganglion sentinelle ».

 

Définition du ganglion sentinelle

Le corps humain est composé d’un système très dense parsemé de ganglions lymphatiques. Ils sont plus de 600 et sont présents dans tout l’organisme.

Quand le cancer est là et que les cellules cancéreuses se développent, elles le font en franchissant peu à peu les étapes. Au début, la tumeur est petite et très localisée. C’est un cancer de stade 1. Lorsque la tumeur est toujours localisée, mais de taille plus importante, le cancer est de stade 2. Lorsque le cancer est présent sur les tissus voisins, et notamment dans les ganglions, le cancer est de stade 3.

Un cancer de stade 4 indique la présence de cancers secondaires. Ce sont les métastases.

 

La détection de la présence de cellules cancéreuses dans les ganglions ne peut pas forcément se voir grâce aux actes d’imagerie comme le scanner ou l’IRM.

 

Ainsi, pendant certaines chirurgies, il va être nécessaire de faire le point sur la présence de cellules tumorales dans les ganglions les plus proches de la tumeur.

Pour se faire, le ganglion sentinelle va être identifié grâce à un produit injecté, il va être retiré et analysé.

S’il est négatif, cela veut dire qu’aucune cellule cancéreuse n’a été trouvée. Le ganglion sentinelle est sain. La chirurgie sera conservatrice.

Si le ganglion sentinelle est positif, cela indique que le cancer a commencé à se propager aux ganglions lymphatiques. La chirurgie sera plus importante avec notamment le curage des ganglions (leur retrait).

 

Une fois la chirurgie terminée, les ganglions seront de nouveau analysés par un anatomopathologiste. Cette vérification va confirmer les résultats ou les infirmer. Cela peut donner lieu à la révélation de faux négatifs.

 

Le ganglion sentinelle pour un cancer du sein

Pour une opération d’un cancer du sein, les ganglions sentinelles sont sous le bras, plus exactement sous l’aisselle. Ce sont les ganglions axillaires (en vert, dans la photo suivante).

photo_sein_ganglion_sentinelle

Cancer du sein et ganglion sentinelle

En cas de ganglion sentinelle positif et de curage axillaire, il est possible de ressentir des douleurs, des élancements après l’opération. Il est important d’en parler avec votre équipe soignante pour que vous soyez soulagé de la douleur de manière efficace.

 

Après l’opération, un curage axillaire peut provoquer un œdème du bras (lymphœdème), aussi appelé phénomène des gros bras. Il est dû à une accumulation de la lymphe qui ne peut plus circuler correctement du fait du curage. Comme je le détaille dans mon livre Mieux vivre le cancer : La bible, il y a plusieurs choses à faire pour vous soulager, comme :

  • Faire des séances de drainages chez un kiné expérimenté,
  • Porter un manchon, de préférence incluant un gant, pour éviter l’effet garrot,
  • Faire des séances de natation en nageant sur le dos.

 

Ganglion sentinelle pour les autres types de cancer : mélanome, utérus, prostate, de la vulve…

La technique du ganglion sentinelle est appliquée aux traitements de nombreux cancers.

Pour le cancer de la prostate, le ganglion sentinelle va conditionner le curage iliaque (interne et/ou externe). Les suites de l’opération peuvent provoquer des difficultés à uriner.

Voici le schéma de la fosse iliaque et de ses ganglions lymphatiques :

Cancer de la prostate et ganglions

 

Le mélanome peut se développer partout sur le corps. Dans ses étapes de développement, le mélanome peut également se propager aux ganglions lymphatiques comme dans le schéma suivant :

evolution_melanome_ganglion

Mélanome et atteinte du système lymphatique (ganglions)

Dans le cas des mélanomes, le curage a lieu en fonction de la localisation du cancer.

 

Dans le cas du cancer de l’utérus (aussi appelé cancer de l’endomètre), le curage va concerner les ganglions de la zone du pelvis.

Cancers gynécologiques et curage

Pour traiter un cancer de l’ovaire, le curage va concerner les ganglions pelviens. Parfois, un curage lombo-aortique sera nécessaire.

 

Toutes les opérations peuvent avoir des conséquences plus ou moins lourdes. Votre équipe soignante pourra vous aider à les atténuer. Par ailleurs, vous trouverez dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible plus de 500 pages de conseils pratiques à mettre en œuvre durant les traitements du cancer. Ce livre est unique. Il a été écrit par une patiente, pour les patients et leurs proches. Avec un taux de satisfaction de 96 %, il correspond à un réel besoin et est un franc succès. Mon livre est disponible sur Amazon :

 


 

 

 

et en format numérique :

 

Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Découvrez comment supporter les traitements contre le cancer. Ce livre numérique vous donne toutes les solutions pour faire face aux effets secondaires, avec en plus :
  • les moyens d'affronter le diagnostic, les ressources pour faire face aux traitements,
  • le cancer et l'entourage : savoir fédérer ses forces et celles de ses proches,
  • Un paiement ultra-sécurisé.
  • Un téléchargement immédiat avec 0 € de frais de port.
  • 100% compatible avec PC et MAC.
Prix: €22.00

 

 

Crédit photo de ganglion sentinelle cancer du sein : © nerthuz – Fotolia.com ; ganglions sentinelles prostate : © 7activestudio – Fotolia.com ; sentinelle ovaire : © pankajstock123 – Fotolia.com

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre − un =