Comment soigner les aphtes pendant le traitement du cancer ?

Dans le cadre du traitement contre le cancer et de l’apparition des effets indésirables de la chimiothérapie, les aphtes son un mal récurrent. Cela est dû à une baisse du système immunitaire. Très douloureux, les aphtes empêchent une prise de repas sereine.

Comme on dit chez moi

Mieux vaut prévenir que guérir

et il faut négliger aucun aspect de la prévention contre les aphtes.

aphtes-solution-cancer

Comment faire avec un aphtes ?

Seulement, parfois, le patient peut appliquer toutes les précautions, l’aphte survient quand même avec d’autres ulcérations buccales. Les cellules qui protègent les muqueuses sont affaiblies.

En temps normal, il ne faut pas hésitez à consulter son dentiste. Si vous suivez, les thérapies des cancers, mieux vaut en parler à votre oncologue. A titre d’exemple, la radiothérapie de la tête et du cou ou la chimio, sont des  facteurs aggravants.

Pour éviter que la qualité de vie soit altérée, je vous propose des pistes à suivre en attendant la cicatrisation des lésions de la muqueuse qui prendra une à deux semaines.

Bien-sûr, avant de les mettre en place « mes astuces », rapprochez vous de vos médecins pour savoir si cela est sans risque pour vous et le traitement que vous suivez. En effet, les traitements du cancer (ou d’autres maladies) sont puissants et peuvent avoir de multiples interactions entre-eux. Par exemple, certaines plantes, aliments, tisanes et compléments alimentaires et médicaments peuvent être totalement interdits durant les thérapies.

Prudence est mère de sûreté, surtout pendant les thérapies pour guérir du cancer.

Ainsi, si durant la chimiothérapie et malgré une hygiène bucco dentaire impeccable, des inflammations de la bouche et des aphtes apparaissent – avant d’appliquer mes astuces contre cette lésion buccale et de la gorge- demandez l’avis de votre médecin. S’il est fondamental d’essayer de soulager sa souffrance, il est incontournable de réduire les risques en demandant un avis médical et de consulter votre oncologue. Cette précaution est aussi un moyen de préserver votre santé.

De plus, si votre douleur et les symptômes que vous ressentez vous font penser à un aphte, mais cela peut être une autre maladie (herpès, aphtose, stomatite aphteuse, problème dentaire, syndrome pied bouche, etc).

En outre, avant le premier traitement du cancer, les oncologues conseillent souvent d’aller chez le dentiste. C’est une précaution d’usage car, en pleine chimiothérapie, consulter un dentiste est plus compliquée en raison du danger d’infection.

Cet article est dans la continuité de mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible, qui rassemblent plus de 500 pages de conseils pour mieux vivre les thérapies contre le cancer. Il est disponible sur le site de mon éditeur (laetitialorniac.com et sur Amazon).
N’hésitez pas à compléter cet article en partageant vos propres astuces et en laissant un commentaire à la fin.

Les solutions simples et naturelles pour guérir les aphtes

Outre les médicaments « classiques » pour soigner les aphtes, je vous propose quatre remèdes de grand-mère efficaces : la pâte gingivale, les sprays buccaux, l’homéopathie, les eaux minérales, et la propolis.

Pour guérir un aphte, protéger la zone douloureuse avec une pâte

Chimiothérapie et aphtes : l’utilisation d’un gel anesthésiant buccal ou d’une pâte gingivale peut parfois bien soulager.

Pour calmer les douleurs, brûlures et autres conséquences de l’apparition des aphtes, vous pouvez essayer un produit qui se nomme le Dolodent. C’est un gel qui est souvent conseillé lors des poussées dentaires des bébés. Il anesthésie la zone de la bouche où se trouve la lésion, tout simplement.

Si cela ne suffit pas, vous pouvez essayer une pâte gingivale à poser sur l’aphte. La pâte formera une barrière entre l’aphte et l’aliment que vous mangez et limitera la douleur. Cette pâte peut aussi s’appliquer sur les lèvres en cas de besoin.

Les sprays contre les aphtes pour les soigner

Si vous cherchez des remèdes contre les aphtes, vous verrez qu’il existe quantité de produits, sprays, pastilles et autres solutions buccales. Mais avant de remplir votre panier, consultez votre médecin pour avoir ces conseils et les contre-indications éventuelles avec vos traitements (chimio, hormonothérapie, opérations, immunothérapie, radiothérapie, etc). La santé est précieuse, la qualité de vie aussi. Il faut – autant que possible – limiter les risques.

Dans l’attente, en pharmacie, contre les lésions des muqueuses, vous pourrez trouver des sprays anesthésiants, des pastilles contenant un antiseptique local, et autres. Elles permettent d’insensibiliser la région buccale et les ulcérations de la bouche et de la gorge.

Avant de poursuivre et à titre d’exemple et avant de poursuivre cet article, le Docteur Gérald Kierzek propose plusieurs solutions pour soigner un aphtes sur la langue, dans la gorge et l’intérieur des joues et le soulager :

Savoir utiliser l’homéopathie pour soulager les aphtes

Concernant les médicaments homéopathiques, vous pouvez prendre 3 granules de chaque, 3 fois par jour :

  • Borax 9 ch
  • Mercurius sol. 7 ch
  • Nitricum acidum 5 ch
aphtes-cancer-guerir

Les solutions aux aphtes

Certains pensent que l’homéopathie fonctionne assez bien chez l’enfant. Si vous avez un avis sur ce point, n’hésitez pas à laisser un commentaire en fin d’article.

Après avoir pris les granules (qui sont faites de sucre), mieux vaut faire un bain de bouche, qui reste acte d’hygiène bucco-dentaire important. Ne pas le faire pourrait se révéler être un facteur aggravant au niveau des effets secondaires.

A mon sens, les médecines complémentaires (homéopathie, acupuncture, …) peuvent vraiment soulager les maux vécus par le patients liés aux traitements du cancer.

Certains hôpitaux proposent même des consultations de médecines douces dans leurs services, pour les malades du cancer. Il faut se souvenir que l’Hôpital Curie, centre de référence dans la lutte contre le cancer, propose des opérations sans anesthésie générale mais sous hypnose. L’IGR de Villejuif propose aussi des consultations spécifiques.

La complémentarité des disciplines est une clé pour améliorer le parcours des patients et sa qualité de vie.

Contre les aphtes, bien choisir son eau en bouteille

Boire de les eaux en bouteille est parfois considéré comme un non sens en termes de coût (elle est plus chère que l’eau du robinet) et d’écologie (les océans sont plein de déchets en plastique).

Seulement, durant les traitements contre le cancer, bien choisir son eau en bouteille peut être très pertinent.

En effet, certaines eaux aident à réduire les risques d’apparition des aphtes grâce à leur teneur en bicarbonate. C’est notamment le cas des eaux des sources de St Yorre ou de Vichy. Ces eaux, sont aussi des remèdes de grand-mère pour lutter contre les nausées (en chimiothérapie, mais aussi pendant les grossesses).

Ces eaux permettent de réduire l’acidité de la salive et favorisent la cicatrisation des aphtes.

Mais cette teneur en bicarbonate a aussi sont revers, et chez certains patients, ces eaux sont contre-indiquées.

Bien choisir son eau minérale ou de source est aussi une astuce de grand-mère pour trouver des solutions en cas de bouche sèche. Cette astuce est bien pratique avec un enfant.

Atténuer les inflammations buccales et de la gorge, avec le bain de bouche

Cela sera complété par les bains de bouche prescrits par votre service d’oncologie. Il ne faut pas utiliser les bains de bouche vendus en supermarché. Ces derniers contiennent de l’alcool qui irrite les cellules des muqueuses. Cela risque d’aggraver le problème des aphtes.

Le bain de bouche, à utiliser après chaque brossage de dents, est un point essentiel pour éviter les ulcérations de la bouche.

Contre les aphtes et leurs douleurs, la propolis comme solution

Vous pouvez également sucer, lors de la crise, des pastilles de propolis 4 à 6 fois par jour avec l’accord de votre équipe médicale. Là également, il faut faire un bain buccal après utilisation.

Par ailleurs, adapter son alimentation et savoir quoi manger quand l’aphte est là aide également à diminuer la douleur que provoque cette lésion de la bouche. Un aliment peut, chez vous, faire partie des facteurs qui déclenchent l’apparition de l’ulcération. De plus, des aliments épices augmentent le risque d’inflammation de la muqueuse et de douleurs.

Avec un aphte et l’inflammation au niveau des lèvres, il faut être patient. La cicatrisation mettra quelques semaines pour être totalement effective, malgré le traitement. Si la cicatrisation tarde, consultez de nouveau votre oncologue pour éliminer le diagnostic d’autres maladies (comme l’aphtose et la stomatite aphteuse) ou lésions dentaires ou encore une maladie de la langue. Des symptômes peuvent être similaires. Bénéficiez de l’expertise d’un avis médical rigoureux réduit le risque de santé et la qualité de vie.

Dans la continuité de cet article, vous retrouverez tous mes conseils pour mieux vivre les thérapies et soins contre les cancers dans mon guide pratique Mieux vivre le cancer : La Bible.

Crédits photo : pixabay et fotolia

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.