X

Pourquoi prendre du coca contre les nausées ?

Comment le coca peut aider face aux nausées ?

Les nausées peuvent avoir de multiples causes. La plus joyeuse est la grossesse. Les plus malheureuses sont les maladies… et certains traitements lourds contre des maladies très graves comme le cancer avec la chimiothérapie, l’hormonothérapie, ou l’immunothérapie.

Lors des thérapies anticancer, la personne malade peut avoir des nausées. Modérées au début, elles peuvent devenir très présentes et handicapantes pour la bonne prise des repas et la vie en général. L’esprit se « fixe » sur certaines odeurs, quelques aliments voire des objets (comme la table roulante qui sert lors des repas à l’hôpital) pour devenir des déclencheurs de nausées et de vomissements.

Les traitements des nausées en chimiothérapie

En cas de chimiothérapie contre le cancer, l’équipe soignante prescrit souvent des médicaments anti nausées comme le vogalène © ou le zophren ©. Les médecins homéopathes peuvent prescrire des granules comme ipéca ou nux vomica pour soulager les nausées liées à la chimio.

Certains patients affirment également que acupuncture les soulage réellement. D’ailleurs, quelques hôpitaux – comme l’hôpital parisien La Salpêtrière – proposent un accompagnement avec un acupuncteur durant les traitements du cancer comme la chimiothérapie.

A mon sens, face au cancer, les médecines complémentaires peuvent être très utiles pour les personnes malades. Elles aident à mieux vivre les traitements, ce qui est essentiel.

Par ailleurs, quand les nausées sont persistantes, permanentes, et que le dégoût des aliments est fort, les personnes malades cherchent tous les moyens qui peuvent les soulager. Ce qui est tout à fait normal. Dans ce cadre, la solution « coca » peut surgir comme un diable de sa boite pour améliorer la vie des patients en chimio.

Le coca est-il utile contre les nausées ?

Nausées et cancer : le coca peut-il être considéré comme une aide ?

Dans les conversations entre les malades du cancer, il est fréquent d’entendre dire que le coca avec la formule classique, soulage des nausées. Et d’ailleurs, à l’origine, le coca n’était-il pas considéré comme un médicament ?

Mais comme rien n’est simple dans la vie et encore moins durant les traitements anticancer, pour avoir un coca anti nausée, il y a une préparation spécifique à faire.

Pour cela, il faut le boire à température ambiante. Il faut le débarrasser de ses bulles qui acidifient l’estomac. Pour retirer le gaz et les bulles, il suffit de le secouer, ou d’agiter la boisson au cola à l’aide d’une cuillère dans le verre.

Après avoir bu cette fameuse boisson au cola, il est plus prudent de se rincer les dents avec un bain de bouche au bicarbonate en prévention des aphtes et des lésions buccales.

Si certaines personnes en chimio, avec des nausées importantes, disent que le coca les a bien soulagés, d’autres disent que l’effet bénéfique n’a été que passager.

À mon avis, il faut prendre ce qu’il y a de bon à prendre de toute façon. A côté du cola, et en complément, il existe des recettes faciles de tisanes contre les nausées.

Par ailleurs, vous trouverez dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible, un panorama de toutes les solutions possibles pour lutter contre les nausées durant la chimiothérapie.

Nausées et coca

Cola et cancer : y-a-t-il un lien ?

Quand on évoque le duo « cancer et coca », même pour éviter les nausées en chimio, il ne faut pas oublier que toute la nourriture industrielle est considérée (ou en tout cas suspectée) d’être cancérigène.

Par ailleurs, Pepsi et Coca ont dû changer leur formule de fabrication en 2012 en raison d’un dosage trop important d’un colorant (le 4-MEI / 4-méthylimidazole ) considéré comme cancérigène par la Californie.

De plus, le cola contient des colorants, des additifs et un dosage de sucre très important. Un verre de cola équivaut à 10 morceaux de sucre, ce qui est considérable.

Si vous lisez tous les livres grands publics sur l’alimentation anticancer, le sucre est toujours considéré comme étant un ingrédient, un aliment « pro cancer », à limiter autant que faire se peut. Et l’usage des édulcorants ne change rien à l’affaire. Le sucre favorise le phénomène inflammatoire qui est le nid du cancer.

Avoir une alimentation anti cancer, n’est pas très compliqué (et n’est pas une garantie contre le cancer). Il suffit de ne pas consommer des aliments transformés, éviter les aliments reconnus comme néfastes ou du moins, les limiter drastiquement. Ces règles simples d’hygiène de vie sont faciles à mettre en oeuvre, mais nécessite souvent du temps et ne sont en rien une garantie absolue contre le cancer. Elles permettent de réduire les risques.

Pour les auteurs comme David Servan Schreiber, il vaut mieux privilégier les ingrédients bruts et éviter les produits transformés comme le cola.

Seulement, à mon sens, un usage ponctuel pour lutter contre les nausées en chimiothérapie peut permettre de soulager la personne malade, ce qui est déjà beaucoup.

Retrouvez tous mes conseils pour mieux vivre le cancer et lutter contre les effets secondaires des traitements, dans mon livre disponible sur Amazon, dans les bonens librairies ou directement auprès de mon éditeur Ganaca. Comme vous le verrez, c’est une aide incontournable face au cancer.

Crédits photo sur l’article « nausées et cola cancer » : © Maren Winter – Fotolia.com

Laetitia LORNIAC: @chimiopratiqueAprès avoir suivi un traitement contre une tumeur vitelline de l'ovaire, et avoir essuyé de multiples difficultés extra-médicales, je suis convaincue qu'il faut œuvrer pour diffuser une information de qualité pour les patients et les proches. Pour moi "un patient bien informé sera une personne mieux armé face au cancer". C'est pour cela que j'ai fait ce site : aider les personnes malades du cancer et les proches en donnant des trucs et astuces, des aiguillages pour alléger la pénibilité de l'épreuve du cancer. Ca na change pas la vie. Ca ne remplace pas les traitements efficaces. Mais ça aide à ne pas rajouter du drame au drame. Ce qui est essentiel face au cancer. La parole des patients a toute sa place dans ces actions.