Cancer de la plèvre : Le point sur ces tumeurs malignes

mesotheliome_pleural

Cancer de la plèvre ou mésothéliome pleural

Le cancer de la plèvre et les tumeurs primitives de la plèvre sont rares (cancer naissant dans les cellules de la plèvre). Ce cancer concerne 600 nouvelles personnes environ en France, tous les ans. Avant de présenter le mésothéliome pleural, posons le contexte à travers une question essentielle :

La plèvre : qu’est-ce que c’est ?

La plèvre est la couche, mince et solide, qui recouvre plusieurs organes et notamment les poumons. Elle est composée de deux couches : le premier feuillet protège les poumons, c’est la plèvre viscérale, et le second feuillet entoure la cavité pulmonaire et se nomme : plèvre pariétale. La plèvre a pour fonction principale d’éviter les infections.

Cette membrane est appelée de manière générale : mésothéliome. Elle recouvre d’autres organes du corps humain. Quand elle recouvre les parois de l’abdomen, elle est nommée le péritoine.

Cher lecteur, j’ai fait cet article pour permettre de rendre accessible les informations sur le cancer de la plèvre. Rappelez vous que je ne suis pas médecin, mais une patiente qui pense que l’information est fondamentale pour que la personne malade puisse prendre en main son traitement. Ainsi, servez-vous des informations suivantes pour échanger avec votre équipe soignante et voir comment elles s’adaptent à votre réalité médicale.

 

Quels sont les types de tumeurs de la plèvre (mésothéliome pleural) ?

Une tumeur de la plèvre peut être bénigne, c’est-à-dire, qu’elle n’aura pas la capacité de former des métastases. C’est notamment le cas des tumeurs fibreuses de la plèvre.

Plus de 70 % des mésothéliomes sont des cancers de la plèvre.

Le mésothéliome va provoquer un épaississement de la plèvre, voire un épanchement pleural. Le cancer de la plèvre va se développer le long des feuillets et atteindre les muscles ou le diaphragme.

Ces cancers sont différents des cancers du poumon. Vous trouverez un article complet sur les cancers du poumon ici.

 

Cancer de la plevre : causes, symptômes et diagnostic du mésothéliome pleural

Les causes de l’apparition d’un cancer sont souvent très floues. Le cancer est fréquemment présenté comme une maladie multifactorielle.

Aujourd’hui, il est estimé que les causes du cancer de la plèvre sont principalement liées à une exposition à des produits toxiques et notamment à :

  • l’amiante,
  • l’érionite : substance minérale naturelle faisant partie des zéolites et dont les fibres sont semblables à celles de l’amiante. L’érionite fait partie des matériaux de construction du bâtiment et est également utilisée dans l’industrie automobile,
  • et aux rayonnements ionisants (radiothérapie, scanner / tomodensitométrie, radio des poumons, …).

Le cancer de la plèvre peut être reconnu comme une maladie professionnelle.

 

Quels sont les symptômes du mésothéliome pleural ?

La plupart des cancers avancent de manière silencieuse, les signes annonciateurs apparaissent comme tout à fait anodins ce qui rend le dépistage précoce difficile. Pour le cancer de la plèvre, les symptômes les plus classiques sont :

  • Gènes et/ou douleurs au niveau du thorax,
  • Toux,
  • Parfois, voix enrouée,
  • Difficultés à avaler et / ou vomissements,
  • Essoufflements,
  • Perte de poids inexpliquée,
  • Perte d’appétit,
  • Fièvre,
  • Enflure du visage, du cou, des bras…

Diagnostic des tumeurs malignes de la plèvre et dépistage du mésothéliome pleural

Le dépistage du cancer de la plèvre se fait de différentes manières souvent complémentaires.

Le dépistage se fait d’abord par un échange avec votre médecin. Il est très important de lui signaler tout ce que vous avez constaté d’inhabituel, même si cela vous paraît sans importance. C’est sur cette base que votre médecin pourra aiguiller son diagnostic.

Après cet échange et un examen clinique, votre médecin pourra demander des examens pour confirmer ou infirmer le diagnostic du cancer de la plèvre :

  • Analyse de sang avec numération formule sanguine,
  • Fibroscopie,
  • Radiographie des poumons,
  • Échographie,
  • Scanner ou tomodensitométrie qui permet d’évaluer la propagation du cancer de la plèvre aux ganglions et tissus voisins,
  • Parfois I.R.M.,
  • Scintigraphie osseuse,

En fonction des résultats obtenus, une biopsie pourra être effectuée. La biopsie permet de prélever des tissus pour les étudier au microscope, déterminer leur nature (cancéreuse ou pas) et identifier précisément la nature de la tumeur. Dans le cas du cancer de la plèvre, la biopsie se fait souvent lors de la fibroscopie.

 

Stade et traitements du cancer de la plèvre

mésothéliome pleural : stades 1, 2, 3, 4 et espérance de vie

Les examens de diagnostic et la biopsie vont permettre de classer la tumeur de la plèvre en fonction de différents critères comme le grade (sa rapidité de croissance) et le stade.

Le stade indique à quel étape de développement est le cancer. De manière générale, le stade 1 indique que la tumeur a moins de 2cm et est bien localisée. Le stade 2 signifie que la tumeur est toujours bien localisée mais dont la taille est supérieur à 2cm. Le stade 3 signifie que le cancer est présent sur les tissus voisins.

Le stade 4 indique la présence de métastases (des cancers secondaires).

Pour le cancer de la plèvre, il y a certains stades intermédiaires : les stades 1 A / 1 B et 3A / 3 B en fonction de la localisation de la tumeur.

A mon sens, en tant que patient, il faut garder à distance tout ce qui relève des statistiques de guérison et des pronostics de survie.

En effet, une personne malade du cancer aura son propre parcours et ne pourra jamais être réduite à un « pronostic ». Comme disait la chanson des années 90 « chacun sa route, chacun son chemin », le votre ne sera pas celui de votre voisin, même si vous avez un cancer de la plèvre de stade 4. La clé, est le bonne réaction de l’organisme aux traitements.

C’est pour cela, qu’il faut encourager la recherche publique pour que de nouveaux traitements accessibles à tous soient trouvés.

 

Les traitements

Il existe plusieurs types de traitements pour combattre le cancer de la plèvre :

  • la chirurgie est le traitement le plus classique,
  • la chimiothérapie en intraveineuse,
  • la radiothérapie externe,

Les traitements peuvent être administrés seuls ou de manière combinée.

Ces thérapies contre le cancer de la plèvre sont déterminées en fonction de la nature de la tumeur, de sa localisation, ses caractéristiques (son grade, son stade) et de l’état général du patient.

Il y a peu de traitements génériques. Les traitements contre le cancer sont adaptés au cas individuel du patient.

C’est une commission pluridisciplinaire (RCP) qui va établir le programme de soins du patient. Elle regroupe des spécialistes de domaines complémentaires : des oncologues, des radiologues, des radiothérapeutes, des chirurgiens, des pharmaciens hospitaliers. C’est cette commission pluridisciplinaire qui va proposer le traitement au patient.

Les patients suivant un traitement contre le cancer de la plèvre sont des sujets à risque concernant la thrombose veineuse, et sa complication majeure : l’embolie pulmonaire. Si vous êtes concerné, parlez à votre médecin de vos possibilités pour réduire ce risque (prise d’anticoagulants type héparine, port de bas de contention, etc.).

 

Les solutions aux effets secondaires des traitements du cancer de la plèvre

Tous les traitements ont des effets secondaires et c’est particulièrement le cas des traitements contre le cancer.

S’ils sont variables en fonction des personnes malades et du protocole de soins, ils n’en demeurent pas moins bien réels.

Lors des traitements du cancer de la plèvre, les effets indésirables les plus souvent ressentis sont :

  • La fatigue,
  • Des nausées et vomissements,
  • Des périodes de diarrhée et de constipation,
  • Une modification de la formule sanguine avec de possibles périodes d’aplasie,
  • Une chute des cheveux (alopécie),
  • Un arrêt des règles pour les femmes,

Sachez qu’ils ne sont pas une fatalité et que pour chacun d’entre eux, il existe des solutions pour les combattre et ainsi mieux vivre les traitements du cancer de la plèvre. Je les détaille dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible.

Ce guide de référence pour les personnes malades du cancer et leurs proches est disponible sur Amazon (format papier)

 



 

 

 
et en téléchargement immédiat ci-après (format numérique) :

 

Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Découvrez comment supporter les traitements contre le cancer. Ce livre numérique vous donne toutes les solutions pour faire face aux effets secondaires, avec en plus :
  • les moyens d'affronter le diagnostic, les ressources pour faire face aux traitements,
  • le cancer et l'entourage : savoir fédérer ses forces et celles de ses proches,
  • Un paiement ultra-sécurisé.
  • Un téléchargement immédiat avec 0 € de frais de port.
  • 100% compatible avec PC et MAC.
Prix: €22.00

 

Licence photo sur l’article du cancer de la plèvre : © goa novi – Fotolia.com

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 2 =