cancer-marqueur

Marqueurs tumoraux

Les marqueurs tumoraux sont des substances, souvent des protéines, mesurables grâce aux analyses sanguines. Leur dosage permet de suspecter la présence de certains cancers lorsque leur taux est anormalement élevé. Ces analyses sont complétées par différents examens pour confirmer le diagnostic d’un cancer comme l’échographie, le scanner, l’I.R.M., la scintigraphie, la radiographie, parfois la fibroscopie et l’indispensable biopsie.

Certains marqueurs tumoraux sont utiles pour plusieurs types de cancer, quand d’autres sont spécifiques pour une tumeur précise.

Si les marqueurs tumoraux participent aux outils de diagnostic du cancer, ils permettent également de mesurer la réaction de la personne malade aux traitements. Ils sont aussi utilisés comme outils de surveillance dans l’après-traitement.

 

Comme vous le verrez dans cette vidéo – et avant de poursuivre cet article – les marqueurs tumoraux sont des « indicateurs » qui sont pondérés avec d’autres facteurs, comme les actes d’imagerie ou la biopsie (examen déterminant dans le diagnostic du cancer)  :

 

Cancer, marqueurs tumoraux et Antigène prostatique spécifique (PSA)

analyse-psa-prostate

Prostate et PSA

C’est un marqueur uniquement utilisé pour le cancer de la prostate. Cette protéine est un indicateur du fonctionnement de la prostate chez l’homme. Elle est produite par la glande prostatique elle-même et est présente essentiellement dans le sperme. La protéine antigène prostatique est également présente en petite quantité dans le sang.Sa valeur est exprimée en nano gramme par millilitre.

Le dosage de PSA est fréquemment couplé avec un toucher rectal pour palper la prostate.

Une valeur élevée de la PSA n’est pas forcément synonyme de cancer. C’est un indicateur qui conduit à d’autres investigations.

Marqueurs tumoraux et Gonadotrophine chorionique humaine (HCG)

Le marqueur HCG ou BHCG est une hormone normalement produite pendant la grossesse par le placenta. Elle est également produite par certaines tumeurs. Comme pour les autres marqueurs, sa présence dans le sang n’est pas forcément synonyme de cancer. Elle peut être un indicateur d’une affection bénigne, comme : des troubles du foie, un ulcère duodénal, une maladie intestinale.

L’HCG est généralement suivie en cas de :

  • Cancer de l’ovaire (tumeurs germinales comme les tumeurs vitellines) et des tumeurs du sein,
  • Cancer des testicules,
  • Tumeurs trophoblastiques gestationnelles qui font suite à une grossesse et qui sont très rares (1 /1 000 000 femmes),
  • Cancer de l’estomac, du pancréas, du poumon,
  • Cancer du rein,
  • Cancer du cerveau.

Il faut parfois préciser (lourdement) aux laboratoires d’analyse qui vont faire le prélèvement sanguin qu’il ne s’agit pas du test de grossesse, mais du marqueur tumoral pour que celui-ci soit bien réalisé. Il faut également vérifier le résultat des analyses pour voir si c’est bien le marqueur tumoral qui a été dosé et non le test de grossesse. Les erreurs sont très fréquentes même en exerçant une vigilance.

Marqueurs tumoraux et Alfa-foetoprotéine

L’Alfo-foetoprotéine est produite par le foie et le fœtus lors sa croissance pendant la grossesse. Dans ce dernier cas, il diminue fortement après la naissance du bébé.

Il permet de repérer certains troubles du foie (cirrhose ou hépatite).

En oncologie, le dosage du marqueur tumoral de l’Alfa-foetoprotéine (AFP) permet d’étayer le diagnostic :

  • D’un cancer du foie (le carcinome hépatocellulaire) ou métastase au foie,
  • D’un cancer de l’ovaire (notamment les tumeurs germinales comme les tumeurs vitellines),
  • D’un cancer des testicules,
  • D’un cancer de l’estomac,
  • D’un cancer du pancréas,
  • D’un cancer des canaux biliaires.

Marqueurs tumoraux et Antigène carbohydrate 19-9 (CA19-9)

L’Antigène carbohydrate est une protéine présente chez les adultes en bonne santé dans le foie, le pancréas, les poumons et la vésicule biliaire. Cette protéine est également décelable, en de très faibles quantités, à la surface de certaines cellules cancéreuses.

La présence du CA 19-9 en quantité supérieure à la normale dans le sang n’est pas forcément synonyme de cancer. Elle peut également permettre le diagnostic d’affections bénignes comme :

  • Une inflammation du pancréas ou de la vésicule biliaire,
  • Des calculs biliaires,
  • Une cirrhose ou une hépatite,
  • Une fibrose kystique.

L’Antigène carbohydrate permet d’aiguiller le diagnostic et de vérifier la réaction aux traitements en cas de :

  • Cancer du pancréas (son taux est accru dans 70 à 80 % des cas surtout lorsque le cancer est avancé),
  • Cancers gynécologiques comme celui de l’ovaire, de l’utérus, du sein,
  • Cancer des poumons,
  • Cancer du foie,
  • Cancer colorectal,
  • Cancer de l’estomac,
  • Cancer des canaux biliaires.

Marqueurs tumoraux et antigène tumoral 15-3 (CA 15-3)

Cette protéine sert essentiellement de dépistage et de suivi du cancer du sein. L’augmentation de son taux peut être due à des affections bénignes comme l’endométriose, un kyste du sein ou des ovaires, des troubles du foie.

En oncologie, le CA 15-3 sert au diagnostic et au suivi en cas de :

  • Cancers gynécologiques : du sein (essentiellement à un stade avancé), de l’ovaire,
  • Cancer des poumons,
  • Cancer du pancréas,
  • Cancer de l’estomac,
  • Cancer du foie.

Marqueurs tumoraux et antigène tumoral 125 (CA 125)

L’antigène tumoral 125 est une protéine présente la plèvre, le péritoine, le péricarde, chez les adultes en bonne santé.

Une augmentation du CA 125 peut être consécutive à des affections bénignes comme : un fibrome, l’endométriose, des kystes ovariens, une inflammation du pancréas, des troubles du foie, une inflammation de la plèvre.

Le CA 125 permet d’aiguiller vers un diagnostic :

  • D’un cancer des ovaires, c’est un des marqueurs de référence pour plusieurs types de tumeur de l’ovaire,
  • D’autres cancers gynécologiques comme les tumeurs de l’utérus et du col de l’utérus, du sein,
  • D’un cancer des poumons,
  • D’un cancer de l’estomac,
  • D’un cancer colorectal,
  • D’un cancer du foie.

Marqueurs tumoraux et Antigène carcino-embyonnaire (ACE)

L’antigène carcino-embryonnaire est une protéine principalement présente lors d’une grossesse. L’ACE est sécrété par le fœtus lors de sa croissance. Cette protéine est cependant présente en quantité infime chez les adultes en bonne santé.

Il est dosé, notamment en cas de :

  • Cancer colorectal, c’est un des marqueurs de référence pour certaines tumeurs du côlon,
  • Cancer de la thyroïde,
  • Cancer de l’estomac,
  • Cancer du pancréas (son taux est accru dans 50 %),
  • Cancer des ovaires et du sein
  • Cancer de la vessie,
  • Cancer du foie.

Un taux anormalement élevé d’ACE ne signifie pas forcément « cancer ». Le taux d’ACE peut augmenter en cas d’affections bénignes comme : troubles du foie, maladie pulmonaire chronique, colite ou inflammation de l’intestin, inflammation du pancréas.

Que faire face au cancer ?

Le diagnostic du cancer est toujours un choc pour la personne malade et son entourage. Faire face suppose de dépasser l’étape de sidération et de se réapproprier sa vie. Les traitements contre le cancer sont lourds, ils engendrent des difficultés quotidiennes, mais ils sauvent des vies.

Toutefois, il est possible de diminuer l’impact des effets secondaires des traitements contre le cancer et de limiter les conséquences du cancer sur tous les aspects de la vie.

C’est pour donner à tous les malades et à leurs proches les moyens de faire face que j’ai écrit le guide Mieux vivre le cancer : La Bible. (disponible en téléchargement ci-après ou sur Amazon). Grâce à lui, vous connaîtrez tout ce qu’il est possible de faire pour alléger au maximum la pénibilité de votre quotidien. Les aides disponibles pour les personnes malades et leurs proches sont peu connues. Après avoir lu mon livre unique, elles n’auront plus de secret pour vous.

 

Marqueurs et cancer

Pour conclure cet article, voici une vidéo didactique de l’Institut National Contre le Cancer, sur l’intérêt des recherches des biomarqueurs en cancérologie :

 

 


Licence photo de l’article sur les cancer marqueurs d’une tumeur : © angellodeco – Fotolia.com