Démangeaisons et chimiothérapie : que faire pour les personnes atteintes du cancer ?

Les démangeaisons en chimiothérapie sont fréquentes et peuvent avoir des causes très diverses. Elles peuvent s’ajouter à celle de la radiothérapie. Ces réactions et effets secondaires s’accentuent au fil des semaines du traitement.

cancer-demengeaison

Cancer : pourquoi j’ai la peau qui gratte ?

En premier lieu, s’il y a une chose à retenir pour le patient atteint du cancer (puisque je m’exprime ici en tant que patiente) est de demander un avis médical si vous avez des réactions lors de votre traitement. C’est le meilleur atout santé.

En effet, comme nous allons le voir ci-après, les problèmes cutanés peuvent être « normaux », parmi de nombreux autres effets secondaires. Ils peuvent aussi être un signe qui nécessite une prise en charge en urgence.

Les patients malades du cancer sont fragilisés ; leur corps l’est en tout cas par la maladie mais aussi par le traitement. Ainsi, il faut donc être particulièrement vigilant à tous les signes « étranges », les symptômes anormaux et qui apparaissent brutalement : sur la peau, les ongles et sur l’ensemble du corps.

En second lieu, sur ce site internet et dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible, je suis attachée à donner le maximum de conseils pratico-pratiques pour alléger – autant que possible – la pénibilité des soins.

Ainsi, voici, de mon point de vue de patiente, ce que tous les malades du cancer devraient faire en cas de troubles et complications cutanées lors des traitements (et après).

La priorité est de s’assurer que les troubles cutanés liés au traitement sont pas graves

chimiotherapie-demangeaison

Que faire avec des démangeaisons en chimio

En cas d’allergie aux médicaments du traitement du cancer, des démangeaisons peuvent se manifester au niveau du site du PAC (appelé aussi la chambre implantable) ou ailleurs (lèvres, yeux, bras, …). Ces réactions peuvent être accompagnées de gonflements.

Les allergies en chimiothérapie peuvent être très graves et nécessitent toujours une prise en charge médicale en urgence et des soins. Il faut absolument l’avis et les soins d’un médecin.

De même des démangeaisons, voire des brûlures et douleurs ressenties au niveau de la chambre implantable peuvent être liées à une fuite des médicaments de chimiothérapie contre le cancer (extravasation). Tout comme les allergies, les extravasations doivent être prises en charge par une équipe hospitalière en urgence.

Dans ces deux exemples, situations rares mais qui peuvent exister, les démangeaisons pendant la chimiothérapie sont des urgences médicales.

Ainsi, avant le début des traitements du cancer, il est très important – pour moi, en tant que patiente – de savoir où aller en cas d’urgence et qui appeler. Ces éléments doivent vous être donnés par votre équipe soignante, tout comme la procédure en cas de douleur. Autrement dit, vous devez avoir ces informations avant la première cure de chimiothérapie. C’est le meilleur moyen de se préparer à une réaction… imprévisible.

Pour ne pas être pris au dépourvu, les patients et patientes doivent mettre ces numéros de contact bien en évidence, à côté de leur téléphone fixe par exemple. Il faudra aussi communiquer cette « fiche d’urgence » à ses proches.

À côté de ces cas d’urgence médicale, les réactions cutanées en chimiothérapie sont souvent provoquées par une sécheresse intense de la peau, effets secondaires classiques des médicaments.

Les démangeaisons liées à une peau très sèche lors des traitements

Ainsi, si les démangeaisons sont liées à une sécheresse de la peau, les solutions sont plus simples… a priori.

En effet, un des effets secondaires fréquents de la chimiothérapie est de provoquer des symptômes comme une sécheresse cutanée, parfois intense, voire des desquamations (particulièrement pénibles sur les pieds et les ongles des orteils) ou des lésions cutanées. Le soleil peut aggraver ces effets secondaires.

Pour les limiter (même s’il n’y a pas de remède miracle), il faut prendre soin de sa peau durant toute la chimiothérapie. Il faut aussi prodiguer des soins à ses ongles et cheveux (cuir chevelu quand les cheveux tombent). Il ne faut pas oublier de boire beaucoup. L’eau ingérée permet également d’avoir une bonne hydratation et lutter contre ces effets secondaires cutanés.

Evitez le soleil est aussi un impératif, surtout si votre traitement est photosensible et peut provoquer des réactions cutanées.

Par ailleurs, il est important de prendre soin de son visage avec une bonne crème hydratante.

Chimiothérapie et démangeaison : il existe des consultations médicales spécialisées pour les patients atteints

Si les réactions sont liées à des sécheresses de la peau, n’hésitez pas à en parler directement à votre oncologue pour que des solutions soient trouvées en fonction de ce qu’il pourra observer lors de son examen clinique.

De plus, vous pouvez demander une consultation dermatologique spécifique sur les effets secondaires par la chimiothérapie sur votre peau. Par exemple, l’hôpital Saint Louis à Paris, propose ce type de consultations. Il est difficile d’avoir des consultations pour un patient. En revanche, si ces consultations sont demandées directement par un oncologue ou son secrétariat cela facilite grandement les choses.

chimio-peau-gratte

Avoir la peau qui gratte en chimiothérapie

Il est important d’avoir un suivi médical car il peut y avoir de multiples complications lors de la chimiothérapie. Souffrir d’un érysipèle en fait partie (risque augmenté avec un lymphœdème) ou un syndrome mains, pieds, bouche.

Soulager les démangeaisons en hydratant sa peau sensible lors des traitements contre le cancer

Par ailleurs, et avec l’accord d’un médecin, la personne en chimiothérapie peut appliquer sur sa peau une crème comme du Dexeryl ®, du Cérat de Galien (préparation pharmaceutique à base de cire d’abeille) ou de l’huile de coco.

À titre personnel, c’est l’huile de coco que ma peau tolère le mieux. C’était d’ailleurs une infirmière qui m’avait donné ce conseil de “crème”. La pommade Lelong permet aussi de cicatriser les lésions des cellules cutanées. Elle contient de la vitamine A.

Attention, cependant, si vous suivez un traitement de radiothérapie. Il peut y avoir des contre-indications à l’application d’une crème avant les séances des rayons. Evitez les risques pour votre santé et demandez l’avis de votre médecin sur chaque éruption ou réaction.

De plus, il faut aussi faire attention au choix de son savon (pour la douche et les mains). Il faut essayer de sélectionner des bases lavantes sans savon pour peau intolérante. A priori, les produits de la gamme Sanex sont « haute tolérance ». Pas chez moi. Leur avantage, c’est que le prix de cette gamme de soin est accessible. Sinon, il y a les produits des produits A-derma, La Roche Posay ou Avène qui sont souvent mieux tolérés que les autres. Votre équipe de soins pourra également vous apporter des conseils sur ce point.

Enfin, lors du séchage de votre peau, il faut aussi éviter de « frotter », mais « tapoter » doucement la peau pour la sécher doucement.

Toutes ces petites choses aident à préserver la peau et permettent d’éviter les agressions supplémentaires.

Crédit photo de l’article  : fotolia / pixabay. com/fr/users/efes-18331/

Découvrez mes autres conseils de patiente avec les articles de chimio-pratique.com :
Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.