Qu’est-ce qu’une cure thermale conventionnée ? Explications et définition

Les cures thermales sont un moyen de prévention et de traitement en cas de maladie chronique, comme l’insuffisance veineuse. En France, tous les ans, ce sont plus de 600 000 personnes qui vont en cure thermale conventionnée. La très grande majorité des curistes suivent des soins en rhumatologie. En effet, cette orientation concerne plus de 400 000 curistes.

Le soin par l’eau est utilisé depuis l’Antiquité et a été largement mis à l’honneur sous l’Empire Romain.

En France, il existe de nombreux centres qui utilisent les propriétés thérapeutiques de l’eau pour soigner des affections.

Une cure thermale dure 21 jours, dont 18 jours de soins. Elle donne lieu à un remboursement selon des conditions fixées par l’Assurance maladie.

 

Définition d’une cure thermale

cure-thermale-definition

Quelle est la définition d’une cure thermale conventionnée ?

Tout d’abord, il faut préciser une chose :

Une cure thermale médicalisée n’est pas une thalasso

 

Voici une présentation des cures thermales contre les thalasso :

Loin des séjours de thalasso classiques, les cures thermales sont accessibles selon différentes modalités précises. Elles doivent être prescrites par un médecin pour pouvoir être en partie prises en charge par l’Assurance Maladie. Elles sont suivies médicalement durant les trois semaines de cure.

Suivre les 18 jours de soins est impératif sous peine de ne pas être remboursé par l’Assurance Maladie.

 

 

Indications d’une cure thermale : Les affections faisant pouvant faire l’objet d’une cure thermale

Les affections dont les malades peuvent suivre une cure thermale sont limitées et sont au nombre de douze, la phlébologie. Les voici en détail :

  1. La phlébologie (voici un article pour connaître les centres de cure thermale en phlébologie),
  2. La rhumatologie. C’est la première des indications thérapeutiques. Voici un exemple de cure thermale à Cauterets :

  1. La neurologie,
  2. La dermatologie. Cette orientation a des stations célèbres comme Vichy, La Roche Posay, Avène.
  1. Les voies respiratoires,
  2. Les maladies cardioartérielles,
  3. Les affections digestives,
  4. Les affections urinaires,
  5. La gynécologie,
  6. Les affections psychosomatiques, le stress et le burn-out comme cela est expliqué dans cette vidéo – témoignage d’une cure à Saujon :

  1. Les affections bucco-linguales,
  2. Les troubles du développement de l’enfant.

Les conséquences d’une pathologie lourde peuvent également faire l’objet d’une cure thermale. C’est le cas des malades de cancer qui en raison des conséquences des opérations et de la radiothérapie, peuvent faire une cure en dermatologie. D’ailleurs, les cures thermales post-cancer se développent de plus en plus.

 

 

Les démarches pour faire une cure thermale

cure-thermale-curiste

Les modalités d’une cure thermale

Les cures thermales font partie de l’arsenal thérapeutique disponible pour soigner 14 affections selon l’Assurance Maladie. En France, il existe de nombreux centres de cure spécialisés dans la prise en charge des patients. Ils sont répartis sur l’ensemble du territoire.

Voici, en neuf points essentiels, ce qu’il faut savoir avant de faire une cure thermale.

 

Comment faire une cure thermale ?

cure-thermale-conventionnee

Se soigner avec l’eau thermale

Faire une cure thermale, a priori, cela peut paraître compliqué, mais avec un peu de méthode, il n’y a rien de plus simple en suivant les étapes suivantes :

  1. Il faut d’abord se renseigner sur les affectations concernées par le thermalisme, et savoir si vous êtes concerné ou pas.
  2. Ensuite, il faut s’informer sur les différents établissements de soins agréés et conventionnés par l’Assurance Maladie.
  3. Puis, il faut prendre rendez-vous avec votre médecin traitant ou votre spécialiste pour une demande de prescription avec le « formulaire de cure thermale – questionnaire de prise en charge ».
  4. Une fois l’accord de votre médecin sur la pertinence de suivre une cure thermale obtenu, il faut envoyer ce formulaire à votre caisse d’Assurance Maladie. Il faut faire bien attention en complétant le formulaire ainsi que votre déclaration de ressources. En effet, cette déclaration détermine une éventuelle prise en charge d’une partie de votre hébergement et coûts du voyage.
  5. Puis, il faut vous rapprocher de votre complémentaire santé pour connaître leur niveau de prise en charge (mieux vaut éplucher les conditions générales de votre contrat avant de les contacter),
  6. Dans l’attente de la réponse de l’Assurance Maladie, se renseigner sur les hébergements disponibles selon la période qui vous intéresse. Prenez bien en compte vos spécificités (logement accessible par ascenseur, besoin d’un garage, quelle est la distance avec l’établissement de cure, y-a-t-il des navettes, …),
  7. Une fois la réponse positive de l’Assurance Maladie reçue réservez votre cure auprès de votre établissement de soins et votre hébergement,
  8. Avec les dates de la cure, prenez rendez-vous auprès d’un médecin thermal qui établira un programme de soins (la liste est consultable sur le site de l’Assurance Maladie),
  9. Enfin, il vous suffit de vous présenter le jour J dans votre établissement de cure thermale avec l’accord de la Sécurité Sociale et profitez de votre cure.

 

Pour conclure, voici une vidéo de présentation du « mode d’emploi » pour faire une cure thermale :

 

 

Combien coûte une cure thermale ? Quel est le remboursement ?

cure-thermale-prix-remboursement

Le prix d’une cure thermale et son remboursement

Le coût d’une cure thermale dépend de plusieurs facteurs.

Tout d’abord, il y a les soins thermaux, qui sont pris en charge par l’Assurance Maladie pour 65 % du total. En cas d’Affection Longue Durée, la prise en charge est de 100 %.

À titre d’exemple, pour une cure thermale en phlébologie, le forfait des soins est fixé à 463,53 €. Il s’élève à 536,29 €avec séances de kinésithérapie. Ces forfaits ne tiennent pas compte des éventuelles options « confort » ou « service premium ». Ce dernier peut dépasser les 300 €.

Ensuite, il y a les consultations avec le médecin thermal. Le forfait est de 80 €, pris en charge à 70 % par l’Assurance Maladie.

Enfin, il y a les frais d’hébergement et de transports. Sur ce dernier poste de dépense, il peut y avoir de fortes variations en fonction du choix du curiste. Par ailleurs, une prise en charge peut être faite par l’Assurance Maladie sous condition de ressource.

Voici une synthèse du prix d’une cure thermale en vidéo :

 

Les bénéfices d’une cure thermale

 

Paradoxalement, au moment de la cure thermale, le patient ressent surtout de la fatigue. Les soins durent une demi-journée et il est important de se reposer après les traitements. Pour certaines affections, comme la phlébologie, certains patients ressentent un effet sur leur jambes (plus de légèreté, moins de tiraillement …) dès la première semaine de cure thermale. Ces ressentis sont très variables en fonction des curistes.

 

Les objectifs et les bénéfices médicaux de la cure thermale

Les bénéfices tant attendus par le patient sont souvent ressentis… une fois la cure thermale terminée. C’est particulièrement le cas, en cas d’arthrose et rhumatisme. Les patients qui souffrent de ces affections particulièrement en hiver, après la cure, vont sentir les effets bénéfiques au moment des grands froids. Les effets bénéfiques de la cure thermale sont ressentis jusqu’à six mois après la fin de la cure.

 

Voici l’avis de la Professeure Françoise Forette sur les bénéfices d’une cure thermale :

 

Le suivi médical du patient lors de la cure thermale pour en mesurer les bienfaits

Il appartient au médecin traitant ou spécialiste et au patient lui-même de faire le bilan des bénéfices de la cure thermale pour un éventuel renouvellement. Généralement, il est communément admis que pour augmenter les bénéfices des soins thermaux, il faut faire une cure trois années consécutives. C’est une norme, mais elle doit être modulée en fonction du patient, de son affection et des bénéfices ressentis. Pour les patients suivis pour des rhumatismes, une cure suivie tous les ans, permet de gagner en qualité de vie et, in fine, de maintenir une indépendance si importante pour lui, sa famille et les structures publiques en général.

 

Crédits photo de l’article sur les cures thermales : pexels .com / pixabay

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.