Pourquoi mon bras est-il gonflé ?

Dans la vie, il arrive que le bras gonfle. Ce phénomène de santé peut avoir plusieurs explications que je vais énumérer.

Bien-sûr, il faut toujours prendre un avis médical sur ce gonflement soudain, qui peut devenir chronique.

En attendant, comme chacune des solutions sur internet au niveau de notre propre santé, voici des explications pour savoir pourquoi un bras est enflé.

Comme vous allez le constater, la plupart du temps, ça n’a rien à voir avec la rétention d’eau, surtout quand ce gonflement est asymétrique.

gonflement-bras

Sommaire de l’article en 4 causes qui expliquent pourquoi le bras gonfle :
1- Main qui enfle et effet garrot

2- Allergie et intolérance (matière, substance, médicament et piqûre d’insecte) qui provoquent un gonflement

3- L’œdème, un des symptômes de la thrombose veineuse

4- Après un cancer du sein : le lymphœdème du bras

Parfois, un bras gonfle en raison de l’effet garrot

Un garrot, quand il est posé intentionnellement, est destiné à bloquer la circulation sanguine et lymphatique. Mécaniquement, le gonflement des veines se fait.

C’est le classique garrot posé lors d’une prise de sang.

Seulement, dans la vie quotidienne, il peut arriver qu’un élément fasse un effet garrot malencontreusement.

C’est le cas classique des bagues au diamètre trop petit qui font gonfler les doigts accompagné parfois de douleur.

C’est aussi le cas d’une montre ou d’un bracelet trop petit qui bloque la circulation sanguine et qui fait gonfler la main.

On retrouve aussi cette cause, quand les manchettes d’une chemise sont mal-ajustées.

Dans toutes ces causes, il suffit de se défaire de l’objet qui obstrue la bonne circulation du sang, pour que ces symptômes se réduisent. Le bras, la main ou les doigts se dégonflent spontanément.

Si ce n’est pas le cas, il faut chercher la cause ailleurs.

Les intolérances et allergies qui font gonfler le bras

Un bras gonflé peut aussi être le signe d’une intolérance à un produit.

Le cas le plus grave est l’œdème de Quincke qui doit être immédiatement pris en charge médicalement en appelant le 15 ou le 112.

Des intolérances et allergies peuvent être provoquées par plusieurs causes très diverses comme :

  • une matière (comme le nickel présent dans de nombreux bijoux),
  • une substance (toxique ou pas) qui aurait touché votre peau à l’endroit gonflé,
  • un médicament pris par voie orale, cutanée ou par perfusion,
  • une piqûre d’insecte. Une allergie au venin de la piqure de guêpe est une situation fréquente.

Ce gonflement est parfois accompagné d’une douleur ou d’une urticaire avec des démangeaisons intenses.

Le traitement de ce gonflement le plus fréquent est l’injection de cortisone par le médecin à l’hôpital.

La thrombose veineuse et le caillot qui fait gonfler un membre

La thrombose veineuse est aussi appelée phlébite.

Ce phénomène est une obstruction d’un vaisseau sanguin par un caillot.

Ce caillot va empêcher la circulation du sang et provoquer des rougeurs, une zone de chaleur, un gonflement.

La phlébite peut être superficielle ou profonde. Dans ce dernier cas, il faut impérativement aller à l’hôpital. Dans des cas graves, la thrombose veineuse peut dégénérer en embolie pulmonaire quand le caillot se déplace dans les artères pulmonaires.

La thrombose veineuse atteint fréquemment la jambe, et plus particulièrement, le mollet, responsable de 80 % du retour veineux.

Mais, dans quelques cas, la thrombose veineuse a lieu au niveau du bras… qui enfle.

A l’hôpital, un examen nommé écho-doppler veineux sera fait pour confirmer le diagnostic de thrombose

Le bras qui enfle après un cancer du sein à cause du lymphœdème

Les traitements du cancer du sein passent souvent par la chirurgie. Chez les femmes victime de cette maladie, l’intervention chirurgicale va permettre de retirer la tumeur. Parfois, quand les cellules cancéreuses sont déjà présentes dans les ganglions lymphatiques, un curage axillaire est effectué.

Cette chirurgie contre le cancer est conditionnée par le test du ganglion sentinelle. S’il est positif, cela veut dire que des cellules cancéreuses sont présentes dans ce ganglion lymphatique. Dans ce cas, une ablation des ganglions de l’aisselle va être faite.

La conséquence directe, mais non systématique, est la formation d’un œdème lymphatique car la lymphe ne peut plus circuler correctement. D’où le gonflement du bras.

C’est la même chose avec le lymphœdème de la jambe aggravé par le curage lombo-aortique. Ce lymphœdème de la jambe est aussi accompagné d’une douleur, d’une pesanteur. C’est le syndrome des jambes lourdes.

Le meilleur traitement du lymphœdème du bras est le manchon de compression. Plutôt que « meilleur », c’est le traitement le plus classique pour les patientes.

La compression du manchon va empêcher la formation de l’œdème dû à l’accumulation de la lymphe.

Mais le manchon peut aussi avoir un effet garrot au niveau de l’épaule ou de la main. C’est pour cela que même si ces modèles sont plus difficiles à enfiler, ce sont ceux qui permettent d’éviter les gonflements du bras, de la main et de l’épaule.

Par ailleurs, faire un drainage lymphatique régulièrement aide à réduire le volume du membre malade. C’est une prévention pour éviter du lymphœdème, même si trouver des kinésithérapeutes qualifiés est souvent difficile.

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.