Picc-line : Quelles sont les complications ?

Le Picc-line se définit comme un dispositif médical pour passer des médicaments (comme la chimiothérapie). Le Picc-line est aussi utilisé pour la nutrition parentérale ou l’antibiothérapie. Pour se faire, il est inséré dans une veine du bras et relié à un gros vaisseau. Avec un Picc-line, tout comme avec une chambre implantable (PAC), les traitements en intraveineuse sont donnés, sans avoir besoin de repiquer les veines en permanence.

Le Picc-line est une voie veineuse centrale.

La pose du picc-line est faite sous anesthésie et n’est pas douloureuse. Si ça l’est, il ne faut pas hésiter à le signaler tout de suite à votre médecin.

Comme tout dispositif médical, le Picc-line peut avoir des effets secondaires et des complications.

À mon sens, en tant que patiente, il est très important de connaître toutes les complications d’un Picc-line pour le porteur, mais aussi pour ses proches. Il ne s’agit pas de jouer à se faire peur. Il s’agit, plutôt, d’avoir les bonnes informations pour pouvoir bien réagir en cas de problème.

Ainsi, comme nous allons le voir ensemble, il existe 5 complications majeures pour un Picc-line, réparties en 2 catégories.

piccline-complications

Les complications d’un Picc-Line

 

Sommaire de l’article : Picc-line, complication et effets secondaires

Picc-line et complications du cathéter (bouché, rupture et retrait accidentel)

Picc-line, thrombose et infection

Comment éviter les complications et effets secondaires du Picc-line pour le malade ?

 

 

Les complications liées au dispositif Picc-line (les causes mécaniques)

Parmi les causes mécaniques d’une complication d’un Picc-Line, il y a 3 manifestations liées au dispositif lui-même : l’occlusion du Picc-line, sa rupture et son retrait accidentel.

 

L’occlusion du Picc-line : comment faire quand il est bouché ?

À chaque début de perfusion via le Picc-line et lors du retrait, l’infirmière vérifie que le Picc-line n’est pas bouché en rinçant le dispositif, à l’aide de sérum physiologique.

C’est une étape très importante pour veiller au bon fonctionnement du Picc-line.

C’est notamment à cette étape, qu’une obstruction peut être détectée. Autrement dit, le rinçage du Picc-line, permet de nettoyer le dispositif à « l’intérieur », mais aussi de vérifier s’il n’est pas bouché.

Si le Picc-line est bouché, l’infirmière tentera de détruire les éléments qui le bouchent avec un rinçage pulsé qui est la méthode la plus efficace.

Voici une vidéo qui explique le rinçage pulsé sur un Picc-line. Elle a été réalisée par le Centre hospitalier Métropole Savoie. Il est important pour le patient de connaître les techniques de soins… cela permet de voir et de corriger les soignants… si nécessaire.

Il ne s’agit pas de se mettre à leur place, mais d’être acteur de sa santé. Ce qui est très important.

 

Si ces tentatives de débouchage du picc-line sont vaines (jusqu’à 4 tentatives avec un temps de pose de 30 minutes pour l’action de l’urokinase), l’équipe chirurgicale pourra décider de le remplacer.

 

Rupture du Picc-line, comment faire ?

Le Picc-line est un dispositif médical (et donc un objet qui sert à des soins). Une défaillance du Picc-line est toujours possible.

Pour savoir si un picc-line se rompt, ou se déplace, l’infirmier doit vérifier le fameux rinçage pulsé. Cela permet de vérifier l’étanchéité du picc-line.

Ainsi, lors du rinçage ou pendant le passage des produits (chimiothérapie ou autre), si vous ressentez des picotements, des démangeaisons, des brûlures, des boursouflures, il faut immédiatement le signaler à votre infirmière ou votre médecin.

Ces manifestations peuvent avoir différentes causes (dont la rupture du picc-line) et doivent faire l’objet d’investigations sérieuses.

Une extravasation des produits de chimiothérapie est toujours possible et doit être évitée au maximum.

En cas de confirmation de rupture du picc-line, il devra être changé rapidement.

 

Picc-line : arrachage et retrait accidentel

Le retrait accidentel du Picc-line peut être lié à l’agitation du patient porteur, mais aussi à une sécession de mauvaises pratiques comme un pansement mal fait. Le pansement du Picc-line doit être posé dans des conditions précises et changé en respectant des procédures strictes : pour éviter les infections, mais aussi pour réduire le risque de retrait et arrachage accidentel.

Pour le patient, il faut éviter de tirer sur le Picc (je le dis ou cas-où), ne pas porter des charges sur le bras du picc-line, ni porter des vêtements serrés.

À titre d’exemple, voici une vidéo explicative qui permet de connaître quelle est la procédure du changement du pansement du picc-line, procédure essentielle pour éviter qu’il soit arraché.

 

 

Picc-line : les effets secondaires et complications liées à des germes et réactions du corps (causes organiques)

Il existe deux complications principales dites « organiques » pour un picc-line : les infections et la thrombose.

 

Les infections du picc-line

Avoir une infection avec un picc-line fait partie des complications majeures de ce dispositif. En effet, ce dispositif étant relié à une grosse veine (gros vaisseau), le germe infection pourra se répandre facilement dans l’organisme. Il aura, malheureusement, une voie royale pour se développer.

Le risque est d’autant plus élevé, quand le patient porteur du Picc-line, a un système immunitaire faible (déprimé), comme c’est souvent le cas… sinon, il n’aurait pas besoin de picc.

C’est pourquoi, la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis des recommandations strictes pour prévenir le risque infection chez les porteurs de picc-line, en évitant, notamment les risques de contamination croisée (d’un patient à un autre lié aux soins faits par les infirmiers).

 

Pour aller plus loin, voici une présentation des règles d’hygiène à respecter avec un Picc-line, procédure de base pour éviter les infections :

 

 

Les thromboses du picc-line (phlébite)

Une thrombose est la formation d’un caillot sanguin qui va boucher une veine, puis se déplacer à l’intérieur du système veineux.

Il y a deux sortes de thrombose veineuse : superficielle ou profonde.

Une des complications majeures de la thrombose est l’embolie pulmonaire. C’est une urgence médicale absolue.

Les signes de la thrombose veineuse sont parfois discrets.

C’est pour cela qu’au moindre doute, il faut demander un avis médical.

Par exemple, si vous constatez un gonflement du bras du picc-line, une rougeur, un point qui chauffe, il est important d’en déterminer les causes rapidement.

 

Mes conseils de patiente pour éviter les complications et effets secondaires d’un Picc-line

Tout d’abord, être porteur d’un picc-line, cela signifie que vous devrez respecter un certain nombre de procédures pour limiter les risques liés à ce dispositif médical.

Dans ce cadre, votre équipe soignante devra vous donner un livret (ou au moins, vous avoir expliqué) ce que vous devez et pouvez faire avec un picc-line et ce qui est interdit.

C’est important de respecter ces indications.

Ainsi, à titre d’exemple, les douches doivent être prises en s’assurant de la complète protection du picc-line.

Vous devrez signaler toute fièvre (même lancinante) à votre équipe soignante. De même, si vous vous mettez à tousser, à avoir des « vapeurs », à avoir des éruptions cutanées, des démangeaisons, vous devrez le signaler très vite.

Certains hôpitaux ont fait un travail de pédagogie important envers leurs patients. Ce sont vraiment des pratiques à encourager pour faciliter la vie des porteurs de picc-line et éviter les complications.

Personnellement, je trouve celui des Hôpitaux de Genève très réussi. Cela ne sert à rien de réinventer la poudre, quand elle existe. Les Hôpitaux de Genève sont très forts dans l’éducation thérapeutique du patient. En voici un exemple de plus avec ce livret de suivi pour éviter les complications avec un picc line.

 

Credits photos : pexels

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.