Cancer et thermalisme

 

 Utilisé depuis l’Antiquité, le thermalisme est fondé sur la croyance aux vertus  de l’eau pour prévenir le développement de certaines pathologies. Les établissements de cure thermale utilisent des propriétés de l’eau dans les soins aux patients. Ces propriétés sont différentes en fonction des centres de soins. Il existe 14 affections pouvant faire l’objet d’une cure thermale.

Les cures thermales post-cancer peuvent aider à atténuer les conséquences des traitements notamment sur la peau ou la circulation veineuse.

Cet article est un extrait de mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible

 

Comment faire une cure thermale ? Quels sont les frais ?

Pour faire une cure thermale, il faut d’abord effectuer des démarches assez simples pour avoir l’accord de la Sécurité Sociale. Selon le site ameli.fr

« Avant de partir en cure thermale avec la prescription de votre médecin, vous devez faire une demande de prise en charge auprès de votre caisse d’Assurance Maladie. Le remboursement varie selon vos ressources ou votre situation personnelle et l’affection dont vous êtes atteint ».

Une partie des frais de la cure thermale est prise en charge par la Sécurité Sociale et les complémentaires santé. Pour ces dernières, il faut regarder des conditions générales du contrat.

 

Suivi médical, cancer et thermalisme

Au niveau des soins, ils peuvent être externes ou internes en fonction de l’affection à traiter. Il s’agit d’un processus médicalisé qui n’a rien à voir avec de la thalassothérapie de confort. Dans le thermalisme, il s’agit de combattre une affection particulière et d’avoir un rendu médical clair.  Durant sa cure, le patient est suivi par un médecin thermal. Trouver un hébergement correct peut parfois être une difficulté. Vous trouverez des conseils sur cette page « hébergement et cure thermale ».

Les informations relatives à ce secteur sont assez confidentielles et plus encore quand il s’agit de faire les liens avec les suites d’un traitement contre le cancer. Cependant, les bienfaits, qui doivent être mesurés par un médecin, peuvent être importants, notamment concernant le lymphœdème ou le phénomène des « gros bras ».

 

Cure de remise en forme ou cure thermale post cancer ?

Contrairement aux cures thermales post-cancer, la cure de remise en forme ne donne pas lieu à un remboursement de l’assurance maladie. Elle fait partie des soins de « bien-être » et non d’un traitement. Sa durée est plus courte qu’une cure thermale (une à deux semaines).

Il existe de nombreux sites géographiques en France – avec beaucoup de spécialités variées.

A titre d’exemple, La Roche Posay a développé un programme de soins pour soulager les effets secondaires des traitements du cancer persistants sur la peau.

 

 

 

Ce guide de référence est disponible sur Amazon :