Chimiothérapie néo-adjuvante et adjuvante, quelles différences ?

La définition de la chimiothérapie se résume à être un des traitements de référence pour combattre le cancer. Cette thérapie n’est pas utilisée pour toutes les tumeurs, certaines sont plus chimiosensibles que d’autres. Pour les patients, les médicaments utilisés dans le cadre des chimiothérapies sont nombreux et parfois anciens. Au niveau du mode d’administration, la chimiothérapie peut être prise par voie intraveineuse, orale (per-os), intramusculaire ou autres.

De plus, en médecine, il existe également plusieurs types de chimiothérapies. Faisons le point sur la chimiothérapie néo-adjuvante et la chimiothérapie adjuvante pour les patients et augmenter leur taux de survie et de guérison.

Définition de la chimiothérapie néo-adjuvante dans l’arsenal des thérapies anticancéreuses

chimio-adjuvante-neoLa chimiothérapie néo-adjuvante se définit comme le traitement qui est donné avant tout autre traitement anti-cancer.

Cette chimio est aussi appelée chimiothérapie d’induction ou chimiothérapie inductive.

La chimiothérapie néo-adjuvante a pour objectif de réduire la taille de la tumeur maligne. Cette étape du traitement néoadjuvant est souvent préconisée avant le recours à la radiothérapie,ou la chirurgie. Pour les patients, elle est essentielle car elle a pour objectif d’augmenter le taux de survie et réduire celui de récidive.

Définition de la chimiothérapie adjuvante en médecine et objectif contre le cancer

La chimiothérapie adjuvante est définie comme le traitement complémentaire (donc adjuvant) administré une fois que la tumeur a été totalement (ou en grande partie) détruite. Soit parce qu’elle a été enlevée par la chirurgie (résection), soit parce que l’action de la radiothérapie ou celles des traitements plus récents comme les ultrasons (hifu) a conduit à l’élimination des cellules cancéreuses.

La chimiothérapie adjuvante est donc une association de traitements. Elle est souvent prescrite quand :

  • le risque de récidive du cancer est élevé malgré l’ablation de la tumeur (ce qui était mon cas),
  • la tumeur maligne était de taille importante (ce qui était mon cas aussi),
  • Le stade de la tumeur est avancé,
  • La tumeur est chimiosensible même en cas de métastases.

Le cancer, contrairement à une tumeur bénigne, a la capacité de se développer dans d’autres organes du corps. Il peut faire des métastases. Ces stades de développement font partie de la progression « normale » des cancers. Ainsi, dans leur progression, les cellules tumorales passent par le sang ou le système lymphatique. Schématiquement, la masse que forme le cancer est enlever par chirurgie et les cellules cancéreuses qui sont parties du site primitif seront détruites par la chimiothérapie adjuvante.

Dance ce cadre, l’objectif d’une chimiothérapie adjuvante est de diminuer fortement le risque de récidive ou la formation de métastases en éliminant les cellules tumorales disséminées dans l’organisme.

A titre d’exemple, pour soigner un cancer de la vessie, une résection de la tumeur est faite par la chirurgie (ablation totale ou partielle). C’est la cystectomie. Puis, pour augmenter le taux de survie et diminuer les risques de récidive, une chimiothérapie est mise en place à partir du vaccin BCG injecté localement et une chimiothérapie adjuvante en perfusion. C’est ce que décrit très bien Patrick chêne dans son livre témoignage sur le cancer de la vessie.

Par ailleurs, voici une vidéo explicative sur la chimiothérapie adjuvante donnée après une résection de cancer du sein et réalisée par l’Institut Curie à Paris (France) :

Les conseils d’un médecin pour suivre une chimiothérapie adjuvante

Voici une vidéo intéressante du Docteur CUVIER de l’hôpital Saint Louis de Paris dans laquelle ce médecin oncologue répond aux questions pratiques des patients suivant une chimiothérapie contre un cancer du sein. Les réponses peuvent s’appliquer à tous les cancers… sauf contre-indications de vos médecins ou cas particuliers  :

Qui décide du recours à une chimiothérapie néo-adjuvante ou adjuvante ?

C’est la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui va déterminer le traitement néoadjuvant ou adjuvant à proposer à la personne malade du cancer. Cette réunion rassemble des spécialistes des cancers comme des radiothérapeutes, des oncologues cliniciens, des chirurgiens, des pharmaciens hospitaliers, regroupés autour de thème (ORL, digestive, urologique, etc) .

La chimio adjuvante et néoadjuvante expliquée

Ces spécialistes vont se fonder sur les résultats d’une étude majeure ou de plusieurs études disponibles et des examens passés par le patient pour pouvoir établir un traitement adapté précisément à sa situation.

Pour ces deux types de traitement de chimiothérapie, la pose d’une chambre implantable (PAC) est souvent nécessaire. En médecine, ce dispositif permet de préserver les veines superficielles de la toxicité de la chimiothérapie. Vous trouverez dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible des développements à ce sujet.

Par ailleurs, si vous souhaitez avoir des explications techniques sur la chimiothérapie adjuvante, le site Oncoprof est bien fait.

Quelles précautions prendre dans le cas des chimiothérapies néo-adjuvantes, adjuvantes et des traitements contre le cancer ?

Apprendre que l’on a un cancer est toujours un choc. Les conséquences de la maladie cancéreuse sont nombreuses au niveau physique, psychologique ou relationnel. La tentation de « lâcher-prise » est forte.

Or, face au cancer, il faut tenir et faire face. Devenir acteur de son traitement aide à mieux le vivre.

Si vous souhaitez comprendre ce que sont les chimiothérapies adjuvantes et néo-adjuvantes, c’est que vous vous inscrivez dans cette démarche.

C’est pour aider les personnes malades et leurs proches a devenir de réels acteurs de leurs traitements que j’ai écrit mon guide unique Mieux vivre le cancer : La Bible.

Il permet grâce à ses 500 pages de fiches-conseils de trouver toutes les réponses aux besoins particuliers de cette période difficile. Ce livre de référence face au cancer est disponible en téléchargement immédiat et instantané ci-après ou sur Amazon pour le livre au format papier.

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.