Comment agissent les veinotoniques ?

Le rôle des veinotoniques est de dynamiser le retour veineux. Ces médicaments ont pour objectifs de réduire la stase veineuse et, la déformation des veines qui provoque des varices.

Depuis 2008, les veinotoniques, aussi appelés phlébotoniques, ne sont plus remboursés par la Sécurité Sociale en France. Le service rendu pour la santé a été jugé insuffisant. Autrement dit, les veinotoniques ont été jugés inefficaces pour traiter la maladie veineuse et leur remboursement injustifié.

 

Pour autant, il est tout à fait clair que les médecins continuent d’en prescrire.

Personnellement, on m’en a prescrit quand j’étais enceinte et que mes problèmes veineux devenaient très importants. On m’a prescrit des veinotoniques en été en pleine « crise circulatoire ».

En revanche, en chimiothérapie, j’avais des injections d’anticoagulant. Conclusion, quand ça se corse, les grands moyens sont mis en oeuvre pour diminuer le risque de phlébite.

 

Avec les comprimés et gélules de veinotonique, je ne peux pas dire que les troubles de la circulation sanguine se soient totalement résorbés. En revanche, ils ont été atténués. Ça, c’est clair… mais peut-être que c’était l’effet placebo.

 

Toujours est-il que, concrètement, malgré l’avis négatif sur le service médical rendu, des médecins continuent d’estimer que les veinotoniques peuvent aider.

 

Moi, comme vous le savez si vous me suivez via ma newsletter, je ne suis pas médecin, mais une patiente qui cherche des solutions et les transmet à d’autres patients.

Ainsi, chacun sa place et les vaches seront bien gardées… même en matière de santé.

Voici ce que je peux dire des veinotoniques et mon avis sur la question.

quel-veinotonique-efficace

Mon avis de patiente sur les veinotoniques

Comment agissent les veinotoniques ? Définition et avis

La définition des veinotoniques est la suivante :

Ce sont des médicaments contenant des substances actives chargées de diminuer les conséquences d’un mauvais retour veineux.

 

Il existe plusieurs types de veinotoniques : les médicaments que l’on trouve en pharmacie et les veinotoniques dits naturels, à base de plantes.

En cas de mauvaise circulation sanguine, ces comprimés et petites pilules ou gélules sont donc des aides – a priori – pour nos veines. Normalement, pour une autorisation de mise sur le marché, des études ont dû prouver leur efficacité.

Cependant attention, maintenant que ces veinotoniques sont en libre-service, il ne faut pas – à mon sens – se dispenser d’un avis médical. Une molécule peut toujours avoir un effet secondaire inattendu, parfois gravissime, sur le malade. Aucun médicament ne doit être pris à la légère.

En revanche, prendre un médicament à vie pour ce type de pathologie de « terrain » n’est pas adapté. Pour moi, mieux vaut travailler sur l’hygiène de vie et la prévention.

 

Les avis sur les veinotoniques

Comme nous l’avons vu ensemble, les veinotoniques recueillent des avis contrastés.

La revue médicale indépendante (ce qui est rare dans ce secteur) Prescrire, avait déjà indiqué que ce type de médicament avait un bénéfice douteux.

D’autres médecins soulignent que les patients voient, eux, la différence. Ils continuent d’en faire une prescription. D’ailleurs, même sans remboursement, ils continuent d’acheter ces veinotoniques parfois à des prix prohibitifs.

À titre d’exemple, voici ce qu’en pense l’avis sur les veinotoniques de la Docteure Duclos, qui exerce au Québec :

 

 

 

Exemples de veinotoniques

Il existe plusieurs types de veinotoniques. Il y a tout d’abord le très célèbre Daflon ®, le Ginkor Fort ® et les aliments veinotoniques.

 

Si vous souhaitez connaitre tous les médicaments veinotoniques existants, voici la liste faite par VIDAL. Les médicaments phlébotoniques sont classés par ordre alphabétique.

Dans les lignes qui vont suivre, je donne ces exemples à titre d’information. Ce n’est pas de la publicité, mais deux veinotoniques que j’ai pris, tout simplement.

Par ailleurs, si vous souhaitez prendre ces médicaments, je vous recommande avant d’avoir un avis médical.

offre-veinotonique

Les veinotoniques : quelques exemples

Le Daflon 500 ® et 1000

Pour moi le Daflon ® est le best-seller des veinotoniques. C’est le plus connu en tout cas.

En tant que patiente, même pour un médicament très utilisé, je préfère lire la notice du médicament. On ne sait jamais… mieux vaut prévenir les risques et dangers. Ainsi, voici la notice du Daflon ®, si vous êtes intéressé.

 

Le prix du Daflon ®, depuis le déremboursement, est librement fixé par les officines. Du coup, et très concrètement, il y a de très fortes variations pour une même boite de Daflon ® entre les pharmacies.

C’est le problème avec les déremboursements… il y a des effets pervers. D’une part, le patient n’est plus remboursé et les prix des médicaments deviennent libres. Chaque pharmacien fixe le prix qu’il veut, ce qui peut provoquer une inflation délirante des prix.

Aujourd’hui, c’est un des enjeux du débat sur le remboursement de l’homéopathie. Si le déremboursement est acté, il y a de fortes chances que les prix s’envolent.

Or, dans certains traitements pour guérir de pathologies comme le cancer, les effets secondaires peuvent être (pas chez tous les patients, mais quelques-uns) atténuer grâce à l’homéopathie. J’ai eu plusieurs témoignages en ce sens, notamment sur les nausées de la chimiothérapie fortement diminuées grâce aux petites granules. Si les prix s’envolent, le recours à l’homéopathie deviendra inaccessible. Ce qui est vraiment dommage, surtout pour des personnes déjà très fragilisées.

 

Le prix du Daflon ®

Pour en revenir au Daflon ® 500, personnellement, à Paris, j’ai vu des boites de 60 comprimés facturées de 17 € à 11 €.

Pour les patients, l’idéal est donc de trouver une pharmacie qui pratique des prix raisonnables et qui donne de bons conseils… ce qui est rare, il faut bien le reconnaître. Ou alors, je suis mal tombée. Ça doit être ça d’ailleurs.

 

L’équivalent du Daflon ® remboursé ?

À ma connaissance, il n’y a pas d’équivalent au Daflon ® remboursé. En revanche, il existe des génériques comme la fraction flavonoique purifiée des Laboratoires Mylan Pharma 500 mg.

J’ai vu la boite de 60 comprimés facturée à 7 €, à Paris.

 

Le Ginkor Fort ® comme veinotonique

Le Ginkor fort est un veinotonique qui a pour objectif de stimuler le tonus veineux.

Le Ginkor Fort a pour composé principal le ginkgo biloba. Cet arbre d’Asie est considéré comme ayant de nombreuses propriétés thérapeutiques, notamment pour prévenir les effets du vieillissement et l’anxiété.

 

Une étude, parue en 2010, n’a pas permis de conclure sur les effets bénéfiques du Ginko Biloba que le système vasculaire.

 

Je ne sais pas s’il y en a eu d’autres de menées depuis (si vous le savez, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour éclairer les liens entre le Ginkor et les veinotoniques).

 

Tout comme pour les autres veinotoniques, le prix est libre et les gélules non remboursées. Toujours à Paris, j’ai vu des boites de Ginkor Fort ® vendues à 9 €, les 60 gélules.

 

Aliments veinotoniques

« Ta nourriture sera ton premier médicament »

disait Hippocrate… heureusement, cependant, que depuis l’Antiquité, on a découvert la pénicilline et autres molécules qui ont sauvé des millions de vie…

 

Toujours est-il que pour rester modéré, il est clair (pour moi en tout cas) que la nourriture participe directement à notre santé.

Ainsi, les aliments et plantes considérées comme ayant des bonnes propriétés pour le retour veineux, sont : l’ail, les oignons, les échalotes, la vigne rouges, l’hamamélis, le fragon, le marron d’Inde (en intrait).

En salade, en tisane, voilà des plantes qui participent au bien-être de nos veines et à notre confort circulatoire.

 

Comment se passer de veinotonique ?

Si on est cohérent avec la décision de la Sécurité Sociale de supprimer le remboursement des veinotoniques, cela veut dire que les Français peuvent supprimer les médicaments veinotoniques de leur pharmacie.

 

Voici quelques pistes et astuces pour éviter les veinotoniques.

 Eviter les veinotoniques

Tout d’abord, pour éviter la stase veineuse et la déformation des veines, le fait de porter des bas de contention est d’une grande utilité. En effet, par leur action mécanique sur la jambe (c’est le même principe avec un manchon contre le lymphœdème du bras), le bas va compresser (légèrement) la jambe. Le sang ne peut plus stagner. Le travail des veines est facilité par ces dispositifs médicaux.

Ils ont mauvaise réputation, mais pour moi, il est facile d’intégrer les bas, collants et chaussettes de contention à sa vie quotidienne à condition d’avoir quelques astuces.

 

Ensuite, il y a le « sport bon pour les varices ». C’est tout bête, mais marcher un peu plus avec de bonnes chaussures, aller à la piscine pour nager ou marcher dans l’eau sont des aides pour faire circuler le sang.

 

Enfin, il y a l’hygiène de vie. Surveiller son poids, mettre des cales pour surélever les pieds du lit, ne pas porter de vêtements trop serrés, permettent d’améliorer le confort veineux avec une prévention du bien-être des jambes.

 

Crédits photo de l’article sur les veinotoniques : pixabay. com et photo-libre.fr

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.