L’hydratation en chimiothérapie

hydratation-chimio

Hydratation et chimiothérapie

La chimiothérapie peut avoir plusieurs impacts sur l’organisme. Tout d’abord, ce traitement du cancer détruit les cellules cancéreuses. C’est son objectif principal.

Ensuite, ses effets secondaires sont variables en fonction des médicaments utilisés, de leurs dosages et des patients. En effet, toutes les personnes de réagissent pas de la même manière.

La fatigue, les nausées, les aphtes peuvent fortement altérer la prise d’aliments et d’eau.

Or, les médecins vous conseilleront certainement de boire le plus possible, généralement deux litres par jour. Pour faciliter cette précaution nécessaire, il est possible de boire de l’eau, bien sûr, mais aussi des tisanes, infusions, jus de fruits (attention toutefois à l’acidité de certains).

Vous pouvez fractionner cette hydratation ou y consacrer des moments (fin de repas, collation, …). A vous de trouver le rythme qui vous convient.

Par ailleurs et comme je l’explique dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible, certaines eaux, en raison de leur forte teneur en bicarbonate de sodium réduisent l’acidité et peuvent aider à lutter contre les nausées mais aussi contre les aphtes.

Vous trouverez dans mon guide pratique de référence Mieux vivre le cancer : La Bible, tous les conseils pour faire face aux traitements contre le cancer.

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles de trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :

2 Commentaires

  1. Chantal L

    Peut on utiliser le curcuma en gelules curcuma gold en même temps que la chimio thérapie .mon cancérologue me la déconseillé parce que le curcuma était un detoxifiant qui allait contrer les résultats de la chimio .merci de me donner votre avis …bien cordialement Chantal

    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour Chantal,

      Personnellement, je suivrais scrupuleusement l’avis de votre oncologue.
      De plus, l’action du curcuma en gélules est sujet à interrogation car il est très peu assimilable par l’organisme. Ce qui aide son absorption, c’est le poivre (cf. les écrits de David Servan Schreiber et Dc Beliveau, Gingras).

      Votre oncologue est vraiment le seul qui peut vous donner un avis sérieux en fonction de vos résultats, les particularités de la tumeur à combattre et des médicaments utilisés pour le faire.

      Bien cordialement

      Laetitia

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Une newsletter faite pour vous !
Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer .

Bravo ! Votre inscription est prise en compte