Sommaire de l’article : les sports et les problèmes de circulation

sport-jambe-gonflees

Les sports pour ne plus avoir mal aux jambes

Contre les jambes lourdes et l’insuffisance veineuse, faire un minimum d’exercice physique est indispensable. Cela étant, comme rien n’est simple dans la vie, certains sports peuvent être contre-indiqués.

 

Ainsi, pour lutter contre les troubles circulatoires comme les jambes lourdes, faire régulièrement un peu d’exercice soulage. Le sport, même modéré, dynamise le retour veineux.

Heureusement, il y a beaucoup d’options « sportives » possibles. Les sports classiques pour la santé des jambes sont : la marche, la natation, la marche dans l’eau et le vélo. Dans ce panel d’activités en cas de varice et jambes lourdes, les sports aquatiques sont à privilégier. En effet, ils sont doux et font travailler les muscles et tissus sans les traumatiser.

 

Dans le même esprit, le vélo peut être considéré comme un très bon allié pour vos jambes, tout comme son cousin l’aquabike. Le vélo est un sport doux, sans à-coups et beaucoup moins cher qu’un abonnement dans une salle de sport. Cette solution est considérée comme idéale pour faire circuler le sang dans les jambes et favoriser le tonus circulatoire.

 

Pour l’intégrer dans sa vie, aller au travail en vélo, faire des petites courses, aller à la Poste, la banque, à bicyclette permet de joindre l’utile à l’agréable. Le tout est de trouver votre solution, celle qui vous convient parfaitement.

 

Les sports à éviter en cas d’insuffisance veineuse :

Si l’exercice physique est considéré comme ayant des bénéfices certains pour avoir des jambes légères, certains sports doivent être évités en cas de problèmes circulatoires. En effet, les sports qui aggravent l’insuffisance veineuse font piétiner. Ils sont brusques et l’effort produit n’est pas continu. C’est notamment le cas pour le jogging, le volley, le basket, le tennis et son cousin le tennis de table, les skis nautique et alpin (pas de problème par contre, pour le ski de fond), et les sauts.

En faire exceptionnellement ne posera sans doute pas de difficulté, mais c’est leur pratique régulière qu’il faut limiter au maximum en cas de varice et mauvais retour sanguin.

Voici ce qu’en dit le docteur Toledano :

 

Sports contre les jambes lourdes

Les jambes lourdes se caractérisent par des jambes gonflées et douloureuses. Elles sont synonymes de mauvaise circulation sanguine. Avoir les jambes lourdes et enflées est un phénomène très fréquent en été, au moment des fortes chaleurs.

Les problèmes circulatoires sont des maux très communs car ils concernent plus d’une femme sur deux et un homme sur trois. Pour autant, il ne faut pas les considérer comme des maux sans importance.

En effet, ils peuvent avoir des conséquences graves, comme la phlébite et l’embolie pulmonaire. Bien-sûr, ces urgences médicales n’arrivent pas systématiquement.

Pour minimiser les risques, il faut avoir un suivi médical réel. Votre médecin traitant, angiologue (spécialiste des varices) ou phlébologue pourra revoir avec vous certaines habitudes qui amplifient le problème des jambes lourdes. Il pourra également vous donner des recommandations pratiques pour y remédier. Ainsi, en fonction du tableau clinique qu’il fera, il se peut qu’il vous prescrive des traitements contre les troubles circulatoires comme les bas de contention qui se portent aussi l’été.

Au milieu d’une multitude de petites choses à faire pour soulager ses jambes notamment en cas de varices, le sport est un atout pour la santé et spécifiquement celle des membres inférieurs.

 

Voici quelques suggestions pour combiner « sports et varice ».

Jambes lourdes et pédalo

jambes-lourdes-sports-pedalo

Contre les jambes lourdes : faire du vélo dans son lit

Le pédalo contre les jambes lourdes

 

Pour faire du pédalo dans votre lit ou sur un tapis, c’est très simple.

Installez-vous confortablement, le dos bien à plat sur le matelas ou au sol sur un tapis de gymnastique ou une serviette.

Levez vos jambes en contractant vos abdominaux et pédalez.

La première fois, comptez jusqu’à dix en pédalant à l’endroit, puis jusqu’à dix en pédalant à l’envers (si, si, c’est possible).

Très vite, vous gagnerez en équilibre, en force, et vous pourrez prolonger ce moment pour le plus grand bénéfice de vos jambes.

Attention cependant, certains considèrent que cette pratique force trop sur le périnée… et donc l’affaiblit.

Ainsi, vous pouvez mixer les sports pour la santé de vos jambes.

 

Jambes lourdes et pédalo inversé

Une variante du pédalo pour avoir une circulation sanguine tonique

Pour dynamiser votre retour veineux, voici un exercice simple et facile. C’est une variante du pédalo, très efficace également.

 

Allongez sur le dos, soulevez vos jambes. Étirez-les d’abord en faisant pointer vos pieds vers le ciel.

 

Puis, baisser un de vos pieds qui touche vos fesses quand l’autre et en haut, et alternez.

 

Si cela est difficile pour vous, faites-le progressivement. Au début, allez jusqu’à 5 mouvements, puis augmentez petit à petit. L’important est de pratiquer régulièrement.

 

Par ailleurs, il existe des exercices de yoga / étirement des jambes. Cela permet d’étirer les jambes, chasser la stase veineuse et redonner de l’énergie au système circulatoire. Voici une séance d’exercices de yoga contre les jambes lourdes :

 

De plus, vous pouvez faire cette séance de sport spéciale « jambes légères ». Ce sont des exercices sportifs plus dynamiques que le yoga qui est plus doux.

 

L’aquabike contre les jambes lourdes

En théorie, l’aquabike a tout pour plaire : pédaler dans l’eau s’avère efficace contre la sensation de jambes lourdes. Les mouvements dans l’eau dynamisent le retour veineux, musclent, effacent la cellulite, permettent de perdre du poids tout en respectant son organisme et ses articulations. C’est un sport doux ou intense si vous le souhaitez, en fonction du rythme adopté. L’effet de l’eau produit une sorte de massage et sa résistance intensifie l’effort à fournir.

aquabike-varice

Sports aquatiques pour les jambes

Comment se déroule une séance d’aquabiking ?

Il existe deux formules pour faire de l’aquabike.

La première se déroule en piscine : c’est un cours collectif. Vous évoluez en fonction des indications du professeur. Il peut exister des aquabikes en libre-service dans certaines piscines, comme celle de Boulogne-Billancourt. Faire de l’aquabike en piscine soit en cours collectif, soit en libre-service, est une formule économique et très satisfaisante. L’inconvénient, ce sont les horaires : il y a peu de cours, ils sont souvent pris d’assaut et les aquabikes en libre accès sont peu nombreux.

 

La seconde forme d’aquabike a lieu en cabine individuelle : C’est une formule confortable. Les plages horaires sont étendues, les centres d’aquabiking sont ouverts généralement de 9 h à 21 h sans interruption. Les clients peuvent prendre rendez-vous sur internet. Faire du vélo dans l’eau en cabine individuelle pourrait être monotone, mais les cabines sont équipées de télévision, ce qui occupe l’esprit. De plus, il est possible de régler différents programmes d’intensité pour adapter l’effort à fournir.

En théorie, l’hygiène est impeccable. L’eau étant non traitée, les cabines sont nettoyées et aseptisées après chaque utilisation. C’est la théorie car en pratique, l’hygiène de certains centres laisse franchement à désirer. Au niveau du prix, il faut compter environ 30 € pour une séance de 30 minutes et 45 € pour 45 minutes. Cette formule revient vite très chère pour une utilisation moyenne de deux séances par semaine. Après, en fonction des centres, il y a différents abonnements qui permettent de faire baisser les coûts.

Par ailleurs, l’accueil des centres d’aquabike n’est pas toujours agréable… si je me fie à mon expérience.

 

En conclusion, pour avoir des jambes d’acier et les sentir légères, l’aquabike est le sport idéal. Mais au niveau pratique, les formules existantes ne font pas rêver.

 

Jambes lourdes, le sport et les causes

En plus de ces activités adaptées pour avoir des jambes légères, il ne faut pas hésiter à étudier les causes qui amplifient ce phénomène de jambes lourdes.

Ainsi, il faut éviter d’être trop sédentaire et profiter des moments de la journée pour bouger. A contrario, rester trop longtemps debout ou piétiner, comme c’est parfois incontournable dans certains métiers, sont des pratiques à limiter. Autant que faire se peut.

De plus, il ne faut pas porter de vêtements serrés et fuir les sources de chaleur. Si vous avez une contraception hormonale, il ne faut pas hésiter à demander à votre médecin l’impact de cette contraception sur vos veines.

Si vous souhaitez des informations fiables et indépendantes, le site du docteur Martin Winckler, ainsi que ses livres sur le sujet de la contraception, sont de très bonnes ressources.

Contre les jambes lourdes, être en surpoids est également un facteur aggravant. En mai 2018, le hors-série du Magazine Ca m’intéresse a publié tout un dossier sur le « Juste poids sans régime » que je trouve bien fait. Comme pour les remèdes et traitements, les régimes miracles n’existent pas… mais certaines astuces peuvent aider à maîtriser son poids.

 

 

 

Crédits photo sur le sport de pédalo et les jambes lourdes: © Lev – Fotolia.com