Le citron anti-cancer aliment miracle ou arnaque absolue ?

cancer_citron

Le citron anti-cancer

 

Dans l’alimentation anti-cancer, le citron a une bonne place avec le gingembre, le curcuma et quelques champignons. Pourtant, dans les hôpitaux, personne ne propose des cures de citron à la place de la chimio… ce qui reviendrait sans doute moins cher pour l’Assurance Maladie. Le paradoxe est-il réel ?

Pas vraiment, j’ai voulu creuser la question pour mon livre Mieux vivre le cancer : la bible.  Cette fiche pratique est issue de la partie « L’alimentation face aux traitements contre le cancer » dont voici le sommaire :

  • Fiche 77. La chimiothérapie ou un rapport modifié à l’alimentation page 248
  • Fiche 78. Le petit déjeuner idéal à découvrir page 250
  • Fiche 79. Être en chimiothérapie et prendre du poids page 252
  • Fiche 80. Est-il possible de boire de l’alcool pendant les traitements contre le cancer ? page 253
  • Fiche 81. Comment lutter contre la perte d’appétit et les nausées ? Toutes les solutions page 255
  • Fiche 82. Faire face aux vomissements en chimiothérapie page 257
  • Fiche 83. Comment faire une tisane anti- nausées page 258
  • Fiche 84. Les glaçons, un remède simple pour lutter contre les nausées page 260
  • Fiche 85. Chimiothérapie et diarrhée : les conseils page 261
  • Fiche 86. Traitement contre le cancer : 11 règles d’or contre la constipation page 263
  • Fiche 87. Contre la constipation, essayez les tisanes page 265
  • Fiche 88. Le jeûne pour mieux supporter la chimiothérapie ? page 267
  • Fiche 89. Ces aliments anticancer page page 270
  • Fiche 90. Le citron, aliment anticancer miracle ou arnaque absolue ? page 272

 

Cet article est un extrait gratuit du livre numérique de chimio-pratique.com.

Dans les discussions autour des aliments anticancer, le citron est parfois discrètement évoqué comme le produit miracle, beaucoup plus puissant que la chimiothérapie pour détruire les cellules cancéreuses et sans ses effets indésirables. Avant de se lancer dans des expérimentations hasardeuses autour des traitements contre le cancer, mieux vaut clarifier les informations.

 

Les propriétés du citron en font-elles un aliment anticancer ou un canular ?

L’histoire du citron comme plante médicinale

Le citron est de la grande famille des agrumes. Ce fruit du citronnier est originaire d’Asie et la culture s’est propagée peu à peu, au fil des ans, à tous les continents. Le citron est utilisé en médecine comme plante médicinale depuis l’Antiquité. Il était notamment très utilisé par les marins pour éviter le scorbut lors des longues traversées.

Les propriétés du citron pour la santé

Le citron est composé notamment :

–  De vitamine C,

–  De potassium,

–  De calcium,

–  De fer,

–  D’antioxydants comme des flavonoïdes ou les caroténoïdes.

 

Les bienfaits du citron comme aliment anticancer ?

Le premier à avoir fait le lien entre « le citron » et « le cancer » est le double prix Nobel Linus PAULING (1901-1994). Il a travaillé spécifiquement sur le rôle de la vitamine C pour combattre plusieurs maladies et notamment le cancer. Il s’est lui-même inspiré des travaux du chimiste Irwin STONE.

Le citron est considéré comme un aliment anticancer principalement en raison de ses propriétés antiseptiques et antioxydantes. Il est aussi présenté comme une plante détoxifiante pour l’organisme.

Tout cela est très bien, mais le cancer est une maladie grave et mortelle. Les travaux de Linus PAULING sur l’utilisation de mégadoses de vitamine C pour combattre le cancer restent aujourd’hui très controversés.

 

L’application du principe de précaution face au cancer

Appliquer le principe de précaution à son alimentation en évitant la « malbouffe », personne ne peut être contre. Intégrer des aliments anticancer au quotidien participe à avoir une alimentation variée et équilibrée. Tous les médecins reconnaîtront qu’avoir une alimentation saine est un des facteurs pour en bonne santé, même si ce n’est pas une garantie absolue.

Lorsque le cancer est là, accroitre son attention à l’égard de son alimentation, ne peut pas faire de mal. En revanche, ne pas suivre les avis des médecins – qui a priori sont les plus compétents pour déterminer les traitements contre le cancer – c’est dangereux. Tout simplement. Même si, parfois, les relations avec les soignants et les médecins peuvent être compliquées. Ce point n’enlève rien à leur compétence sur les traitements contre le cancer et il y a des techniques pour améliorer ces rapports patients/médecins.

Au niveau des repas, rien n’empêche à la personne malade du cancer, de consommer des aliments anticancer, en plus des traitements suivis. Au mieux, les effets bénéfiques des traitements contre les tumeurs et des aliments anticancer pourraient se conjuguer.

 

La vigilance s’impose face aux affirmations comme « le citron anticancer aliment  miracle »

De manière générale, les messages qui proclament qu’ils ont « un produit miracle anticancer » très simple comme le citron, ou au contraire très sophistiqué et qu’ils sont contraints au silence à cause des lobbies, doivent inciter à la méfiance. La maladie et la détresse des personnes atteintes d’un cancer et de leur entourage sont un terrain propice pour tous les charlatans et dérives sectaires (cf. la fiche dédiée dans le présent guide). Tomber dans ces pièges n’arrive pas qu’aux autres. Les témoignages en la matière sont nombreux.

En conséquence, face à la vérité « le citron un anticancer miracle », la prudence est de mise.

 

Poursuivez immédiatement votre lecture de l’article Le citron aliment anti-cancer miracle ou arnaque absolue ?

L’intégralité de la partie sur l’alimentation et le cancer est disponible dans mon livre.

En plus de 400 pages, cet ouvrage de référence pour toutes les personnes malades du cancer et leurs proches, rassemblent des milliers d’astuces pour surmonter le choc du diagnostic et faire face aux traitements.

Le cancer sera toujours une épreuve. Mon livre Mieux vivre le cancer : la bible est là pour vous aider à être mieux armé pour la vivre.

 
Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Découvrez comment supporter les traitements contre le cancer. Ce livre numérique vous donne toutes les solutions pour faire face aux effets secondaires, avec en plus :
  • les moyens d'affronter le diagnostic, les ressources pour faire face aux traitements,
  • le cancer et l'entourage : savoir fédérer ses forces et celles de ses proches,
  • Un paiement ultra-sécurisé.
  • Un téléchargement immédiat avec 0 € de frais de port.
  • 100% compatible avec PC et MAC.
Prix: €22.00

Crédits photos de l’article citron, aliment anticancer ou arnaque ? : © DenisNata – Fotolia.com

5 Commentaires

  1. Eliane

    Bonjour,

    Etant atteinte d’un cancer du sein métastasé, je sais que je ne guérirai pas du cancer. Mais ce que je peux dire, boire un citron pressé (sans sucre, ni miel) tous les jours tiède ou froid me procure un immense bien-être. Alors il ne faut pas s’en priver.
    Cordialement,

    Réponse
    • Mahieddine

      Personne de75 ans. Cancer de la prostate confirmé…
      Désespérée elle prit tous les jours 1/2 litre citron pure avec chair de Graviola .
      …. Cancer disparu! Mystère ou déterminisme?

      Réponse
      • Laetitia LORNIAC

        Mouais… les solutions miracles, je n’y crois pas trop.
        Le prix Nobel Linus Pauling a travaillé sur les liens entre vitamine C et Cancer. Cela ne passait pas l’alimentation mais les « méga-doses » de vitamine C étaient passées en intraveineuse.
        Après, qu’en disent les médecins ?
        Ils sont les mieux formés pour connaître les impacts sur le cancer.

        Réponse
  2. Nadia

    Bonjour
    Quel sont les risques lorsque l’oxaliplatine doit être arrêter dans le protocole du folfirinox au bout de la 10eme cures ?
    Merci de votre réponse

    Réponse
    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,
      Il faut voir cela avec l’oncologue qui a décidé de l’arrêt de l’oxaliplatine. A n’importe quelle étape du traitement, il est important que la patient ait un avis éclairé sur les choix thérapeutiques qui lui sont proposés. Finalement, cela revient toujours à poser ces questions essentielles :
      – pourquoi ce choix ?
      – quelles en seront les conséquences ?
      – quelles sont les autres alternatives ?

      Il ne faut pas hésiter à demander des explications directement aux soignants.
      Bien à vous

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × deux =


Une newsletter faite pour vous !

Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer directement dans votre boite mail.

Bravo ! Votre inscription est prise en compte