Chimiothérapie et effets secondaires : la prévention des aphtes et mucites

cancer_aphtes

La prévention des aphtes et mucites pendant les traitements contre le cancer

 

Les aphtes, comme les mucites, sont des lésions très fréquentes et douloureuses durant les traitements du cancer. Je vous propose ci-après un extrait gratuit de mon livre Mieux vivre le cancer : la bible. C’est une fiche-conseil qui détaille les possibilités qu’ont les patients pour prévenir les aphtes et les mucites. La fiche suivante du livre a pour thème les remèdes possibles que vous pouvez utiliser quand l’aphte est là.

N’hésitez pas à échanger avec votre équipe soignante sur ces pistes pour que vous définissiez ensemble les solutions qui vous correspondent le mieux et éviter les contre-indications.

 

Cancer et aphtes : la prévention

Les aphtes sont des lésions de la muqueuse qui peuvent être très douloureuses. En prévention et en traitement, les bains de bouche sont indispensables. Il est important de se brosser les dents après chaque repas et de terminer ce brossage systématiquement par un bain de bouche.

Prévenir les aphtes et mucites en sélectionnant une eau adaptée pendant les traitements contre le cancer

En prévention, pensez à boire des eaux riches en bicarbonate (qui réduisent l’acidité) type St Yorre, Vichy-Célestin, Rozana. Avant d’adopter cette eau, pensez à en avertir votre médecin. Certaines eaux minérales sont déconseillées, notamment en cas d’hypertension.

 

Les suites des aphtes et mucites, attention à votre alimentation lors d’une chimiothérapie

Les mucites sont des inflammations d’une muqueuse. Si vous avez des mucites, il convient de supprimer les aliments agressifs pour les muqueuses et notamment :

  • Les aliments acides comme les fruits crus et cuits, les jus de fruits, la vinaigrette, la moutarde, la sauce tomate,
  • Les aliments durs comme les fromages à pâte cuite, les biscottes, toasts et céréales,
  • Les aliments très sucrés comme les sodas, les confitures, le miel pur, les pâtes à tartiner,
  • Les aliments épicés et/ou gras comme les plats cuisinés en conserve, les fritures, les épices.

 

Prévention des aphtes : attention au choix du dentifrice

Pensez également à utiliser un dentifrice doux, sans sodium lauryl sulfate. C’est un agent moussant, mais qui peut être agressif et favoriser l’apparition des aphtes. Il faut également éviter les agents blanchissants. Bien sûr, comme toujours, en parler à votre médecin ne peut être que positif.

De manière, pour les dentifrices mieux vaut éviter les substances suivantes :

  • Le titanium dioxide aussi appelé dioxyde de titane (CI 77891 et E171), suspecté d’être un cancérogène,
  • Le triclosan suspecté d’être un perturbateur endocrinien,
  • Les colymères : c’est du plastique,
  • Les polyéthylènes : encore du plastique.

 

Bain de bouche avec du bicarbonate durant les traitements contre le cancer

Dans la grande majorité des chimiothérapies, des bains de bouche sont prescrits et sont préparés par les pharmacies. Il ne faut pas prendre leurs « équivalents » vendus en grandes surfaces ou en parapharmacies. Ce ne sont pas les mêmes produits.

Les pharmacies qui préparent les bains de bouche peuvent avoir besoin d’un délai d’un ou deux jours pour préparer votre solution. Pensez au renouvellement avant la fin de votre bouteille. La plupart des pharmacies ne font pas payer cette bouteille, si vous pensez à la ramener. D’autres la facturent 2 €, 3 €, 5 €… à vous de juger ces pratiques professionnelles… et de faire votre choix d’officine.

Attention : Il ne faut pas conserver votre solution plus de trois semaines. Elle doit être renouvelée régulièrement.

 

Vous souhaitez poursuivre votre lecture de cet article sur le cancer et les aphtes ?

Téléchargez immédiatement et très simplement mon livre pour retrouver tous les conseils nécessaire pour faire face au cancer et ses conséquences. Vous y retrouvez la fiche conseils « guérir un aphte durant les traitements contre le cancer ».

Les traitements contre le cancer sont une épreuve. Mon livre Mieux vivre le cancer : La bible détaille tous les moyens et astuces à connaitre (et peu connus), pour faire face aux conséquences des traitements contre le cancer. Avec un taux de satisfaction de 90 %, mon livre est un ouvrage de référence. Apprendre que l’on a un cancer et vivre les traitements sera toujours difficile. Cependant, chaque malade doit connaître les informations indispensables pour faire face et se réapproprier les traitements.

 

Crédits photo de l’article sue « aphtes et cancer » : photo-libre.fr

 

3 Commentaires

  1. Michel J.

    j’ai été particulierement handicapé par des aphtes. Je ne savais plus parler convenablement. Manger devenait pénible, j’ai perdu 5 kilos.
    Mon pharmacien m’a concocté une solution a conserver au frigo. En deux jours, j’étais débarassé de cette abominatio.

    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,

      Merci de votre partage. Sauriez vous comment s’appelle cette solution ?
      Cela pourrait intéresser des lecteurs. Comme vous l’avez dit les aphtes sont terriblement douloureux.

      Bien à vous

  2. Dominique

    J’ai eu 7 traitements de chimiothérapie et je n ai pas eu d aphtes ni diarrhée car j ai suivi un régime sans acidité. Pas de viande rouge, de porc, de blé, d agrumes, de produits laitiers. J ai remplacé par de la viande d agneau , de dinde, poulet bio, œufs bio, lait de soja et d amandes, pain sans gluten. Super forme !!

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + quatre =