Les clés pour faire face à un cancer de la thyroïde

cancer-thyroidien

La glande thyroïde et les pathologies cancéreuses

 

Les cancers de la thyroïde concernent 4 000 nouvelles personnes par an. C’est une pathologie cancéreuse relativement rare, car elle ne concerne « que » 1% des nouveaux cas de cancer par an. La thyroïde est une glande située à la base du cou, qui a une forme de papillon. Elle fait partie du système endocrinien. Ses principales fonctions sont de permettre la production d’hormones comme la thyroxine ou la calcitonine.

Avoir une tumeur thyroïdienne ne veut pas dire avoir un cancer. Les tumeurs bénignes de la thyroïde sont, par exemple, les nodules folliculaires ou les kystes.

Les tumeurs malignes de la thyroïde sont à distinguer des cancers de la gorge.

Face à une affection thyroïdienne, comme pour tout ce qui concerne votre santé, un avis médical est indispensable.

J’écris ses lignes, en tant que simple blogueuse passée par la case « cancer », et bien évidemment, je ne suis pas médecin. Une de mes difficultés principales lorsque j’étais en traitement consistait à avoir des informations fiables qui m’aident vraiment, dans mon quotidien. C’est pour remédier au vide que j’ai constaté à cette époque que j’ai fait mon site et écris mon e-book. Prenez les informations qui s’y trouvent comme des astuces, des aides, des coups de pouce et discutez toujours avec votre médecin des éléments que vous retiendrez. Rien ne remplace l’éclairage d’un professionnel de santé compétent et bienveillant.

 

Symptômes et dépistages des tumeurs thyroïdiennes

Comme tous les cancers, les tumeurs malignes de la glande thyroïdienne se développent de manière silencieuse. C’est toute la difficulté d’un dépistage précoce.

Globalement, les symptômes et signes qui doivent vous inciter à avoir un avis médical sont :

  • Une masse palpable au niveau de la glande thyroïdienne,
  • Des ganglions dans le cou,
  • Une voix qui a changé, une difficulté à avaler, une toux,
  • Un trouble respiratoire,
  • Une fatigue persistante,

Il peut y en avoir beaucoup d’autres. En France, nous avons la chance (et c’est une très grande chance) d’avoir un accès au soin facilité. En cas de doute sur un « petit quelque chose » qui ne passe pas, mieux vaut toujours recueillir l’avis de votre médecin.

 

Les examens pour confirmer le diagnostic d’un cancer thyroïdien

Après un examen clinique et différentes questions, votre médecin pourra vous demander de passer quelques examens. À ce stade, rien ne sert de s’angoisser. Passer des examens n’est jamais agréable… pour la plupart d’entre nous en tout cas. Cependant, dans la mesure du possible, mieux vaut éviter d’anticiper les résultats et se concentrer sur l’instant présent. Le futur, par nature, est incertain que cela soit en positif, comme en négatif. Rien ne sert de « penser au pire ». Entretenir son optimisme est tout en art… qui est très bénéfique dans les épreuves.

Parmi les examens qui aident à poser un diagnostic sur les pathologies de la thyroïde, il y a : une prise de sang avec dosage des marqueurs tumoraux et enzymes, une échographie, un scanner, une IRM…

Je présente précisément les examens de dépistage dans cet autre article sur les cancers de la thyroïde.

Si le cancer de la thyroïde est confirmé, que devez-vous faire ?

Si votre médecin vous annonce que vous avez un cancer thyroïdien, avant tout, il s’agit de  garder la tête froide. Ce n’est pas facile, car l’annonce d’une tumeur maligne est toujours un choc. Accordez-vous du temps pour « digérer » cette nouvelle, veillez à préserver vos besoins vitaux : manger équilibré à heures régulières, faire de bonnes nuits de sommeil. Quand ces éléments sont assurés, nous avons plus de ressources pour affronter les épreuves.

 

Comment se traitent les pathologies tumorales de la thyroide ?

cancer-thyroide-traitements

Traitement du cancer de la thyroïde

 

Après l’annonce, un rendez-vous avec un oncologue sera fixé. C’est lors de cet entretien que vous seront présentés les traitements qui ont été retenus pour lutter contre le cancer qui vous affecte.

Une bonne chose à faire : préparer votre entretien.

Il y a d’abord, les questions qui vont survenir dans les jours précédents votre entrevue. Munissez-vous d’un petit carnet et d’un stylo et gardez-les en permanence avec vous. Ainsi équipé, vous pourrez noter toutes les questions qui vont surgir au fur et à mesure. Vous aboutirez vite à une liste que vous pourrez compléter avec les questions que j’estime incontournables et qui sont présentes dans mon livre de référence pour les personnes malades du cancer et leurs proches Mieux vivre le cancer : La Bible.

 

Les différents traitements des cancers de la thyroïde

Pour un même organe, une même glande, il n’y a pas un cancer, mais des cancers. Et chaque tumeur peut avoir un traitement spécifique. C’est votre oncologue qui vous détaillera votre traitement. Sachez que vous avez le droit de demander un second avis, auprès d’un centre de référence de lutte contre le cancer notamment. Il y en a plus de vingt, répartis sur tout le territoire français. Certains comme l’IGR de Villejuif proposent même un service de « second avis » en ligne. Vous pouvez même choisir votre établissement de soin.

Les traitements contre les cancers de la thyroïde les plus répandus sont : la chirurgie, l’hormonothérapie, l’iode réactif, les rayons, parfois la chimiothérapie (avec des médicaments comme le cisplatine ou le 5-fu)… il peut y avoir d’autres en fonction des caractéristiques votre tumeur et des avancées de la science.

 

Focus sur l’irathérapie

Dans 25 % des cas des cancer de la thyroïde, le patient peut suivre une irathérapie.

Cette thérapie consiste à avaler un comprimer d’iode 131 – radioactif. Les cellules de la thyroide étant sensibles à l’iode, ce traitement permet de supprimer les cellules cancéreuses restées accrochées sur la glande malgré l’opération, ainsi que celle qui se répandent dans l’organisme. Ces dernières sont visibles grâce à une scintigraphie. Ce traitement nécessite une hospitalisation de 3 jours, dans une chambre seule.

Voici une présentation du traitement à l’iode radioactif nécessitant une hospitalisation. Cette vidéo a été faite par  Centre hospitalier universitaire vaudois :

 

Cancer thyroide : effets secondaires

Après la présentation du traitement par un médecin, vous aurez certainement un entretien avec une infirmière pour vous exposer les conséquences négatives connues des thérapies envisagées.

Là également, il ne faut pas hésiter à poser le plus de questions possibles, notamment sur les moyens que vous avez pour les atténuer.

Les effets indésirables des thérapies contre le cancer sont très variables en fonction des personnes. Chaque traitement a des effets secondaires propres, mais tous les patients ne seront pas touchés de la même manière.

De manière très très générale, les effets indésirables connus sont : nausées, fatigue, sécheresse de la bouche et modification du goût, diarrhée, aplasie, perte des poils et cheveux (alopécie) …

Cette liste peut faire peur, il faut vraiment la relativiser en fonction de ce que vous dira l’infirmier lors de votre rendez-vous.

De plus, même si les remèdes miracles n’existent pas, il peut y avoir des astuces qui vont vous soulager. Votre équipe soignante vous accompagnera certainement sur ce terrain. En complément, vous trouverez dans mon livre de référence plus de 500 pages de trucs et astuces pour alléger ce qui peut l’être. La partie sur les effets secondaires est la plus appréciée de mes lecteurs.

Ce guide unique Mieux vivre le cancer : La Bible est disponible en téléchargement immédiat (version numérique) et sur Amazon pour la version au format « papier ».

 

Le déroulement des traitements contre le cancer et l’organisation personnelle

Outre les effets secondaires des thérapies, le cancer va impacter votre vie dans tous les aspects du quotidien.

L’idéal, quand cela est possible, c’est d’anticiper ces conséquences. L’anticipation aide à mieux les problèmes quand ils se présentent.

Par exemple, si vous avez des séances de radiothérapie, demandez clairement à votre équipe soignante combien de temps cela prend (temps d’attente + séance). Si vous avez des impératifs comme, typiquement, aller chercher vos enfants à l’école, il faut pouvoir revoir votre organisation pour éviter le stress d’une incompatibilité de dernière minute.

 

Vous suivez ou avez suivi un traitement contre un cancer thyroïdien ? N’hésitez pas à partager votre expérience en laissant un commentaire en bas de page.

 

 

Pour aller plus loin sur les détails techniques du cancer de la thyroïde, voici la présentation de l’Inca ici.

 

Crédits photo de l’article sur le cancer thyroide : © underdogstudios – Fotolia.com – © staras – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles de trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.