Qu’est-ce qu’un cancer ? définition

cancer

définition du cancer

Cancer, que faut-il savoir ?

La définition d’un cancer est à la fois simple et compliquée. Simple car le cancer est une multiplication anormale des cellules. Compliquée car les pathologies cancéreuses revêtent un certain nombre de mystères.

Le cancer touchera dans leur vie un homme sur deux et une femme sur trois. En France ce sont plus de 355 354 nouveaux cas par an avec 155 004 femmes et 200 350 hommes.

Cette maladie prend naissance dans une cellule, qui va se multiplier pour former une tumeur. Toutes les tumeurs ne sont pas malignes. Seuls des examens poussés et notamment une biopsie pourra confirmer la présence d’une maladie cancéreuse. L’aspect pernicieux du cancer réside dans le fait que les cellules cancéreuses vont « berner » le système immunitaire. Ce dernier, chargé de protéger l’organisme contre les agressions et menaces, ne va pas reconnaître cette cellule tumorale qui va pouvoir proliférer d’abord sur l’organe initial (cancer primitif), avant de coloniser l’organisme pour atteindre d’autres organes. Ce sont les métastases (cancers secondaires).

 

Quels sont les principaux cancers ? Définition par le type d’organe concerné

organe-cancer

Organe touché par le cancer

 

Plus de 100 tumeurs malignes différentes ont été identifiées à ce jour. Toutes les cellules qui ont la capacité de se multiplier peuvent être concernées par le cancer. Ainsi, tous les organes peuvent être concernés par les pathologies cancéreuses.

En France, les quatre cancers les plus fréquents sont :

  1. Cancer de la prostate avec plus de 70 000 cas par an,
  2. Cancer du sein avec plus de 50 000 nouveaux par an,
  3. Cancer du côlon et du rectum avec plus de 40 000 nouveaux cas par an,
  4. Cancer du poumon avec plus de 39 000 nouveaux cas par an.

A eux quatre, ces cancers représentent plus de 50 % de toutes les pathologies cancéreuses.

La définition du cancer se fait d’abord par l’organe touché (sein, prostate, vessie, etc) et par le type de tumeur concerné (carcinome, vitelline, sarcome, …). Cette information sera donnée par l’étude de anatomopathologiste, qui est une analyse au microscope des tissus prélevés lors de la biopsie.

Autrement dit, deux patients ayant un même organe touché par le cancer (par exemple le cancer de la prostate) pourront -en fait- avoir deux pathologies cancéreuses différentes (le premier un adénocarcinome de la prostate, le second un lymphome de la prostate). Ces deux patients auront donc deux traitements différents.

 

Tumeurs malignes : la définition par les causes de la maladie

Les causes du cancer sont multifactorielles. Ce sont les études épidémiologiques qui permettent d’identifier les facteurs cancérogènes.  Parmi les causes identifiées, il y a les virus et bactéries et l’exposition aux produits toxiques. Être en présence d’un de ces facteurs ne veut pas dire qu’une tumeur va se développer mais que cela augmente les risques.

definition-cancer-cause

Les causes du cancer

 

Les virus et les bactéries responsables de l’apparition d’un cancer

  • Pour la leucémie et les lymphomes : le rétrovirus HTLV1
  • Pour le lymphome de Burkitt et le cancer naso-pharyngien : le virus d’Epstein Barr,
  • Pour le cancer du foie : virus de l’hépatite C et B,
  • Pour le sarcome de Kaposi : le virus de l’herpès,
  • Pour le cancer de l’estomac : l’Hélicobacter pilori,
  • Pour le cancer du col de l’utérus : le papilloma virus.

 

Les pathologie cancéreuses et leurs causes : les produits toxiques

La consommation de tabac, d’alcool, l’utilisation de produits toxiques comme les pesticides sont des facteurs qui augmentent le risque d’avoir un cancer. La pollution de l’air a également été reconnue par l’OMS comme cancérigène d’où l’importance des politiques liées à l’environnement en terme de santé publique.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter mon article sur les causes du cancer.

 

Comment se forme un cancer ? Définition de  la cancérogénèse

Toutes les cellules cancéreuses proviennent d’une seule et même cellule. C’est ce qui est appelé « l’évolution cellulaire clonale ».

La transformation d’une cellule saine en une cellule cancéreuse s’appelle la cancérogénèse. Ce processus contient plusieurs étapes de l’apparition de la cellule cancéreuse à sa prolifération. Une cellule cancéreuse se distingue d’une cellule saine notamment par :

  • Sa structure : elle a un plus gros noyau,
  • Son comportement : elle se divise en permanence et ne répond pas aux signaux envoyés par les cellules saines,
  • Elle ne se « spécialise pas », elle reste immature ce qui fait qu’elle est redoutable car elle peut atteindre n’importe quel organe,
  • Elle ne meurt pas.

Les cellules cancéreuses sont donc une forme de « super cellule ».

Toutes les parties du corps, tous les organes peuvent être touchés par un cancer. Le cancer est généralement appelé par l’organe où il prend naissance « cancer du poumon », « cancer du foie ». C’est le « cancer primitif » par opposition aux « métastases ».

Avant d’aller plus loin, voici une vidéo de l‘Institut National du cancer sur la formation d’un cancer :

https://www.youtube.com/embed/F56zrg4uogw » width= »560″ height= »315″ frameborder= »0″ allowfullscreen= »allowfullscreen »

 

Quels sont les signes et symptômes d’une tumeur maligne ?

Les signes et symptômes d’un cancer passent généralement inaperçus d’où l’importance des dépistages (même si le dépistage de « masse » systématique n’est plus forcément recommandé en raison des sur-diagnostic et des sur-traitements qu’ils provoquent).

Généralement, plus un cancer sera détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Les signes et symptômes du cancer sont souvent :

  • Une perte de poids inhabituelle,
  • Une fatigue récurrente et inexpliquée,
  • La présence d’une masse ou bosse sous la peau,
  • Des troubles du transit persistants,
  • Du sang dans les selles,
  • Une coloration de la peau en jaune,
symptome-cancer-signe

Symptômes du cancer

 

La présence d’un ou plusieurs de ces signes ne signifie pas que la personne soit malade d’un cancer. En revanche, cela doit inciter à demander l’avis de son médecin. En fonction d’un examen clinique et de l’échange avec son patient, il demandera des examens complémentaires comme : prise de sang (avec possible dosage des marqueurs tumoraux), échographie, radiographie, scanner, IRM, etc.

A cette étape, il est donc important de donner à son médecin toutes les informations qui vont lui permettre d’avoir une image claire des symptômes de son patient.

Pour aller plus loin sur les signes de la maladie cancéreuse, vous pouvez consulter mon article sur les symptômes du cancer.

 

La définition du cancer par les moyens de lutter : quels sont les traitements ?

Une fois le cancer confirmé et la tumeur identifiée, une commission pluridisciplinaire est composée au sein d’une unité hospitalière ou clinique. Elle réunit plusieurs spécialistes comme un oncologue, un radiothérapeute, un chirurgien. En fonction des résultats des examens et de différents facteurs, un traitement sera déterminé puis proposé au patient.

Les principaux traitements contre le cancer sont :

  • La chirurgie : c’est le traitement le plus fréquent pour retirer la « masse tumorale ». La chirurgie du cancer peut intervenir en première attention, ou après d’autres traitements si la chirurgie n’est pas possible initialement. Dans certains cas, il existe des alternatives à la chirurgie qui ont l’avantage d’être moins traumatisante pour l’organisme tout en préservant les chances de guérison pour la personne malade du cancer. A mon sens, il ne faut pas hésiter à se rapprocher des centres de référence de lutte contre le cancer pour avoir un éclairage sur les modalités possibles de retrait de la tumeur. Il est aussi possible qu’un cancer soit inopérable.
cancer-operation

La chirurgie du cancer

 

  • La chimiothérapie : c’est un traitement global qui peut se faire sous différentes formes. En fonction des pathologie cancéreuses, la chimiothérapie peut être administrée par intraveineuse (via une chambre implantable), en comprimé (voie orale), intrathécale, intrapéritonale lors d’une chirurgie (avec des variantes comme la CHIP ou la CHIV). La chimiothérapie est un traitement fréquent du cancer mais pas systématique. Par exemple, la chimiothérapie est plutôt rare pour traiter un cancer de la prostate, or elle est indispensable pour soigner un cancer des testicules (tumeur vitelline – qui est une tumeur très chimio-sensible – avec un protocole BEP),
chimio-intraveineuse-pac

Chimiothérapie par intraveineuse

 

  • Les thérapies ciblées : elles représentent un véritable espoir pour les traitements innovants du cancer. Ces thérapies s’attaquent à un processus précis nécessaire aux cellules cancéreuses pour se développer, ce qui stoppe la croissance du cancer. Comme tous les nouveaux traitements du cancer, une ombre réside dans les prix pratiqués sur ces nouveaux médicaments et donc sur leur accessibilité.

 

 

  • La radiothérapie est également un traitement très fréquent du cancer. Elle peut être externe (avec des rayons) ou interne (curiethérapie). La radiothérapie vient compléter l’acte chirurgicale ou intervient avant l’opération pour réduire la taille de la tumeur,

 

  • L’immunothérapie,

 

  • Les greffes notamment les greffes de cellules souches.

 

Pour continuer votre lecture sur ce sujet, consultez l’article sur les traitements du cancer.

 

Par ailleurs, il existe de nouveaux traitements en « cours d’élaboration », ce sont les essais cliniques. L’Institut National du Cancer propose au grand public un répertoire des essais cliniques à jour qui est disponible ici.

 

Que faire face au cancer et à ses traitements ?

Le cancer est redouté et les effets secondaires des traitements font peur. Pour aider et soutenir les personnes malades et leur entourage, j’ai écrit mon guide Mieux vivre le cancer : La Bible. Ce guide unique  recensent tous les moyens de faire face aux effets secondaires, permet d’affronter le cancer en donnant les ressources disponibles et détaille les mécanismes à mettre en place pour que la personne malade, son entourage et ses médecins forment une véritable équipe pour combattre le cancer. Le face à face avec le cancer sera toujours une épreuve, les solutions miracles n’existent pas. En revanche, il y a des moyens pour alléger les conséquences de la maladie et ainsi mieux la vivre.

Vous pouvez découvrir mon livre au format papier sur Amazon ou en téléchargement immédiat :

 



 

 

 

 


Crédits photo de l’article de présentation sur la définition du cancer : © adimas – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici trois autres articles de trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Une newsletter faite pour vous !
Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer .

Bravo ! Votre inscription est prise en compte