Chimiothérapie intrathécale: définition et indication

 

intrathecale-chimio_ definition_ administration

Chimiothérapie intrathécale

La chimiothérapie est un des traitements possibles pour combattre le cancer. Les médicaments chimiothérapiques retenus, la durée des cycles, la fréquence des séances sont très variables en fonction des programmes de soins et des protocoles. Différents modes d’administration de la chimiothérapie sont possibles. Pour les définir, un échange est organisé par l’hôpital lors d’une instance nommée « réunion de concertation pluridisciplianaire » ou RCP. Cette dernière rassemble des professionnels du cancer comme des oncologues, hématologues, radiothérapeutes, chirurgiens. Elle permet de confronter les points de vue et faire en sorte que le patient bénéficie du traitement le plus adapté à sa situation médicale.

En tant que patient, rappelez-vous que vous pouvez demander à tout moment un second avis sur les traitements qui sont proposés, notamment dans un Centre de référence de lutte contre le cancer. Il y en a une vingtaine sur le territoire français. Vos médecins peuvent vous accompagner dans cette démarche.

Cet article sur la définition de la chimio intrathécale et son indication est un extrait gratuit de mon livre Mieux vivre le cancer : la bible qui rassemblent plus de 400 pages de conseils pour mieux vivre le cancer et ses traitements.

 

Administration de la chimiothérapie intrathécale

La chimiothérapie peut être administrée par de nombreux moyens en fonction des molécules retenues. Elle peut notamment être donnée par voie :

  • Orale,
  • Intraveineuse,
  • Intramusculaire,
  • Cutanée,

La chimiothérapie par voie intrathécale, connue également sous l’acronyme IT, injecte les médicaments dans l’espace contenant le liquide céphalo-rachidien (aussi appelé liquide cérébro-spinal) après une ponction lombaire. Le liquide céphalo-rachidien appartient au système nerveux central. En médecine, la ponction lombaire est utilisée à visée diagnostic notamment pour la méningite et thérapeutique comme avec la chimiothérapie intrathécale.

La chimiothérapie intrathécale peut être associée à d’autres types de traitement comme la radiothérapie.

Les précautions avant l’injection de la chimiothérapie intrathécale

Avant l’administration des médicaments par chimiothérapie intrathécale, un examen sanguin est pratiqué avec notamment dosage des plaquettes pour minimiser tout risque d’hémorragie. En fonction des protocoles de soins, les chimiothérapies par voie intrathécale peuvent être effectuées sous anesthésie. Le patient devra donc être à jeun depuis la veille.

Une crème anesthésiante (type Emla © )peut également être appliquée une à deux heures avant l’intervention, à l’endroit de la ponction.

Les principaux médicaments composant l’injection de la chimio intrathécale sont le méthotrexate (MTX), la cytarabine et l’hydrocortisone.

 

Quels sont les effets secondaires de la chimiothérapie intrathécale ?

La ponction lombaire peut produire des douleurs au niveau de l’endroit où elle a été pratiquée et des maux de tête violents pouvant descendre jusqu’aux épaules. Les effets secondaires comme des nausées, des vertiges et des acouphènes sont également signalés. C’est le syndrome post-ponction lombaire dont les manifestations s’estompent quand le patient s’allonge. Dans certains cas, il peut être dans l’incapacité à rester debout plus de 10 minutes.

Si vous êtes dans cette situation, il faut contacter rapidement votre médecin qui pourra vous proposer de faire un blood-patch.

Concernant les effets secondaires de la chimiothérapie intrathécale, ils dépendent des molécules utilisées et des individus. Principalement, des nausées et des vomissements sont ressentis.

Si après une injection de chimiothérapie intrathécale, vous constatez des tremblements ou tout autre effet qui vous semble suspect, contactez immédiatement votre médecin.

 

Lymphome et indication de la chimiothérapie intrathécale

Plusieurs types de cancers peuvent être soignés par chimiothérapie intrathécale et parmi eux :

  • La leucémie aiguë lymphoblastique et non lymphoblastique,
  • Les lymphomes comme le lymphome de Burkitt et le lymphome lymphoblastique.

 

Retrouvez l’intégralité des conseils sur le cancer et la chimiothérapie

Téléchargez immédiatement et très simplement mon livre Mieux vivre le cancer : la bible où vous retrouvez l’intégralité des conseils écrits par une patiente pour d’autres patients et des milliers d’astuces pour être mieux armés à faire face à l’épreuve du cancer.

L’annonce du cancer et les traitements pour le combattre représentent souvent des séismes pour les personnes malades et leur entourage. Les patients sont plongés dans un monde inconnu, celui des soins en oncologie. Les questions qui permettent de comprendre et adapter sa vie à ce nouveau contexte, restent sans réponse. Un fort sentiment de solitude apparaît.

C’est pour donner aux malades et à leur entourage tous les moyens de surmonter l’épreuve du cancer et des traitements que le guide numérique a été écrit. En plus de 450 pages, ils donnent les clés pour faire face à la maladie cancéreuse et à ce qu’elle engendre. Ce guide unique destiné aux personnes malades et à leur entourage  :

  • Les solutions pour faire face aux effets secondaires des traitements contre le cancer,
  • Les ressources pour affronter le diagnostic du cancer,
  • La personne malade, son entourage et ses médecins : une équipe pour combattre le cancer.

Ce livre est disponible en téléchargement immédiat et en version papier sur Amazon.

 

Crédits photos sur la chimiothérapie intrathécale : © ag visuell – Fotolia.com

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + 18 =


Une newsletter faite pour vous !

Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer directement dans votre boite mail.

Bravo ! Votre inscription est prise en compte