traitement_cancer_pancreatique

traitement cancer pancreas et chimiothérapie

 

En France, tous les ans, plus de 11 000 nouveaux cas du cancer du pancréas sont diagnostiqués. 3 malades sur 5 ont plus de 65 ans. C’est le deuxième cancer digestif le plus fréquent.

Le pancréas est une grosse glande situé en haut de l’abdomen et fait partie à la fois, du système digestif et du système endocrinien. Concernant les causes, les dépistages, les symptômes, le diagnostic et les types de tumeur de cet organe, vous retrouverez un développement dans Cancer du pancréas, que faut-il savoir ?

Comment se définissent les traitements du cancer du pancréas ?

Les traitements du cancer du pancréas se définissent sur la base de plusieurs éléments :

  • L’ensemble des résultats des examens passés,
  • L’âge de la personne malade du cancer,
  • Ses habitudes de vie,
  • Le stade de la tumeur évalué selon 4 niveaux,
  • L’emplacement de la tumeur.

Une réunion de concertation pluri-disciplinaire composée d’au moins 3 professionnels différents étudie et échange pour déterminer le traitement qui semble le plus approprié. Cette commission réunit généralement des oncologues, des radiothérapeutes et des chirurgiens.

 

Traitement du cancer pancréatique : quelles sont les possibilités ?

Il existe deux grands types de traitements du cancer du pancréas : la chirurgie et la chimiothérapie. La commission pluri-disciplinaire peut également proposer à la personne malade de la radiothérapie ou une thérapie ciblée.

Un exemple intéressant de traitement du cancer du pancréas est donné par  Laurent SCHWARTZ, Jean-Paul BRIGHELLI : Cancer guérir tous les malades ?

Par ailleurs, la société canadienne du cancer a publié un dossier technique très complet sur les traitements du cancer du pancréas.

 

La chirurgie du cancer du pancréas

pancreas-operation-chirurgicale

L’anatomie du pancréas

C’est le traitement de référence, même si elle n’est envisageable que dans 10 % à 20 % des situations. Pour ce cancer, plusieurs alternatives sont possibles en fonction de l’étendue et de la localisation de la tumeur, parmi elles :

  • Si la tumeur est située au niveau de la tête du pancréas ou dans l’ouverture du canal pancréatique, l’ablation est généralement possible. Cette chirurgie est nommée opération de Whipple ou duodénopancréatectomie céphalique (DPC).
  • Si la tumeur est située au niveau du corps ou dans la queue du pancréas, l’ablation d’une partie du pancréas se nomme pancréatectomie distale ou splénopancréatectomie gauche.
  • Si tout le pancréas est enlevé, cette ablation s’appelle pancréactectomie totale.

Une intervention chirurgicale sur le pancréas peut également nécessiter de procéder à l’ablation d’une partie d’autres organes du système digestif.

Une opération peut également être envisagée pour réduire les symptômes liés aux développement de la tumeur. C’est, notamment le cas quand l’intestin grêle ou le canal biliaire est obstrué par le tumeur. Le chirurgien  va poser des stents pour faciliter le passage de la bile et des aliments.

Pour toutes opérations, il est important d’être bien préparé avant et d’anticiper l’étape « post-opératoire ». Pour vous aider, des fiches à cet effet sont disponibles dans mon guide Mieux vivre le cancer : La Bible.

 

Nanoknife et cancer du pancréas

En 2018, le CHU de Poitiers dispose d’un appareil de nouvelle génération. Nommé Nonoknife, il peut intervenir sur le cancer du pancréas, tout en préservant les veines, artères et nerfs, ce qui est particulièrement délicat pour cet organe.

Le Nanoknife permet de détruire le cancer en envoyant un courant de très forte intensité, sur une très courte durée via des aiguilles très précisément positionnées par un scanner.

Cette possibilité thérapeutique est (en 2018) en cours d’une étude de phase II.

 

Cancer du pancréas, chimiothérapie et thérapies ciblées

Les médicaments de chimiothérapie souvent utilisés pour traiter le cancer du pancréas sont :

  • Le Gemzar ou gemcitabine,
  • Le 5-FU ou 5-fluoro-uracil, souvent utilisé en complément de la radiothérapie ou radiochimiothérapie. Ce médicament augmente la sensibilité aux rayons. Avant l’administration de ce médicament, renseignez vous sur le test du DPD. Ce test n’est pas obligatoire mais, pour moi, il devrait l’être et être remboursé à 100 % par l’assurance maladie. Outre le sujet du remboursement, les patients suivant un traitement par 5-Fu devraient tous être informés des conséquences de ce déficit,
  • Le Tarceva ou erlotinib, dans le cadre des thérapies ciblées.

Pour l’administration de la chimiothérapie, une chambre implantable (aussi appelée Port-a-cath ou PAC) est nécessaire. Plusieurs fiches de mon livre Mieux vivre le cancer : La bible sont consacrées.

 

Radiofréquence et cancer du pancréas

Dans certaines situation, le cancer du pancréas peut être traité par radiofréquence. Cette technique peut être une alternative à la chirurgie quand le cancer est inopérable. Le chirurgien est guidé par un endoscope pour atteindre la tumeur.L’acte consiste à introduire une aiguille dans la tumeur et à la détruire par l’action des ondes ultracourtes. En plus de la destruction des cellules cancéreuses, la radiofréquence va provoquer une stimulation du système immunitaire.

Voici une vidéo sur cette technique de soin du cancer du pancréas pratiquée à Marseille :

En région parisienne, la radiofréquence est également pratiquée par l’Institut Gustave Roussy.

 

Nouveaux traitements du cancer du pancréas à l’étude

Ici, je vais évoquer les nouveaux traitements en cours d’étude pour lutter contre le cancer du pancréas. Je mets systématiquement les références de ces études. Si vous êtes concernés, il ne faut pas hésiter à évoquer ces sujets avec vos soignants.

L’étude des iExosomes

Le magazine de l’Inserm Science et Santé d’octobre 2017, a publié un article sur un traitement du cancer du pancréas à l’étude aux Etats-Unis. Le centre d’oncologie MD Anderson de l’université du Texas, et l’équipe de Raghu KALLURI, développe des exosomes artificiels : les iExosomes.

Dans le corps les exosomes sont des petits sacs vésiculaires présents dans les fluides corporels.

Les iExosomes sont porteurs de petits ARN qui pourront désactiver le gène KRAS, principal responsable de la progression du cancer du pancréas.

Les résultats de ces essais sur les souris sont prometteurs puisque les souris traitées par iExosomes ont vécu deux fois plus longtemps que les souris qui n’avaient pas reçues ce traitement.

Pour aller plus loin sur ce nouveaux traitement du cancer du pancréas en cours de test : S. Kamerkar et al. Nature, 22 juin 2017 : 10.1038/nature22341

 

L’apport du cannabis thérapeutique

Par ailleurs, en juillet 2018, une nouvelle étude sur l’intérêt d’une molécule du cannabis thérapeutique  dans l’augmentation de survie des patients atteints du cancer du pancréas a été publiée dans la revue Nature.

Un élément le CBD ou cannabidiol a été associé à la chimiothérapie sur des souris traitées pour un cancer du pancréas. Plus précisément, le CBD du cannabis thérapeutique aurait la propriété de bloquer une protéine (GPR55) impliquée dans la croissance du cancer du pancréas. En associant le cannabidiol aux traitements du cancer du pancréas, l’espérance de vie des souris de l’étude a été augmentée.

Les résultats de cette étude doivent être confirmés. Ils donnent des pistes pour augmenter l’efficacité des traitements contre le cancer du pancréas.

 

Quels sont les effets secondaires des traitements du cancer du pancréas ?

La chimiothérapie entraine souvent des effets secondaires indésirables. Ces derniers varient en fonction des personnes et des médicaments administrés. De manière classique, les effets secondaires de la chimiothérapie sont : une fatigue intense, des nausées et vomissement, des troubles digestifs (diarrhées et / ou constipation), une modification de la formule sanguine provoquant notamment des périodes d’aplasie médullaire ou des saignements, des aphtes et mucites, alopécie (chute des cheveux) ou troubles cutanés.

Les solutions aux effets secondaires des traitements du cancer

Toutes les personnes traitées pour un cancer du pancréas n’auront pas l’ensemble des effets secondaires énumérés. Par exemple, l’alopécie est relativement rare pour ces traitements. Pour chacun des effets secondaires cités, des solutions peuvent être mises en place pour améliorer le quotidien. Comme vous le savez déjà, les solutions miracles n’existent pas. En revanche, il y a des moyens d’alléger la pénibilité des effets secondaires de la chimiothérapie et des traitements contre le cancer. Vous trouverez dans les fiches de mon  guide Mieux vivre le cancer : La Bible toutes les solutions pour y parvenir. Ce livre unique est disponible sur Amazon .

De plus, sachez que votre équipe soignante peut aussi vous accompagner sur ces aspects. Il ne faut pas hésitez – autant que faire se peut – à les interroger, les solliciter pour améliorer les conséquences des traitements du cancer du pancréas.

 

 

Crédits photo de l’article « traitement cancer pancréas » : © everythingpossible – Fotolia.com