Qu’est-ce qu’une mucite ?

Durant les traitements contre le cancer, l’organisme est fragilisé par la maladie, mais aussi par les thérapies qui vont agir sur l’ensemble des cellules du corps. C’est le cas de la chimiothérapie par intraveineuse qui est un traitement global, dit « systémique ».

Ces médicaments seront particulièrement efficaces, sur les cellules qui se reproduisent vite, comme celles d’une tumeur, d’où l’efficacité de la chimiothérapie sur les cancers.

En parallèle à cette action sur les cellules cancéreuses, les médicaments vont impacter aussi d’autres parties du corps, comme la bouche et la muqueuse buccale. C’est sur ce terrain que va apparaitre la mucite.

La radiothérapie, notamment des cancers de la sphère ORL ou de la tête et du cou, peut, aussi, provoquer l’apparition de mucites sur les muqueuses.

C’est quoi une mucite ? Une définition simple

Une mucite est une inflammation dans la bouche et dans l’œsophage.

Une inflammation peut devenir une plaie. C’est là, que la douleur peut-être très importante pour le patient, surtout sur la muqueuse buccale qui est très sensible.

Lors des traitements contre le cancer, comme je le détaille dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible, il est particulièrement de suivre tous les effets secondaires des médicaments. Il est tout aussi important d’avoir un avis médical sur la présence et l’intensité des effets secondaires.

Le suivi d’une mucite

Il est important de faire suivre l’évolution d’une mucite par un médecin pour deux raisons principales.

La première, c’est que du « simple » aphte, à une bouche pleine de plaies et donc douloureuses, il y a une progression que le médecin doit empêcher avec des traitements adaptés à la personne malade.

En effet, la mucite a plusieurs degrés de sévérité. Ce sont les grades de la mucite qui vont de 0 à 5.

La seconde, c’est que de manière générale et en particulier lors des thérapies contre le cancer, il faut tout mettre en place pour préserver une bonne alimentation. Plus la mucite sera importante dans la bouche et le tube digestif (qui comprend l’œsophage), et plus la prise des repas sera difficile. Pour la santé du patient, il est fondamental de limiter les causes d’apparition de la mucite et de la soulager autant que possible. Votre médecin et son équipe sont des pivots incontournables dans cette lutte (c’en est vraiment une).

 Ainsi, un traitement contre la mucite vous sera proposé. Ce ne sera sans doute pas la solution miracle, mais il est très important de suivre les indications de votre médecin pour circonscrire sa propagation. Cela est très précieux pour les patients, leur qualité de vie et donc leur santé.

Avoir une mucite

Normalement, avant le début du traitement contre le cancer, le malade va avoir une consultation avec une infirmière pour évoquer tous les effets secondaires possibles avec les médicaments, dont les mucites.

Lors de cet échange, votre équipe soignante vous donnera les moyens de les limiter. C’est important de bien prendre des notes pour pouvoir les appliquer tous les jours, chez vous.

En parallèle, comme je le détaille dans mon livre de conseils de patiente, il vous faudra faire le tri dans les aliments qui favorisent la survenue des mucites ou qui ralentissent leur cicatrisation. Ces aliments sont, par exemple, des noix, l’alcool, des chips, etc.

Choisir une eau minérale avec soin fait partie des aliments qui peuvent aussi aider à la prévention d’une mucite. Leur composition est favorable à la lutte contre les mucites et permet de réduire l’acidité de la bouche.

Par ailleurs, il est aussi utile de revoir l’hygiène dentaire de la personne malade du cancer.

Dans ce cadre, choisir un dentifrice doux qui limite les sources d’agression pour la personne malade est aussi un point important et peu connu.
En cas d’aphtes, il est aussi important d’avoir une brosse à dent adaptée qui n’aggrave pas les lésions.

Dans le même esprit, faire régulièrement des bains de bouche adaptés et préparés en pharmacie sur prescription médicale, fait aussi partie de l’arsenal de prévention contre la mucite.

Découvrez mes autres conseils de patiente avec les articles de chimio-pratique.com :
Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.