Pourquoi ne pas s’exposer au soleil durant la chimiothérapie ?

Les patients en chimiothérapie doivent intégrer à leur vie, plusieurs précautions voire certains interdits. Le soleil en fait généralement partie pour différentes raisons.

Dans ce cadre, l’idéal pour le malade qui suit un traitement contre le cancer est de bien faire le point avec son médecin et son équipe soignante sur les dangers d’une exposition au soleil.

Ainsi, avant le début de la chimiothérapie, une consultation avec une infirmière sera organisée avec le patient. C’est à ce moment-là que le protocole de chimiothérapie est expliqué et que les effets secondaires des traitements détaillés.

Pour limiter les risques sur la santé de la peau (mais pas que), il faudra bien veiller à suivre les indications données lors de cet échange et les avis de vos médecins.

En parallèle, voici mes conseils de patiente.

Savoir si les médicaments de chimiothérapie sont sensibles au soleil

Une fois que le protocole de soins est proposé au malade, ce dernier a le nom des médicaments qui lui seront donnés.

Certains peuvent être photosensibles. Autrement dit, en cas d’exposition au soleil, ils peuvent entraîner une réaction sur la peau. Une exposition à la lumière peut aussi dégrader les molécules médicamenteuses.

C’est pourquoi certaines poches de chimiothérapies injectables sont enrobées d’une protection qui ne laisse pas passer la lumière. Quand j’étais à l’hôpital, lors de l’administration des soins, les infirmières utilisaient du papier-aluminium qui a l’avantage de s’adapter parfaitement à la forme de la poche des médicaments et d’être imperméable à la lumière. D’autres utilisent du papier ou des surpoches. A ce niveau-là, les pratiques ne sont pas uniformisées.

Exemples de médicaments sensibles à la lumière

Il y a plusieurs formes de médicament qui peuvent être photosensibles. A titre d’exemple, ce sont :

  • Des comprimés comme le clopidogrel, la nifédipine et l’olanzapine,
  • Des médicaments injectables comme le cisplatine, le fotémustine, le gemtuzumab ozogamicine.

Avant de débuter le traitement des cancers, les patients ont tout intérêt à savoir si les médicaments utilisés sont sensibles au soleil. Si vous ne le savez pas, demandez des éclaircissements à votre médecin rapidement.

La protection de la peau lors du traitement des cancers

Da manière générale, il est souvent conseillé aux patients de ne pas s’exposer au soleil durant les traitements par chimiothérapie et quelques mois après.

Concrètement, le soleil assèche la peau, ce qui fait partie des effets secondaires classiques des traitements. Il faut donc veiller à limiter lce risques. Parfois, une sécheresse intense de la peau peut réellement devenir problématique pour les malades. En chimiothérapie mais aussi en radiothérapie, la peau est fragilisée.

Par ailleurs, si les molécules de chimio prises sont photosensibles, la peau peut prendre une coloration rouge ou brune par plaques en cas d’exposition notamment sur le visage mais aussi sur les mains et les pieds.

Ainsi, pour bien se protéger du soleil, mieux vaut adopter des vêtements en fibre naturelle, amples et qui recouvrent bien l’ensemble des parties du corps.

L’usage d’un chapeau (surtout si les cheveux sont tombés), d’une casquette et de lunettes de soleil protectrices sont aussi des barrières à adopter pour bien protéger sa peau des rayons.

Parfois, les conseils orientent vers l’utilisation d’une crème filtrante anti-uv. Personnellement, et ce positionnement est très personnel, je préfère choisir des protections vestimentaires, plutôt que l’usage d’une crème barrière aux uv, car ces produits sont régulièrement pointés du doigt par les associations de consommateurs. En effet, certaines contiennent des nanoparticules dont ont méconnait les effets sur le corps et la santé sur le long terme. Même si sur le visage et les mains, la protection complète est délicate.

Sur ce point, avoir l’avis de votre médecin sera très précieux pour limiter le risque et les effets secondaires. Les infirmières donnent aussi des conseils pratiques qui facilitent la vie. En parallèle, vous trouverez dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible de nombreuses pistes pour vous faciliter la vie durant le traitement.

Découvrez mes autres conseils de patiente avec les articles de chimio-pratique.com :
Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.