Cancer du sein chez l’homme, est-ce possible ? et comment le soigner ?

qu'est-ce-que-le-cancer-sein-chez-l'homme

Les hommes peuvent-ils être malades d’un cancer du sein ?

Bien plus connu pour les femmes, le cancer du sein représente plus de 20 % de l’ensemble des cancers en France. Tous les ans, en France, 50 000 nouvelles personnes sont touchées. La proportion des hommes malades de ce type de tumeurs malignes du sein est d’environ 1 %.

Les cancers du sein chez l’homme sont souvent diagnostiqués après 60 ans.

Le très bon livre de Martin WINCKLER, La maladie de Sachs, raconte – entre autres — l’histoire d’un homme atteint d’un cancer du sein.

Avant toute chose, posons le contexte :

Le sein n’est pas spécifiquement féminin… les hommes en ont aussi.

Les hommes sont des mammifères comme les autres (ou en tout cas comme les femmes), et en conséquence ont des mamelles. Chez la femme, elles permettent de sécréter du lait pour l’allaitement du nouveau-né.

Le sein est constitué de glandes lactifères, de tissus graisseux, de tissus conjonctifs, de lobules de canaux de l’auréole et du mamelon.

Les hommes ont une anatomie similaire à la femme, mais moins développée comme l’explique le Docteur Perez dans cette vidéo sur Europe 1 :

Quels sont les types de tumeur et cancers du sein chez l’homme ?

cancer_homme_sein

Tout savoir du cancer du sein chez l’homme

Sentir une boule au niveau du sein et des aisselles ne veut pas dire avoir un cancer. Une tumeur du sein peut être bénigne. Autrement dit, elle n’aura pas la capacité de former des métastases. À titre d’exemple, les tumeurs bénignes du sein peuvent être des adénofibromes.

Au niveau des tumeurs malignes du sein, il y a :

  • Le carcinome canalaire in situ (CCIS) : c’est un cancer généralement non infiltrant qui se développe dans les canaux mammaires. Parmi la catégorie du carcinome canalaire, on retrouve les comédocarcinomes et les CCIS non comédocarcinomes.
  • Le carcinome canalaire infiltrant: c’est le type de cancer du sein le plus fréquent chez l’homme.
  • Le carcinome lobulaire infiltrant
  • Le cancer inflammatoire du sein (CIS)
  • La maladie de Paget: une forme rare de cancer du sein qui apparaît sous la forme de modification de la peau du mamelon.

Cause du cancer du sein chez l’homme : quels sont les facteurs de risque ?

Maladie présentée comme multifactorielle, les causes de l’apparition d’une tumeur maligne sont très floues.

Aujourd’hui, il est estimé que les causes du cancer du sein chez l’homme sont notamment :

  • L’âge : ce cancer est plus présent chez les plus de 60 ans,
  • Des seins développés chez l’homme,
  • Des antécédents personnels et familiaux de cancer et particulièrement de cancer du sein (chez l’homme ou la femme),
  • Une mutation génétique des gènes BRCA 1 et BRCA2
  • Être porteur du syndrome de Klinefelter (taux d’androgène bas et d’œstrogène élevé),
  • Un taux élevé de l’hormone sexuelle : œstrogène (estradiol)
  • Des traitements à base d’œstrogènes,
  • Une consommation d’alcool excessive et/ou une cirrhose du foie,
  • L’obésité,
  • Un problème au niveau des testicules (avoir eu les oreillons à l’âge adulte, cryptorchidie, orchidectomie).

Chez l’homme : les symptômes du cancer du sein (douleur mamelon, inflammation, écoulement, etc) ?

La plupart des cancers avancent de manière silencieuse, les signes annonciateurs apparaissent comme tout à fait anodins ce qui rend le dépistage précoce difficile. Pour le cancer du sein, les symptômes les plus classiques sont :

  • Masse palpable dans le sein ou sous l’aisselle,
  • Modification de la forme du sein ou de sa peau,
  • Changement de l’apparence du mamelon, enflure et/ou sensibilité du sein,
  • Écoulement au niveau du mamelon,
  • Douleurs osseuses,
  • Nausées,
  • Perte de poids inexpliquée,
  • Perte d’appétit,
  • Maux de tête, toux, essoufflements.

Dépistage, diagnostic, et traitement du cancer du sein chez un homme

Le dépistage du cancer du sein se fait de différentes manières souvent complémentaires et est similaire à ce qui se pratique pour les femmes.

L’étape de base est une consultation et un échange approfondi avec votre médecin-traitant.

En fonction des éléments retenus et rapportés, des examens permettront de poursuivre les recherches : examen clinique, analyses de sang, mammographie, échographie, scanner, IRM, scintigraphie osseuse, et un scanner notamment.

La biopsie du sein (prélèvement puis étude des tissus) permet de déterminer la nature exacte des cellules cancéreuses de la masse observée.

Les traitements d’une tumeur maligne du sein chez l’homme

Il existe plusieurs types de traitements du cancer du sein et ils sont sensiblement similaires à ceux proposés aux femmes ménopausées :

  • chirurgie (ablation de la tumeur et des ganglions),
  • radiothérapie,
  • chimiothérapie du cancer du sein et ses effets secondaires,
  • hormonothérapie,
  • thérapies ciblées, …

Ces thérapies contre les cancers mammaires sont déterminées en fonction de la nature de la tumeur, de sa localisation, ses caractéristiques (son grade, son stade) et de l’état général du patient. Les traitements contre le cancer sont adaptés au cas individuel du patient. Pour les médecins l’enjeu est de faire en sorte d’appliquer des traitements les plus efficaces possibles pour augmenter le taux de survie, tout en limitant les facteurs de risque.

Qui décide des traitements contre le cancer du sein ?

C’est une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui va établir le programme de soins du patient. Elle regroupe des spécialistes de domaines complémentaires :

  • des oncologues,
  • des radiologues,
  • des radiothérapeutes,
  • des chirurgiens,
  • des pharmaciens hospitaliers
  • d’autres spécialités en fonction des dossiers.

C’est cette commission pluridisciplinaire qui va proposer le traitement au patient pour soigner le cancer du sein chez l’homme.

Les solutions aux effets secondaires des traitements des cancers du sein pour l’homme

Tous les traitements ont des effets secondaires et c’est particulièrement le cas des traitements contre le cancer.

S’ils sont variables en fonction des personnes malades et du protocole de soins, ils n’en demeurent pas moins bien réels.

Lors des traitements du cancer du sein, les effets indésirables les plus souvent ressentis sont :

  • Des périodes d’aplasie et des modifications de la formule sanguine,
  • La fatigue,
  • Des nausées et vomissements,
  • Des périodes de diarrhée et de constipation,
  • Une chute des cheveux (alopécie),
  • Le lymphœdème du bras (suite à une chirurgie des seins ou une radiothérapie). Le lymphœdème peut être maîtrisé grâce à un manchon qui apporte un réel soulagement, tout comme les drainage lymphatique,

Sachez qu’ils ne sont pas une fatalité et que pour chacun d’entre eux, il existe des solutions de patients pour les combattre et ainsi mieux vivre les traitements du cancer du sein. Je les détaille dans mon guide de référence avec mes conseils  Mieux vivre le cancer : La Bible, disponible sur Amazon et chez Ganaca, mon éditeur avec des frais de port réduits (laetitialorniac.com/livres).

Le traitement des tumeurs du sein chez les hommes et la prévention du risque de thrombose veineuse

Les patients suivant un traitement contre le cancer du sein sont des sujets à risque concernant la thrombose veineuse, et sa complication majeure : l’embolie pulmonaire.

Si vous êtes concerné et même si vous êtes un homme, il est sans doute utile de porter des bas de contention pour les hommes. Ces bas sont sans dentelle ni fioriture. A part leur nom, ils n’ont pas grand chose à voir avec les modèles pour les femmes.

Il existe des modèles très différents en fonction des laboratoires. Il ne faut pas hésiter à consacrer un peu de temps à cet achat pour la santé. La prévention de la phlébite est un axe important pour limiter le risque lié aux traitements et aux cancers.

N’hésitez pas à parler à votre médecin de vos possibilités médicales pour réduire ces facteurs de risque réel pour votre santé.

Licence photo sur le sujet homme cancer du sein : © underdogstudios – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :

3 Commentaires

  1. Michele

    Un de les amis âgé de 60 ans a développer un cancer du sein foudroyant et fatal. Il a ressenti des piqûres d’aiguille dans le mamelon et des picotements. C’est ce qui a donné l’alerte.

  2. Franck

    J’ai le téton gauche enflé, tout blanc et qui me fait très mal surtout quand mes vêtements frotent deçu. Dois-je m’inquiéter , merci de votre réponse

    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,

      Avant de vous inquiéter, mieux vaut prendre un avis médical.
      Bien à vous

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.