Comment soigner un érysipèle en cas de lymphœdème ?

L’érysipèle est une infection de la peau provoquée par une bactérie. Plaques rouges (placard), douloureuses, l’érysipèle fait partie des complications de la peau dont le risque est augmenté en cas de lymphœdème.

Le lymphœdème est une augmentation du volume de la lymphe dans un des membres. Le plus souvent, le lymphœdème est constaté sur les jambes.

Parfois, le lymphœdème apparaît également sur les bras, suite aux traitements du cancer du sein. C’est souvent le cas près un curage axillaire (ganglions sous l’aisselle).

 

Voici mes « conseils de patiente » pour savoir comment soigner un érysipèle en cas de lymphœdème.

Les lignes qui vont suivre sont destinées à vous permettre d’avoir un dialogue constructif et éclairé avec votre équipe soignante.

Ainsi, il vous faut toujours suivre les indications données par votre médecin. Ce qui ne vous empêche pas de poser un maximum de question à vos médecins pour être sûr d’avoir le meilleur des traitements possibles en cas d’érysipèle et de lymphœdème. Cela vous permettra également d’avoir les moyens de prévention pour éviter les récidives de l’érysipèle.

lymphoedeme-erysipele

comment faire en cas de lymphœdème et d’érysipèle ?

 

 

Sommaire de l’article sur l’érysipèle et le lymphœdème :

 

Quelle est la prévention de la peau (sécheresse / mycose) de l’érysipèle en cas de lymphœdème ?

Lymphoedème : Comment prévenir – à la maison – l’érysipèle ?

 

 

 

 

Soin de la peau : Comment éviter l’érysipèle en cas de lymphœdème ?

En cas de lymphœdème, l’apparition d’un érysipèle est loin d’être rare, car elle concerne 20 à 30 % des complications du lymphœdème. Les risques de récidive sont également élevés. La moitié des patients souffrant de lymphœdème et ayant déjà un érysipèle auront une récidive dans les mois qui suivent la première infection.

De plus, avoir eu un érysipèle, augmente le risque d’avoir un lymphœdème.

Un des facteurs qui augmente les risques d’avoir un érysipèle est la présence de plaies ou d’ulcérations sur la peau.

Voici plusieurs axes à mettre en place en prévention de l’érysipèle en cas de lymphœdème.

 

Prévention de l’érysipèle : Comment hydrater sa peau en cas de lymphœdème ?

La première question à se poser est :

Comment bien hydrater sa peau en cas de sécheresse intense ?

Il faut donc, pour éviter les irritations et la sécheresse intense de la peau, bien l’hydrater. Cela peut passer par l’application de gel à l’aloe vera à 99%, de la crème Dexeril ® ou de la préparation en pharmacie Cérat de Galien, à base de cire d’abeille. Le choix va se faire en fonction de votre tolérance, de votre préférence et des éventuelles contre-indications médicales.

 

Pour simple information, ma peau est devenue très intolérante, même à des produits très neutres comme ceux que je cite ici. Pour résoudre, ce problème réel de sécheresse cutanée, la seule chose qui fonctionne encore pour moi est l’application de l’huile de coco. C’est gras (c’est le moins que l’on puisse dire), mais la pénétration de l’huile dans la peau est rapide et permet de gagner en souplesse cutanée.

 

Prévenir l’érysipèle avec un traitement des mycoses efficace

Les mycoses sont des champignons qui se développent fréquemment au niveau des pieds, sur les ongles et entre les orteils.

Pour réduire les risques d’en avoir, il faut éviter toutes les sources de macérations, de sueur. Il faut assécher, autant que faire se peut, les zones à risque.

Ce n’est pas forcément facile, surtout quand on porte (et supporte) des bas de contention.

 

À titre d’exemple, voici une vidéo que je trouve intéressante sur le traitement de la mycose du pied par laser.

 

 

Comment prévenir l’apparition d’un érysipèle avec un lymphœdème ?

L’apparition d’un érysipèle est une des complications cutanées les plus communes du lymphœdème.

Votre équipe soignante pourra vous conseiller plusieurs mesures à mettre en œuvre en prévention de l’érysipèle avec un lymphœdème des jambes ou des bras.

 

Avec leur accord, vous pourrez notamment, surélever le membre concerné par le lymphœdème en évitant la stagnation du sang en surélevant (autant que faire se peut).

Pour les jambes, il existe des coussins de lit pour les jambes.

Pour le lymphœdème du bras, vous pouvez utiliser un petit cousin ou un coussin d’allaitement en billes (type Red Castle) qui permettent de prendre la forme souhaitée facilement.

 

Par ailleurs, toujours avec l’accord de votre équipe médicale, vous pouvez hydrater votre peau en cas de sécheresse avérée.

 

Comme nous l’avons vu précédemment, il faut également éviter toute macération de la peau, dans les plis de la peau (entre les orteils par exemple, ou le pli du coude).

 

Comment faire en cas d’érysipèle et de lymphœdème traité avec des bas de contention ou un manchon (pour le phénomène des gros-bras) ?

Dans la mesure où l’érysipèle est une infection de la peau et que le risque de récidive est réel, il faut avoir une attention particulière sur les textiles que vous utilisez.

En effet, un des traitements possibles du lymphœdème des jambes est le port de bas de contention.

En parallèle, un des traitements possibles du lymphœdème du bras est le port d’un manchon.

Une des mesures de prévention de l’érysipèle est de savoir comment bien laver ses bas de contention et manchon de compression veineuse.

À mon sens, il faut changer son manchon de compression et ses bas de contention tous les jours. Ce n’est pas toujours simple et cela demande un budget conséquent. Cependant, cela permet d’avoir des textiles toujours propres ce qui est une mesure de prévention importante.

 

Pour moi, en tant que patiente, en cas de première infection d’érysipèle, il faut jeter sans regret ses bas de contention et manchons pour diminuer le risque de récidive.

 

Le renouvellement complet du stock et son entretien efficace permettront de supprimer les éventuelles bactéries présentes dans les tissus que vous portez.

 

Au regard du budget que cela représente, faites ce qui vous semble bien et bon pour vous et votre santé. Prenez d’autres avis, notamment auprès de vos médecins et orthopédistes vendeurs de bas de contention. Et agissez en fonction de ces différents avis.

 

Crédits photo de l’article concernant la prise en charge de l’érysipèle en cas de lymphœdème : pixabay

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.