Cancer de la bouche et de la langue : comment se fait le diagnostic ?

Le cancer de la bouche est plus précisément appelé « cancer de la cavité buccale ». Il fait partie des cancers VADS et tumeurs malignes ORL.

cancer-bouche-langue-diagnosticLa bouche comprend la zone avec : les lèvres, les joues, les dents et les gencives, la langue, le palais dur (plafond de la bouche) et le plancher qui est sous la langue.

L’ensemble de la bouche est recouvert d’une muqueuse. Un cancer de la bouche peut prendre naissance dans n’importe quelle cellule de la cavité buccale.

En France, tous les ans, environ 7 000 cancers de la bouche sont diagnostiqués. Le risque d’avoir un cancer de la bouche est plus important chez l’homme que chez la femme. Cependant le nombre de cas à tendance à baisser chez les hommes et à augmenter chez les femmes.

Qu’est-ce que les tumeurs de la cavité buccale ? 

Toutes les tumeurs de la bouche ne sont pas des cancers. Ainsi, il existe des tumeurs bénignes comme l’hyperplasie, l’adénome pléomorphe, le kyste bénin.

Des lésions de la bouche peuvent aussi apparaître sans que cela ait un rapport avec des cellules cancéreuses. C’est le cas de l’herpès labial, problème de santé récurrent pour plus de 8 % de la population en France.

Parmi les cancers de la bouche (tumeurs malignes), il y a notamment :

Une tumeur maligne se distingue d’une tumeur bénigne par sa capacité à faire des métastases. C’est-à-dire que les cellules cancéreuses vont migrer pour se développer dans un autre endroit du corps. Ainsi, une autre masse cancéreuse va se croître à distance du premier organe touché par le cancer. C’est le cancer primitif et les métastases.

Les cancers de la cavité buccale peuvent toucher une ou plusieurs partie de la bouche.

Comme nous le verrons ensemble dans la suite de l’article, ce sont les différents examens et notamment la biopsie (prélèvement des tissus et leur analyse au microscope) qui vont permettre de déterminer la nature cancéreuse de la tumeur.

Illustration cancers langue

Photo d’un cancer de la langue

Quelles sont les causes des cancers de la bouche ? 

L’apparition d’un cancer est souvent considérée comme étant multifactorielle. Aujourd’hui, les liens causes/effets sont encore difficiles à tracer. Pour autant, il existe des facteurs touchant à la santé, qui augmentent les risques d’avoir un cancer de la bouche. En effet, les facteurs de risque du cancer de la bouche sont :

  • Le tabac sous toutes ses formes : à fumer, à mâcher, à priser et tabagisme passif,
  • La consommation d’alcool, considérée comme toxique qui favorise le risque d’apparition d’une tumeur orl,
  • L’exposition au soleil,
  • Le papillomavirus,

Être concerné par un de ces risques, ne veut pas dire que le cancer va forcément apparaître. Cela signifie simplement qu’il vaut mieux exercer une vigilance et, au moindre doute, en parler à son médecin.

Tout comme le cancer de la gorge, la prévention principale – mais qui n’est pas une garantie malheureusement– est de très fortement limiter sa consommation d’alcool et d’éviter le tabac.

La prévention du cancer de la bouche

Il existe plusieurs axes de prévention pour réduire le risque du cancer de la bouche. Ce sont les mêmes pour l’ensemble des cancers des Voies Digestives Aero Digestives Supérieures.

Le premier axe est celui de la prévention. Cela consiste à réduire les facteurs de risque de lésions en limitant les sources d’agression de la cavité buccale et les produits toxiques. Cela passe par une consommation réduite du tabac, de l’alcool.

Le second axe consiste à avoir une vigilance au niveau de l’hygiène et de la santé bucco dentaire. Ainsi, tous les ans, il faut consulter son chirurgien dentiste pour un examen bucco dentaire minutieux. Personnellement, je préfère aller chez un stomatologue dont les compétences médicales sont plus larges. Un stomatologue est un médecin spécialiste et chirurgien qui a en charge le dépistage et les soins bucco-dentaires.

Si vous avez des ganglions gonflés persistants au niveau de la gorge ou du cou ; ou une gène respiratoire (comme un chat dans la gorge), il faut le signaler à votre dentiste ou médecin.

Quels sont les premiers symptômes du cancer à la bouche et langue ?

La plupart des cancers avancent de manière silencieuse. Au début, les signes annonciateurs et premiers symptômes apparaissent comme tout à fait anodins ce qui rend le dépistage précoce difficile.

Pour le cancer de la bouche, les symptômes les plus classiques sont :

  • Apparition de plaques rouges, blanches ou rouges et blanches sur les lèvres et la bouche,
  • Ulcère persistant sur la lèvre et la bouche, plaie qui ne guérit pas,
  • Boule « masse » sur les lèvres ou la bouche,
  • Douleur persistante dans la bouche ou dans l’oreille,
  • Des modifications de l’appétit et de la digestion,
  • Dents qui bougent, se déchaussent,
  • Épaississement d’une joue, grosseur sur la mâchoire
  • Perte de sensation sur la lèvre ou la langue,
  • Difficulté à ouvrir la bouche,
  • Difficulté à manger correctement,
  • Perte de poids sans cause connue.

Il peut y avoir d’autres signes repérables par le médecin ou symptômes identifiés par la personne malade. Avoir un avis d’un professionnel de santé est toujours indispensable en cas de gêne, sentiment d’inconfort ou douleur persistants.

En complément à ces signes et symptômes du cancer de la bouche, je vous propose un article plus détaillé sur les symptômes du cancer les plus fréquents.

Comment se fait le diagnostic des cancers de la cavité buccale ? Quel est le dépistage ?

cancer-bouche-depistage

Diagnostic du cancer de la bouche

C’est d’abord un examen attentif de la bouche qui va permettre d’alerter le patient. Cet examen se fait classiquement lors du suivi dentaire chez un chirurgien-dentiste ou un stomatologue.

En fonction d’une observation minutieuse de la bouche et d’un contexte exposant les habitudes de vie de la personne, des examens complémentaires pourront être demandés. Il s’agit le plus souvent :

  • D’une endoscopie du larynx et du pharynx (endoscopie digestive haute, nasopharyngoscopie),
  • D’une cytologie exfoliative : prélèvement par « grattage » sur la région concernée de cellule pour étude au microscope,
  • Une radiographie des poumons,
  • Une échographie de la gorge et du cou,
  • Une IRM.

En fonction des résultats obtenus, une biopsie pourra être effectuée. Cet examen permet de prélever des tissus pour les étudier au microscope, déterminer leur nature (cancéreuse ou pas) et identifier précisément la nature de la tumeur.

D’autres examens comme une radiographie des poumons, une échographie abdominale, un scanner, une scintigraphie osseuse peuvent être effectués pour faire le bilan de l’avancée du cancer avec la localisation d’éventuelles métastases. C’est le bilan d’extension avec l’identification de ganglions touchés qui permet la détermination du stade du cancer.

Une fois tous les examens réalisés, une réunion de concertation pluridisciplinaire a lieu. Elle réunit des spécialistes du cancer : oncologue, radiothérapeute, pharmacien-hospitalier pour discuter du traitement à envisager en fonction de la nature du cancer identifiée. Les thérapies les plus fréquentes sont la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie. C’est donc à cette étape cruciale sont présentés à la personne malade les traitements du cancer de la bouche (avec une vidéo d’un témoignage d’un patient traité pour un cancer de la bouche).

Pour se préparer aux effets secondaires du traitement du cancer de la cavité buccale, le patient aura une consultation avec une infirmière pour présenter les soins et solutions de les atténuer.

Que faire face à un cancer à la bouche ?

Face au diagnostic du cancer et à ces traitements (chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie), un fort sentiment de solitude et de désarroi est ressenti.

Pour tous les aspects médicaux, les médecins sont là pour répondre et ce sont les seuls qui peuvent le faire. Ils sont souvent pressés, mais cela fait partie de leurs missions que de se rendre disponible pour leurs patients.

En revanche, pour les aspects extramédicaux, les informations sont difficiles à avoir, les conseils flous ou peu adaptés. C’est pour remédier à ce vide que j’ai écrit mon livre de référence Mieux vivre le cancer: La Bible. Ressource unique, pour aider les personnes malades et leurs proches, il permet de trouver des réponses concrètes aux difficultés vécues comme :

  • Pour atténuer les effets secondaires,
  • Pour connaitre les moyens d’affronter le diagnostic du cancer et de s’approprier les traitements,
  • Pour fédérer ses forces et celles de son entourage pour faire face au cancer.

(Re) devenir un acteur de sa vie, même dans cette période de lutte personnelle contre le cancer, est une clé pour mieux vivre le traitement. Mon guide de référence pour toutes les personnes touchées par le cancer (malades, proches et aidants) vous y aidera. Vous trouverez mon livre sur le site de mon éditeur Ganaca (laetiatialorniac.com/livres), sur Amazon et dans toutes les bonnes librairies.

En conclusion à cet article, je vous propose une présentation faite par l’hôpital de la Pitié Salpêtrière sur le diagnostic du cancer de la cavité buccale.

De plus, en complément, voici un dossier du site Journal des femmes.

Crédits photo de l’article de présentation sur le cancer de la bouche et des tumeurs de la langue : © Barracuda Studio – Fotolia.com, photo cancer langue © joshya – Fotolia.com et pixabay

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.