Quelle plante utiliser pour le drainage lymphatique ?

Notre corps est composé à 60 % d’eau.

L’eau est dans chacun de nos tissus de notre organisme.

Une grande partie de cette eau est transportée par la lymphe. Le réseau lymphatique est un système de vaisseaux parsemé de ganglions. Il est parallèle à celui de la circulation sanguine. La lymphe, en passant par les ganglions lymphatiques, est chargée d’éliminer les déchets de l’organisme.

Quand la circulation lymphatique ne fonctionne pas bien, un œdème se forme. C’est le lymphœdème.

Qu’il soit chronique ou ponctuel, il existe plusieurs remèdes au lymphœdème. Le traitement le plus utilisé est le drainage lymphatique.
drainages-plantes

Le drainage lymphatique contre la rétention d’eau

Ainsi, un des traitements du lymphœdème est le drainage lymphatique.

Il existe deux types de drainage : la technique manuelle ou la technique qui utilise une machine charger de drainer les tissus par une série de pressions.

Ainsi, ce massage lymphatique va, par de légères pressions, stimuler la circulation de la lymphe pour diminuer l’œdème et réduire la rétention d’eau.

Sur le corps, le drainage lymphatique peut se faire sur les jambes, mais aussi sur la main, le bras et l’épaule. C’est particulièrement nécessaire pour les femmes souffrant du syndrome du « gros bras », après une chirurgie du cancer du sein. Le lymphœdème du bras est une séquelle fréquente des traitements de la maladie cancéreuse.

Au niveau de la santé, le drainage est toujours exercé par un kinésithérapeute. C’est un soin médical avec un objectif de santé précis. Pour le drainage manuel, la technique la plus répandue est la méthode Vodder.

Il existe plusieurs machines différentes pour drainer les tissus mécaniquement. C’est, par exemple, les bottes de pressothérapie pour les jambes lourdes.

En revanche, au niveau de la beauté et du bien-être, une esthéticienne peut réaliser un modelage « anti-toxines » contre la rétention d’eau ou la cellulite. C’est le cas pour un auto massage des jambes et des hanches, parties de l’organisme où la cellulite est présente.

Pour faciliter les mouvements du massage, il est utile d’utiliser une huile de « kiné » neutre ou avec de l’huile essentielle de camphre. Il existe aussi des produits d’huile de massage avec action drainante.

Pour stimuler les effets du drainage lymphatique, plusieurs actions peuvent être mises en place en parallèle.

Utiliser des plantes en association avec le drainage lymphatique

Les veinotoniques naturels (donc les plantes qui stimulent la circulation) existent et sont parfois bien utiles.

Mais avant de les utiliser, il y a plusieurs précautions à prendre.

D’une part, il faut s’assurer que le patient n’ait pas de contre-indication à leur usage. Chaque plante a des substances actives qui ont des effets pluriels. L’effet positif est l’action contre la rétention d’eau, l’œdème et la cellulite. L’effet négatif peut être multiple : interaction avec des médicaments, intolérance ou allergie. Tout est possible et mieux vaut en parler avec son médecin avant l’utilisation des plantes.

Les 10 plantes principales considérées comme drainantes pour stimuler le système lymphatique sont :

  1. Le marron d’Inde. L’intrait de marron d’Inde est très utilisé en Grande-Bretagne pour stimuler la circulation,
  2. La vigne rouge,
  3. Le laurier noble,
  4. Le cassis,
  5. La reine des près,
  6. L’artichaut,
  7. Le pamplemousse,
  8. Le genévrier,
  9. Le fenouil,
  10. Le cèdre Atlas.

Ces plantes drainantes peuvent se prendre sous différentes formes : en extrait sec, en infusion, en décoction, en huiles essentielles (dont les actifs sont très concentrés).

Diminuer la rétention d’eau petit à petit

En plus des massages et de l’utilisation de plante drainante, il est possible de limiter les facteurs de risque de la rétention d’eau et de la cellulite.

Ce sont des éléments connus. Ce qui ne veut pas dire que les intégrer à sa vie est simple… mais les avoir en tête ne fait pas de mal.

Ainsi, limiter le sel dans son alimentation, faire un minimum d’activité sportive quotidienne comme la marche ou la natation, permettent de dynamiser la circulation du sang et le système lymphatique.

À titre d’exemple, dans le corps, le retour veineux est assuré à 80 % par le mollet. Marcher sur terre ou dans l’eau est un excellent moyen de tonifier tout le système de circulation du sang et de la lymphe.

À la fin d’une séance de sport, masser les jambes lourdes permet aussi d’agir sur le retour veineux et lymphatique. Drainer le corps par le massage a une action directe sur l’œdème du membre dont les vaisseaux sont fragilisés.

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.