savoir-poser-bas-contention

Savoir mettre des bas de contention même des classes 4

Dans cet article, je vous propose une vision à 360° sur la pose des bas de compression veineuse. Si vous voulez aller directement à la réponse à votre question, voici le sommaire des différents points aborder.

Sommaire de l’article :

1 – Par qui poser des bas de contention ?

2 – Comment poser des bas de contention ?

3 – Quand poser des bas de contention ?

4 – Comment mettre des bas de contention classe 4 ?

5 – Mettre un bas de contention avec un enfile-bas

6 – Comment retirer des bas de contention ?

 

 

Pour soigner l’insuffisance veineuse et les problèmes de circulation sanguine, les bas de contention sont prescrits, car ils sont considérés comme un traitement de référence.

Leur prescription est faite par un médecin ou une sage-femme et doit correspondre à un objectif de soins précis : soigner les jambes ou prévenir de la thrombose veineuse, notamment après une opération.

Seulement, leur action est de compresser les membres pour éviter la dilation des veines et, pour cette raison, il peut être particulièrement difficile de les mettre, surtout pour les classes 3 et 4.

 

Dans cet article, je vais passer par étapes ce qu’il faut savoir pour bien poser les bas médicaux (même les bas de classe 4) aussi appelés bas de compression ou, plus de manière plus poétique « bas à varices ».

Comme vous le verrez, je consacre un développement particulier, à la pose des bas de contention de classe 4 et à l’utilisation d’un enfile-bas.

Par qui poser des bas de contention ?

mettre-bas-contention-matin

mettre des bas de compression le matin

Les bas de contention peuvent être posés par la personne qui les porte. C’est d’ailleurs souvent le cas pour des traitements de longue durée.

Dans certains cas, une aide-soignante ou un infirmier peut les poser.

C’est souvent le cas pour les bas de contention de classe III et IV ou dans des situations particulières comme dans les suites post-opératoires,  en cas d’alitement, en cas de problème de dos.

En cas de cancer, le risque de phlébite est particulièrement augmenté du fait de la maladie en elle-même, des traitements contre le cancer et de la réduction de l’activité physique. Il est donc très important d’échanger avec ses médecins pour avoir leur avis sur le port des bas de contention, la classe qui pourrait vous correspondre et sur la prise éventuelle d’anticoagulant.

 

À domicile, pour qu’un infirmier vienne poser des bas de contention, il faut avoir une prescription. Cette prescription est nécessaire pour avoir une prise en charge financière. Cependant, dans certains territoires, il est parfois difficile de trouver des infirmiers qui se déplacent pour cet acte isolé. Ce n’est pas assez « rentable ».

 

Si c’est votre cas, sachez qu’un enfile-bas de contention est parfois bien utile pour les mettre sans trop d’effort. J’aborderai ce point, dans la suite de cet article.

 

En revanche, ce qui est vrai pour bas de contention, ne l’est pas pour les bandes de contention, il vaut mieux qu’elles soient posées exclusivement par une personne qualifiée, souvent un infirmier. Il faut maîtriser la technique de pose que le bénéfice thérapeutique soit réel.

 

Comment poser des bas de contention ?

comment mettre bas contention

Comment mettre des bas de contention

Pour mettre un bas de contention, il est conseillé d’abord de mettre des gants en latex fins pour éviter de filer les bas de contention. Cela permet de bien agripper les bas et collants de contention. L’utilisation des bas de soie est aussi possible pour faire glisser facilement les bas de compression et éviter les superpositions. Le tout est de trouver ce qui vous convient le mieux.

Une fois que vous êtes équipé, il faut retourner le bas de contention complètement sur lui-même.

Ensuite, l’idéal est de s’allonger confortablement et de replier ses jambes pour rendre le pied accessible.

Puis, vous passez dans le bas les orteils et le talon, c’est l’étape la plus difficile. Quand les bas de compression se percent ou se déchirent, c’est souvent lors du passage du talon.

Une fois le talon passé, il faut remonter le bas de contention par de larges mouvements sur le mollet et sur toute la jambe.

Enfin, il faut masser pour bien répartir le textile de compression sur l’ensemble de la jambe.

Il ne doit pas y avoir de pli, car cela entraîne une superposition des couches de compression qui sont un problème récurrent : les bas de contention « coupent » la jambe, ou, plus exactement la cisaillent.

Pour les bandes de contention, il existe deux techniques : celles des spires (en spirale) ou celle en chevron.

comment poser bas contention

Mettre des bas de contention facilement

Quand poser des bas de contention ?

Il existe deux manières de répondre à cette question : à quel moment de la journée mettre les bas de contention et dans quelles circonstances les poser ?

 

Quand poser des bas de contention dans la journée ?

Il est souvent conseillé de mettre des bas de contention au lever, ce qui n’est pas toujours simple en fonction des habitudes de vie.

Vous trouverez dans Ma méthode infaillible pour la contention idéale au meilleur prix, des indications pour adapter cet impératif à votre quotidien. Mon livre est disponible sur Amazon.

En complément sur la pose des bas de contention, voici une vidéo pour mettre un bas de contention sans enfile bas (vous trouverez des vidéos pour mettre des bas avec des enfiles-bas dans la suite de cet article) :

Dans quelles situations mettre des bas de contention ?

Comme nous l’avons vu, il y a des situations qui nécessitent de mettre en place un traitement contre les problèmes de circulation du sang.

C’est le cas, des traitements contre le cancer, mais aussi des soins post-opératoires.

Les femmes enceintes sont particulièrement sujettes aux problèmes liés à l’insuffisance veineuse. En effet, le rôle des hormones va avoir un impact réel sur la circulation du sang. L’accouchement, surtout par césarienne, et le post-partum sont également une période à risque pour la phlébite.

 

Comment mettre des bas de contention classe 4 ?

 

Si votre médecin vous a prescrit des bas ou chaussettes de contention classe 4, c’est qu’il est important pour vous et votre santé de limiter l’évolution de l’insuffisance veineuse dont vous souffrez.

Il a diagnostiqué une insuffisance veineuse majeure, il faut donc agir.

 

Dans quels cas les bas de contention classe 4 sont-ils indiqués ?

Les bas de contention en classe IV (ou force 4) sont prescrits en cas d’insuffisance veineuse chronique sévère constatée. Ils sont également indiqués pour soigner un œdème postphlébitique et post-traumatique après ulcère des jambes. Les bas de contention de classe 4 sont également prescrits lors d’un syndrome post-phlébitique sévère et de la présence de varices secondaires.

 

Enfiler des bas de contention classe 4 facilement ? Un enfile-bas peut être nécessaire :

La compression en classe 4 est donc extrêmement forte. C’est la classe maximum.

Ainsi, l’enfilage et la pose des bas à varices de force 4 n’est pas toujours aisé. C’est la mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle c’est qu’il peut être facilité.

 

En effet, dans ce cas-là, l’aide d’un enfile-bas solide et simple pourra vous être bien utile. Il existe beaucoup de modèles différents et certains sont particulièrement adaptés pour les patients souffrant de problèmes de dos, d’arthrose aux mains ou autres. Pour pouvoir essayer différents modèles, aller dans une pharmacie orthésiste (il y en a partout en France comme vous le verrez dans mon annuaire gratuit), spécialisée qui prendra le temps d’étudier votre besoin est vivement indiqué. En tout cas, moi, je le conseille vivement.

Le service et les conseils n’ont rien à voir avec ce qui existe dans les pharmacies de quartier classiques.

 

Pour enfiler des bas de contention classe 4, il est possible de superposer les forces de compression :

Sachez également, que la Haute Autorité de Santé indique la possibilité de porter des bas de contention classe 1 et par-dessus une paire de classe 3.

La superposition est une bonne astuce pour arriver à mettre des bas de contention de classe 4.

Avec des bas de contention de classes inférieures, la pose est plus facile et la force de contention est respectée.

Avoir deux épaisseurs de bas sur les jambes n’est pas forcément le plus agréable à porter, cela étant, les textiles utilisés pour les bas de compression sont des fibres techniques qui laissent passer l’air.

Certains fabricants utilisent des fibres de bas de contention spécifiques pour l’été ou l’hiver. Là également, un spécialiste en orthopédie saura vous aiguiller dans votre choix en fonction de votre pathologie et votre besoin.

 

Le remboursement de l’Assurance Maladie en cas de superposition des classes de contention pour obtenir une classe 4 :

Si vous optez pour la superposition avec une classe I et une classe III, il faut que le médecin l’indique clairement sur l’ordonnance pour être remboursé par l’Assurance Maladie.

Sans cette précision, les caisses d’Assurance Maladie refusent le remboursement. Par ailleurs, pensez à contacter votre caisse pour savoir si un quota de remboursement sur les bas de compression est appliqué au niveau local.

 

Intervention d’un(e) infirmier(e) pour la pose de bas de contention classe 4 :

Si vous avez une prescription médicale, un(e) infirmier(e) peut également passer à votre domicile pour vous aider à les mettre. Mais souvent, il est difficile de trouver des professionnels disponibles surtout dans les grandes agglomérations.

 

 

 

Mettre un bas de contention avec un enfile-bas

 

L’utilité d’un enfile-bas de contention

 

Comme nous l’avons vu, de par leurs propriétés de contention, les bas, collants et chaussettes ne sont pas forcément simples à enfiler, le passage du talon pouvant s’avérer particulièrement délicat.

Selon moi, mettre un bas de contention, ce n’est pas très compliqué mais il faut avoir le coup de main.

Pour soi-même ou pour poser des bas de contention à un tiers, comme une personne âgée ou alitée, il existe des accessoires nommés « enfile-bas » qui sont très différents les uns des autres.

 

Voici toutes les informations pour bien choisir votre enfile-bas qui vous aideront concrètement à mettre parfaitement vos bas de compression.

 

Les solutions à un enfilage des bas de contention difficile

Tout d’abord, si vous avez de réelles difficultés à enfiler vos bas, un petit tour chez le pharmacien spécialisé ou un magasin d’orthopédie peut être indiqué.

D’une part, cela fait partie de ses missions de vous montrer et vous expliquer comment les mettre les bas de compression pour qu’ils soient bien positionnés et donc qu’ils agissent correctement sur votre circulation sanguine.

D’autre part, si vous avez de grandes difficultés pour les mettre cela peut s’expliquer par le fait que le modèle ne vous convient pas : il faut donc changer de gamme et / ou de marque. À taille équivalente, ce ne sont pas les mêmes produits. Il se peut aussi que les bas de contention achetés ne soient pas à votre taille. Il faut donc vérifier vos mesures.

 

Pour avoir des conseils de qualité, aller chez un pharmacien orthopédiste qualifié est vivement conseillé. Mon annuaire des spécialistes des bas de contention répertorie plus de 1095 professionnels de qualité. Il est en consultation gratuite. Vous trouverez forcément un spécialiste de la contention médicale près de chez vous.

 

Une fois que la taille, le modèle et la manière de poser les bas de contention auront été vérifiés, avec un peu d’entraînement, vos bas, collants et chaussettes devraient s’enfiler sans trop de problèmes.

 

L’utilité des enfile-bas de contention est réelle dans certaines circonstances

Selon moi, un enfile-bas de contention est très utile voire indispensable dans certaines circonstances, car il permet de préserver son autonomie pour mettre ses chaussettes et collants. Rester autonome est souvent une question difficile quand on sort d’une opération, ou si vous n’avez plus 20 ans depuis longtemps.

De plus, si votre forme physique n’est pas au beau fixe pour différentes raisons (problèmes de dos, d’articulation, mal au ventre, arthrose, etc.), ou si la contention est très forte (classe 3, 4), selon moi, il ne faut pas hésiter à s’équiper d’un enfile-bas qui vous facilitera la vie.

 

Il existe de nombreux modèles plus ou moins attrayants, plus ou moins intuitifs.

 

Là comme toujours, il faut les essayer pour choisir celui qui vous convient le mieux et pour cela, il vaut mieux aller dans une pharmacie spécialisée en orthopédie.

Vous pourrez aussi regarder les différentes vidéos des fabricants disponibles sur internet.

 

Mes tests d’enfile-bas pour mettre facilement les bas, collants et chaussettes de contention

Depuis le temps que je parle des bas de contention, j’ai eu l’occasion de tester plusieurs enfiles-bas.

 

Tous les fabricants de textile de contention proposent des enfile-bas. Il y a donc un large choix d’accessoires pour vous aider concrètement à mettre les bas de compression médicale.

 

Pour ma part, j’en ai essayé trois qui m’ont convaincue : le Magnide qui fait partie de la gamme de chez Arion, le Varitec de Varisan Cizeta et l’Easy Slide Care de Sigvaris.

 

Un enfile-bas de contention de voyage et qui sert partout : le Arion

Avec le dernier né de chez Arion, les bas se placent sans difficulté.

Dans les enfile-bas de contention, le dernier né est la gamme de chez Arion. La gamme est large et je l’ai testée. Parmi tous les produits disponibles, il y en a deux accessoires pour les chaussettes et bas médicaux que je retiendrai principalement :

enfile-bas-contention

Enfile bas compression de voyage

L’enfile-bas Magnide d’Arion

gant-bas-contention

Les gants pour agripper les collants, chaussettes et bas médicaux

 

 

Et voici les raisons de ce choix :

  • L’enfile-bas nommé Magnide : il sert à tous types de bas (pieds ouverts ou fermés), est plat et donc peut se mettre dans une valise, car très peu encombrant. Il  semble résistant. Le tissu ressemble à de la toile de parachute tout en étant relativement agréable au toucher. Il permet de mettre les bas tout seuls comme vous le verrez dans la vidéo qui suit. Elle n’est pas en français, mais les images sont assez parlantes :
  • Les gants qui accrochent bien les bas toujours toujours dans la gamme nommée Magnide.

 

Concernant les gants pour mettre les chaussettes, bas et collants médicaux, il y a finalement deux approches.

La première, vous préférez ceux qui accrochent bien le bas. Ils permettent une bonne prise. Les gants Magnide sont dans cet esprit.

La seconde, ceux qui permettent de faire glisser le bas. Dans ce cas-là, des gants fins de ménage sont largement suffisants.

Pour le savoir, encore une fois, l’idéal est de faire des tests.

 

Le Varitec de Varisan Cizeta Medicali, pour enfiler les bas très simplement

L’enfile-bas de chez Varitec a une forme conçue pour pouvoir enfiler les bas très simplement sans avoir à se baisser. Pour l’utiliser parfaitement, il vous faudra avoir quelques repères, notamment pour bien positionner le bas et avoir le talon bien au milieu.

Il ne faut que très peu de force dans les mains pour pouvoir utiliser cet enfile- bas de contention.

Le Varitec coûte un peu moins de 30 € et peut être commandé par correspondance.

Voici quelques photos explicatives prises par moi-même de cet enfile-bas pratique :

L’enfile-bas Varitec et le bas de contention Éthéré de Varisan Cizeta

enfile-bas-varitec

enfile-bas-baritec

Première étape pour enfiler le bas de contention sur le Varitec : aucun effort à faire

mettre un bas avec varitec

enfiler un bas dans un enfile bas varitec

Après avoir correctement placé le pied (talon au milieu), il suffit de faire glisser le bas sur le Varitec

enfile-bas-varitec-bas

étape de la mise sur un enfile bas de contention

Et enfin de caler l’enfile-bas Varitec avec un pied et de mettre le second dans le bas de contention

jambe dans varitec

enfile bas varitec

Après, il ne reste plus qu’à retirer son pied et de positionner le bas de contention sur le mollet.

Et voici la vidéo du laboratoire Cizeta, son inventeur :

 

Un enfile-bas conçu pour élargir le bas

Par ailleurs, l’entreprise idée 22 propose un enfile bas qui permet, à l’aide d’une petite manivelle, d’élargir le bas pour enfiler le pied facilement. Je n’ai pas testé ce modèle, mais je trouve tout de même le procédé intéressant. Voici une vidéo explicative de ce mécanisme :

 

 

Si vous préférez des modèles plus classiques d’enfile-bas, avec une armature rigide, privilégiez les enfile-bas en fer et n’achetez pas leurs homologues en plastique. Les enfile-bas en fer sont plus chers, mais beaucoup plus solides.

 

Comment retirer des bas de contention ?

Le retrait des bas de contention est beaucoup plus simple que de les mettre. Pour se faire, il suffit d’attraper le haut du bas et de le faire rouler jusqu’à la pointe du pied. Le passage du talon est, comme pour l’enfilage, un point délicat qui peut facilement endommager le bas de contention.

Voici une vidéo qui explique comment retirer un bas de compression veineuse facilement :

Crédits photo : Fotolia et (c) Laetitia LORNIAC – Mesbasetmoi.com