Quels sports pratiquer pendant et après les traitements du cancer du sein?

Tous les médecins en cancérologie vous le diront, pendant les traitements contre le cancer du sein et après, faire du sport et avoir une activité sportive aide à mieux vivre et augmente la prévention.

cancer-sein-sport

cancer du sein : quel sport faire ?

Seulement, il n’est pas toujours facile de trouver l’énergie pour faire du sport. Il n’est pas évident non plus de trouver une activité physique que l’on aime faire souvent…plusieurs fois par semaine… au point qu’elle en devienne une nécessité… pour le plus grand bénéfice de notre santé et notre qualité de vie.

Dans la très grande majorité des cas, il faudra tout de même attendre la totale cicatrisation de la chirurgie (environ 6 semaines, à confirmer par vos médecins) pour commencer à pratique une activité physique.

Dans cet article, je vous invite à découvrir quelques sports pour les femmes, qui ont tous un intérêt après les traitements du cancer du sein.

Dans le cadre de la santé et de la prévention, l’activité physique adaptée est aussi appelée APA.

Si, vous-même, vous avez trouvé une discipline qui vous plait et qui vous a aidé après les thérapies contre le cancer du sein, n’hésitez pas à partager votre expérience en laissant un commentaire à la fin de cet article.

Sommaire de l’article sur le sport et le cancer du sein :

Pour les femmes du cancer du sein : Quels sports pour lutter contre le lymphœdème du bras ?

Quels sont les sports pour lutter contre les effets secondaires des traitements du cancer du sein ?

Quels exercices contre le lymphœdème après un curage axillaire ?

sport-cancer-sein

Exercices physique et cancer du sein, quoi pratiquer ?

Après une opération et durant tous les traitements du cancer du sein, vous aurez sans doute une prise en charge avec un kinésithérapeute.

C’est important en prévention d’une raideur de l’épaule ou pour permettre une diminution de la douleur en favorisant la mobilité de l’articulation.

C’est aussi essentiel pour agir sur la réduction du risque d’apparition du lymphœdème du bras (membre supérieur) qui survient – souvent – après un curage axillaire.

Sur l’article que j’ai fait concernant la chirurgie du cancer du sein, vous trouverez une vidéo consacrée spécifiquement aux mouvements que peuvent faire les femmes, à effectuer pour éviter une raideur de l’épaule.

Au niveau de la fréquence des séances, il faut garder en tête que faire un exercice de temps en temps ne suffit pas. C’est la régularité qui compte, plus que l’intensité ou le nombre de minutes (à condition de faire un exercice pendant au moins trente minutes). L’idéal est de faire deux à trois séances par semaine. Ce qui est très difficile, compte tenu de la fatigue des patients généré par le traitement des cancers.

Voici une autre vidéo avec des exercices pour les patients, qui ont eu un curage axillaire et une chirurgie mammaire, faite par l’hôpital d’Ottawa pour réduire le risque de lymphœdème :

L’activité physique adaptée (apa) avec le kinésithérapeute

De manière générale, un suivi personnalisé post-opératoire qui intègre une activité physique d’une intensité modérée, est souvent incontournable. Le kinésithérapeute vous montrera différents exercices gymniques pour mobiliser les bras, le haut du corps avec ou sans accessoire, comme le bâton par exemple.

Par ailleurs, le kinésithérapeute pourra prévenir l’apparition du lymphœdème dû à une chirurgie du sein en appliquant des bandes de contention. Ce sont les « cousines » du manchon compression. Par une action mécanique, ces dispositifs médicaux empêchent la lymphe de s’accumuler. C’est le même principe que celui des bas de contention médicaux pour les jambes.

Votre kiné pourra également effectué du drainage lymphatique manuel (sur prescription) pour les femmes.

De plus, il existe plusieurs techniques pour soulager le lymphœdème du bras (et des vidéos) pour les femmes. Vous en trouverez plusieurs dans les articles de mon site. En plus de l’activité sportive, en terme de prévention, il faut également penser à bien choisir son manchon de compression pour le lymphœdème.

A titre d’exemple sur les mouvements qui peuvent soulager, voici une vidéo sur les exercices à effectuer pour combattre le lymphœdème du bras provoqué par un curage axillaire (la vidéo des exercices est en anglais, mais vous allez voir que tout est très compréhensible) :

Et voici une présentation d’activité physique adaptée, APA, pour le cancer du sein (en français cette fois 🙂 ) qui propose un programme d’activités en vue de la réduction du risque de récidive et de l’amélioration de la santé dans la vie quotidienne :

Curage et cancer du sein : du sport pour lutter contre les effets secondaires

faire-sport-cancer-sein

Cancer du sein : quel sport adapté ?

La recherche médicale et plusieurs études en cancérologie tendent à prouver que la pratique du sport pendant les thérapies contre le cancer, aident à les supporter en réduisant les effets secondaires comme la fatigue en chimiothérapie du cancer du sein ou les douleurs articulaires liées à l’hormonothérapie.

Dans ce cadre, le recours aux soins de support pour essayer de diminuer les conséquences des thérapies du cancer du sein est une piste à ne pas négliger.

En effet, pratiquer du sport « santé », cela veut dire avoir faire des exercices adaptés qui tiennent compte des éventuelles contre-indications.

Par ailleurs, pour en ressentir les effets bénéfiques, il faut que la pratique sportive soit modérée à intense pendant au moins 30 minutes, tous les deux jours. Ce bénéfice pour les patients est confirmé par la recherche médicale et les études sur ce thème.

Voici dans les lignes suivantes, quelques exemples de pratiques sportives à étudier après un cancer du sein.

Quels sont les exemples de sport après un cancer du sein ?

Au niveau de la prévention et de la santé par l’activité physique, il y a tout d’abord, les sports classiques et les sports « conçus » spécifiquement pour les personnes malades du cancer du sein.

Le centre Ressource, un institut pour les patients des cancers, propose des activités physiques adaptées à un prix raisonnable… ce qui est assez rare pour être signalé.

Voici une présentation des bienfaits du sport après un cancer du sein faite par Dr. Suzette Delaloge, chef de service à l’IGR :

Cancer du sein, quels sont les effets bénéfiques de la marche et la natation ?

piscine-cancer-sein

Cancer du sein et piscine

La marche, la natation, l’aquagym mais aussi le vélo de ville, elliptique ou encore le rameur, font partie des sports accessibles. Ils ne nécessitent pas d’équipement particulier et sont peu coûteux. On trouve, par exemple, des vélos elliptiques ou des rameurs en libre-service dans les aires de sports en plein-air.

En effet, pour profiter de tous les bienfaits de ces sports, il faudra simplement s’assurer d’avoir de bonnes chaussures.

Concernant la natation ou l’aquagym et l’achat du maillot après un cancer du sein, il existe des modèles développés pour contenir une prothèse mammaire externe. Ils sont assez chers (environ 90 €).

Attention, la colostomie (ablation du colon) et la pneumonectomie (poumon) sont totalement contre-indiquées avec la natation.

Peut-on faire du Karaté en étant malade du cancer du sein ?

Le Karaté-Do après un cancer a été popularisé par les actions de la CAMI, une association fondée par le cancérologue Dr. Thierry Bouillet et le sportif de haut niveau Jean-Marc Descotes en 2000.

Depuis près de 20 ans, cette association s’est implantée dans plusieurs hôpitaux de France, différentes villes. Elle a étoffé son panel d’activités physiques possibles pour en proposer 10 aujourd’hui. Dans ce cadre, l’activité physique et sportif peut être considéré comme un traitement à part entière. Ce qui – il faut bien l’avouer – est de loin, beaucoup moins pénible que la chimiothérapie, la radiothérapie ou l’hormonothérapie.

Voici un exemple de ces ateliers « sports et cancer » :

Cancer du sein : Quels sont les sports qui sollicitent le haut du corps (poitrine, bras) à faire ?

Concernant le cancer du sein, les sports qui font travailler le haut du corps sont les suivants :

Pourquoi faire du tennis et de l’escrime après un cancer du sein ?

Il vous faudra avoir le feu vert de vos médecins pour faire du tennis.

Pour profiter du tennis pleinement, une astuce pour limiter les déplacements consiste à diminuer la taille du court avec des petits plots par exemple. Par ailleurs, s’équiper de balles légères avec des raquettes plus petites permet préserver les articulations.

Concernant l’escrime, elle permet de se réapproprier son corps en valorisant et recentrant le buste. Cette partie du corps est bien souvent éprouvée pendant les traitements du cancer du sein.

Pour éviter les complications, il ne faut porter aucune touche et solliciter le bras opéré. Cela permet de travailler à la fois la souplesse et la psychomotricité fine.

Cancer du sein : ramer contre la maladie avec les Dragons boat

Le dragon boat est une pratique chinoise qui a été reprise et adaptée pour les femmes ayant un cancer du sein. C’est un sport de pagaie qui s’organise par équipe de 10 ou 20.

Pour faire ce sport, il peut être utile de raccourcir la longueur des pagaies. Il faut aussi s’équiper d’un gilet adapté post-chirurgie du sein.

Voici un exemple de ce sport :

Le taï qi comme activité physique pour les femmes malades des cancers mammaires

Le Taï qi est initialement, un art martial chinois.

Il a plusieurs déclinaisons de cette discipline et celle que nous connaissons en France s’apparente à une activité physique de bien-être.

L’objectif, comme je le détaille également dans l’article sur les sports du cancer de la prostate, est de faire circuler l’énergie, appelée le qi pour libérer les blocages. C’est le souffle de vie.

Tout comme le qi cong (considéré en médecine chinoise comme un traitement), la pratique du Taï qi deux fois par semaine permet – chez beaucoup de patients – d’agir sur la réduction du risque d’insomnie.

Ainsi, cette activité physique permet une diminution de la fatigue pour les patients des cancers, ce qui améliore la qualité de vie.

Pour pouvoir essayer cette discipline, il faut se renseigner auprès de son centre de soins (comme un institut unicancer) et son hôpital pour savoir si ce type d’activités  – même d’une intensité modérée – est proposé aux patients.

Crédit photo de l’article de présentation le sport cancer du sein : © pololia – Fotolia.com, piscine © plprod – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.