Cancer : Quelle eau boire ?

Lorsque l’on est malade d’un cancer, et en tant que patiente, je suis persuadée qu’il y a un tout un tas de petites choses qui peuvent aider à mieux supporter les traitements comme la chimiothérapie. Et c’est le cas pour l’eau que la personne malade du cancer boit.

 

Mais avant de faire un choix sur l’eau qui peut être bénéfique, il faut se poser plusieurs questions.

En effet, une personne malade doit-elle boire de l’eau du robinet ? De l’eau en bouteille ? Y a-t-il des eaux spécifiques qui peuvent aider à mieux gérer les effets secondaires ?

Comme je vais le détailler dans cet article, bien choisir son eau à boire pendant les traitements contre le cancer peut être très utile et bénéfique. Ça ne rend pas la santé, bien sûr. Je ne vais pas parler ici des eaux miraculeuses… qui n’existent que pour les vendeurs de ces eaux-là. En revanche, comme vous allez le voir, certaines eaux ont des propriétés précieuses pour les malades du cancer.

eau-boire-cancer

Cancer : y-at’il une eau meilleure que les autres ?

 

Sommaire et points clés de l’article sur les eaux à boire et le cancer :

Une eau minérale, c’est quoi ? Quelle différence avec l’eau du robinet et les eaux de source ?

Quand on a un cancer : faut-il boire de l’eau du robinet ou de l’eau en bouteille (minérale ou de source) ?

Quels sont les bénéfices de l’eau en bouteille durant les traitements contre le cancer ? Et quelles eaux précisément ?

Quels sont les enjeux autour de l’eau du robinet ? Vidéo

 

 

La définition des eaux santé, autrement dit des eaux minérales

En France, il y a différents types d’eau : l’eau du robinet, l’eau de source en bouteille et l’eau minérale.

Ces dernières ont une particularité. En effet, les eaux minérales doivent être certifiées par l’Académie de Médecine. Pour cela, les eaux minérales doivent venir d’une source souterraine, préservée de toute pollution, et leur composition doit être stable.

Les eaux minérales ont une indication thérapeutique. Autrement dit, elles sont reconnues pour leurs bienfaits dans certaines maladies. Ce sont ces propriétés qui font l’objet d’une reconnaissance spécifique de la part de l’Académie de Médecine.

A contrario, elles peuvent être contre-indiquées… ce que le grand public ne sait pas assez.

C’est pourquoi, en cas de pathologie grave comme le cancer, ou de maladie chronique, il est important de consommer des eaux minérales seulement avec l’accord de votre médecin qui aura vérifié leur composition.

À titre d’exemple, les eaux avec une proportion de bicarbonate de sodium élevée sont à éviter dans un régime sans sel strict.

 

Pendant la chimiothérapie, faut-il boire de l’eau du robinet ou en bouteille ?

eau-cancer-boireL’eau du robinet a l’avantage d’être extrêmement contrôlée. Elle est aussi écologiquement responsable, car elle ne génère aucun déchet (pas de bouteilles qui viennent s’amonceler dans les décharges ou polluer les océans). La gestion des déchets est véritablement une urgence aujourd’hui et le zéro déchet devrait être une priorité au niveau individuel et étatique.

Dernier avantage, l’eau du robinet est quasiment gratuite. Même s’il y a des disparités très importantes dans les territoires français, comme vous le verrez dans la suite de cet article.

 

L’inconvénient principal de l’eau du robinet réside justement dans ces traitements et le degré de potabilité.

En effet, dans l’eau du robinet tous les pesticides et résidus chimiques ne sont pas détruits, même si les normes de potabilité sont respectées. Elle est donc considérée comme potable, mais peut être polluée tout de même.

 

Intérêt et inconvénient de l’eau en bouteille

A contrario, les bouteilles d’eau de source et d’eau minérale ne subissent aucun traitement et sont donc plus « pures ». A priori en tout cas.

Seulement, comme rien n’est simple dans la vie, il y a aussi des éléments à prendre en compte.

cancer-eau-chimio

Cancer : Quelle eau choisir ?

Ainsi, comme l’écrit David Servan-Schreiber dans son livre Guérir, les eaux minérales ou de sources en bouteille peuvent également contenir des résidus chimiques. En effet, quand elles sont stockées, notamment au soleil (ce que le consommateur ne peut pas vérifier), des composants chimiques du plastique (notamment des durcisseurs) peuvent également passer dans l’eau. Ces composants ne sont a priori pas vraiment bons pour notre bonne santé.

Les bouteilles en verre ne sont pas non plus une solution, car les durcisseurs sont également utilisés pour rendre le verre incassable. Substances qui peuvent aussi « contaminer » l’eau.

De plus, avec l’eau en bouteille, le budget « eau » des ménages devient très important pour un foyer, comparé au tarif de l’eau du robinet.

En outre, si on quitte le point de vue individuel, les bouteilles en plastique et verre font exploser le nombre de déchets.

 

 

Mon exemple de l’utilisation de l’eau du robinet ou en bouteille

eau-robinet-cancerPersonnellement, j’habite à Paris où l’eau est « réputée » très sûre. Mais bien sûr, à mon niveau, il est impossible de vérifier cette réputation. Pour les parisiens et touristes, il y a même dans certains parcs un accès gratuit à des eaux de source. À titre d’exemple, il y a celles de la place Paul Verlaine (Paris 13e), au square Lamartine (Paris 16e.), dans la ZAC de Clichy-Batignolles (Paris 17e)et au square de la Madone (Paris 18e).

Conclusion, je bois l’eau du robinet et, parfois, vais chercher – avec mes bouteilles – l’eau à la « source ».

 

Seulement, dans certains cas, je bois de l’eau en bouteille. C’était le cas quand j’étais en chimiothérapie où je pouvais boire de la Saint Yorre ©, de l’eau de Vichy © ou de l’eau d’Hépar ©.

C’était (et c’est) également le cas quand je dois passer des examens avec injections comme un scanner ou une IRM ou encore pour passer une scintigraphie osseuse.

Voici pourquoi boire ces eaux minérales quand on a un cancer est utile :

 

Pendant le cancer et la chimiothérapie, quelle eau peut aider ?

chimio-cancer-eau

Eau et cancer

Tout d’abord, au niveau du passage des examens de diagnostic du cancer et de suivi de la maladie, une infirmière m’avait conseillée de boire un litre d’eau plate et un litre d’eau gazeuse, après l’examen avec injection. Cela permet d’éliminer les produits de contraste et éviter qu’ils ne se concentrent dans les reins.

 

Par ailleurs, durant les traitements du cancer, avoir recours à certaines eaux minérales peut aider à atténuer des effets secondaires précis. Vous retrouverez plusieurs développements à ce sujet dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible.

Comme je le dis souvent à mes lecteurs, il n’y a pas de produits miracles et encore moins d’eaux miracles du cancer. Malheureusement.

Concrètement, voici comment certaines eaux minérales peuvent vous aider durant la chimiothérapie et les traitements contre le cancer en général.

 

Pourquoi boire de la Saint Yorre © ou de l’eau de Vichy © pendant la chimiothérapie ?

Les sources de Saint Yorre © et de Vichy © ont une composition importante en bicarbonate. Cet élément à deux intérêts : ces eaux minérales permettent de réduire les nausées en chimiothérapie et de limiter les risques d’avoir des aphtes, en prévention, durant les traitements du cancer.

Pourquoi ces eaux minérales ont ces propriétés anti-nausées et limitent les aphtes ?

Car ces eaux de Saint Yorre © et de Vichy © réduisent l’acidité de la bouche et du système digestif de la personne qui suit une chimiothérapie.

Mais comme toutes les eaux minérales, elles peuvent être contre-indiquées dans certains cas. Il faut donc toujours demander un avis médical avant de les consommer.

 

Quel est l’intérêt de boire de l’Hépar © pendant les traitements contre le cancer et la chimiothérapie ?

Avoir des troubles de la digestion est très fréquent en chimiothérapie.

chimio-eau-cancer

La source d’hépar et ses bienfaits

À propos de mes astuces de patientes que je détaille dans mon guide pratique de référence, ce sont celles qui concernent la partie liées à l’alimentation, la nutrition pendant la chimiothérapie qui sont les plus appréciées de mes lecteurs.

Ainsi, il peut être particulièrement utile de boire de l’eau de la source d’Hépar © en cas de constipation.

En effet, l’eau d’Hépar © a des propriétés légèrement laxatives qui peuvent franchement aider pour les personnes malades du cancer et constipées.

 

Par ailleurs, pour conserver un apport nutritionnel correct en chimiothérapie et pendant tous les traitements du cancer, il peut être aussi particulièrement utile d’être suivi par un diététicien du service d’oncologie ou un médecin nutritionniste.

 

En effet, ce suivi spécifique peut aider pour savoir comment à lutter contre les effets secondaires de la chimiothérapie et éviter les états de dénutrition.

 

Quand on ne peut plus déglutir, quelle eau boire ?

Pour certains malades de cancers ORL, ou des cancers du cerveau, la personne malade peut avoir perdu le réflexe de déglutition.

Dans ces cas-là, il faut absolument avoir un suivi médical et paramédical. Par exemple, avoir recours à un orthophoniste est pour moi, indispensable (mais à confirmer avec un médecin). Les orthophonistes vont réapprendre aux malades à déglutir et éviter les fausses-routes.

Par ailleurs, boire de l’eau gazeuse ou gélifiée est aussi une « astuce » pour pouvoir bien s’hydrater durant les traitements du cancer et après.

 

L’eau du robinet, sa qualité, ses risques

L’eau du robinet a clairement énormément de qualités. Seulement, aujourd’hui, à mon sens, les normes de potabilité devraient évoluer pour intégrer un niveau de 0 pesticide et 0 résidu chimique.

Pourquoi ?

Car, tout simplement, ces substances peuvent potentiellement avoir un impact sur notre santé. Seulement, les enjeux et blocages sont très forts derrière.

 

Pour étayer cela, je vous propose deux reportages.

Le premier souligne les impacts terribles des pesticides dans nos assiettes et dans nos verres d’eau :

 

Le second met en exergue mes intérêts et pratiques qui tournent autour de la distribution de l’eau du robinet… qui est loin d’être très clair. Et cela porte préjudice à l’usager-consommateur-citoyen :

 

 

Crédit photo de l’eau à boire quand on a un cancer : https://www.pexels. com/@wagner-soares-439017; pixabay. com/fr/users/congerdesign-509903/, pixabay. com/fr/users/rawpixel-4283981/ pixabay .com/fr/users/kaboompics-1013994/ pixabay. com/fr/users/Pexels-2286921/

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.