Quels sont les symptômes et signes de la phlébite (thrombose veineuse) ?

symptome-thrombose-signe

Savoir reconnaître une phlébite… un diagnostic parfois difficile

 

 

La phlébite se caractérise par une inflammation de la paroi d’une veine superficielle ou profonde et par la formation d’un caillot de sang qui va obstruer cette veine. La phlébite n’est pas toujours grave, mais, parfois, elle peut être extrêmement dangereuse.

La phlébite est aussi appelée thrombose veineuse ou thrombophlébite. Elle concerne de manière indifférenciée les hommes et les femmes.

La phlébite est parfois asymptomatique, c’est-à-dire que ses signes et symptômes sont difficiles à identifier.

En cas de doute, sur un état général faible, une douleur ou rigidité de la jambe, il est impératif de consulter son médecin rapidement.

 

Comme vous le savez si vous me suivez via ma newsletter gratuite (sur les problèmes de circulation sanguine ou des traitements du cancer), j’ai construit ce site en tant que patiente et pour les patients et leurs proches.

En effet, je suis persuadée que l’échange et la transmission de renseignements fiables et de qualité est essentielle entre patients. Cela étant, comme vous le savez également, tout ce que je peux dire ou écrire, ne remplace jamais ce que vous dira un médecin compétent et bienveillant.

Voici maintenant, un condensé des informations indispensables à connaître sur les symptômes de la phlébite.

 

Symptômes de la phlébite et signes sur la jambe et l’état général

Les symptômes et signes de la phlébite peuvent toucher la jambe mais aussi avoir des impacts sur l’état général.

 

Il est parfois très difficile de repérer une phlébite. Voici les explications du docteur Franck Chleir, Angiologue-Phlébologue qui souligne bien l’utilité de l’écho-doppler dans la pose du diagnostic :

 

Ainsi, la phlébite, aussi appelée thrombose veineuse ou thrombophlébite, est une complication grave de l’insuffisance veineuse.

En effet, une phlébite peut survenir n’importe quand. Il est donc important d’être particulièrement vigilant dans des situations à risque comme lors d’un voyage en avion, après un accouchement surtout par césarienne, lors d’un traitement contre le cancer, après une opération chirurgicale, en cas d’insuffisance veineuse et de prise d’une contraception hormonale inadaptée. Un mauvais choix de contraception, est un facteur qui augmente les risques de phlébite.

 

 

La thrombophlébite, ses symptômes et signes sur la jambe

La phlébite touche 9 fois sur 10 le mollet.

Sur la jambe, les signes et symptômes de la phlébite sont des rougeurs de la peau ou coloration bleuâtre. En cas de thrombose profonde (tvp), la peau devient blanchâtre. L’observation de la peau est une étape importante de l’examen clinique.

 

Un des symptômes classiques de la phlébite est l’apparition de douleurs au mollet, puisque c’est le foyer de 90 % des caillots sanguins.

Une chaleur localisée, un durcissement précis et une dilatation des veines visible sont également des symptômes de la phlébite.

Cela peut dégénérer en œdème (gonflement de la jambe) qui part souvent de la cheville et peut remonter jusqu’à la cuisse.

D’autres signes de la phlébite sont un engourdissement et des crampes.

 

Avant de poursuivre, je vous propose de revoir les signes et symptômes de la phlébite en vidéo :

 

 

Les impacts de la thrombophlébite sur l’état général (symptômes)

Les signes et symptômes de la phlébite sur l’état général sont, d’abord, une accélération du rythme cardiaque, sans raison apparente.

En plus, un des symptômes de la phlébite est d’avoir une légère fièvre persistante ( autour de 38 °).

Selon moi, en tant que patiente, une « petite » fièvre mais une fièvre qui dure, ne doit jamais être prise à la légère et doit toujours faire l’objet d’une consultation médicale. En effet, cette fièvre qui semble « anodine » peut être le signe d’une phlébite, mais également d’une infection, surtout suite à une hospitalisation ou opération chirurgicale. En cas de doute, il faut avoir un avis médical pour éviter les complications en tout genre.

 

En complément, voici un dossier complet sur les symptômes de la phlébite.

signe-phlebite

connaître les signes d’une thrombose veineuse

Que faire face aux symptômes et signes de la phlébite ?

En cas de présence de symptômes et signes de la phlébite ou, simplement en cas de doute, il faut consulter un médecin.

La phlébite superficielle peut se résoudre facilement. En revanche, la phlébite profonde nécessite une rapide prise en charge médicale notamment pour prévenir le risque d’embolie pulmonaire. L’embolie pulmonaire est une urgence médicale absolue.

 

Dans le cadre de sa pose de diagnostic, le médecin va ausculter les jambes (et plus particulièrement les mollets) du patient, puis prescrire une écho-doppler du membre concerné et une prise de sang.

 

Comment éviter la thrombose veineuse ?

Ainsi, la définition de la phlébite est une inflammation d’une veine profonde dans laquelle s’est formé un caillot.

Une phlébite est très difficile à diagnostiquer à un stade précoce. Elle est parfois silencieuse c’est-à-dire qu’aucun symptôme ne peut être rapporté.

Malgré tout, comme nous l’avons vu, les signes de la phlébite (ou thrombose veineuse) doivent être connus et reconnus pour consulter en urgence, car elle peut dégénérer ulcère variqueux ou en embolie pulmonaire.

Ainsi, les patients, accompagnés de leur médecin, ont tout intérêt à mettre en place une prévention de la phlébite en évitant les situations à risque de formation du thrombus. Ça n’élimine pas totalement les risques, mais ça les diminue… ce qui est toujours bon à prendre.

 

La prévention de la phlébite

Des moyens de prévention peuvent être mis en place pour éviter les phlébites. Comme toute prévention, il n’y a pas de garantie absolue. Il s’agit simplement de limiter les risques.

Dans la vie de tous les jours, pour organiser la prévention contre la phlébite vous pouvez, tout d’abord, surveiller la santé de vos jambes en ayant un suivi médical régulier avec un médecin des varices ou des veines.

De plus, avoir une activité sportive même limitée permet de redonner un tonus veineux. Le « sport contre les varices » et totalement économique est la marche.  À titre d’exemple, voici une série d’exercices simples qui favorise et dynamise le retour veineux :

 

 

 

Par ailleurs, si vous êtes une femme, et notamment si vous avez une phlébite à moins de 30 ans (ce qui est suspect) renseignez-vous sur les effets secondaires de votre contraception. Votre pilule contraceptive est-elle adaptée à votre insuffisance veineuse ? Dans ce cas, c’est une question essentielle.

 

Si votre médecin vous le conseille, le port de bas de contention tous les jours est un traitement de référence contre la mauvaise circulation sanguine. Pour éviter les déconvenues, il est essentiel de bien choisir vos bas de contention en ayant en tête quelques astuces et repères. L’achat de ces dispositifs médicaux, pour qu’il soit réussi, ne doit rien au hasard.

 

De plus pour favoriser un bon retour veineux, vous pouvez surélever légèrement les pieds de votre lit avec des cales ou un coussin « spécial jambes ».

Vous pouvez également, chasser la stase veineuse, en faisant des massages sur vos jambes (ou automassage).

 

Prévenir la phlébite en voyage

prenvention-phlebite-avion

Phlébite et voyage

En voyage, il est également très utile de prévenir la phlébite en bougeant, marchant toutes les heures. Il est important d’activer la circulation sanguine, surtout en train et en avion, même au risque de déranger vos voisins.

Il est important de s’hydrater en buvant de l’eau régulièrement tout au long du trajet. D’ailleurs, pour moi ce point tout simple, devrait être intégré aux mesures de sécurité données par le personnel de bord en début de trajet.

Pour votre santé, nous vous recommandons de boucler votre ceinture de sécurité et, en prévention de la phlébite,  de boire régulièrement de l’eau.

C’est tout bête… mais ça pourrait faire beaucoup.

De plus, il ne fait pas porter des vêtements serrés.

Durant les trajets, avec l’avis de vos médecins, il est également essentiel de porter des bas et chaussettes de contention. À mon sens, il faut éviter d’acheter ces dispositifs en dernière minute, à la pharmacie de l’aéroport.

Au regard des risques et des bénéfices attendus de ces dispositifs médicaux, mieux vaut aller chez un spécialiste quelques-jours avant le voyage.

 

Par ailleurs, demandez à votre médecin s’il est utile pour vous de prendre des anticoagulants avant un long voyage en avion.

 

Crédits photo sur la phlébite : © aleshin – Fotolia.com – pexels .com @jimbear

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.