Comment surmonter l’annonce du diagnostic du cancer ?

Face à l’annonce du cancer par le médecin : que faire ? Cette question, tous les patients qui ont été malades du cancer se la sont posée.

annonce-cancer-que-faire

Surmonter l’épreuve de l’annonce de la maladie

En effet, l’annonce d’un cancer est toujours un choc pour le malade et pour l’entourage.

Il y a encore beaucoup à faire concernant l’annonce en tant que telle par les médecins.

Elle est souvent vécue comme brutale, inhumaine, agressive. Toujours est-il que quand le diagnostic tombe sur la personne malade, il faut essayer de faire face. Pour cela, il y a des méthodes à appliquer en fonction de thèmes prédéfinis.

Connaître le cancer, en tant que maladie, côté patient :

Je fais partie de ces personnes qui considèrent que pour faire face au cancer, il faut connaître les mécanismes de cette maladie particulière et comprendre les modes d’action des traitements.

En effet, mettre un sens sur le cancer, même s’il n’explique pas le « pourquoi », permet de trouver des réponses sur le « comment ».

Cela peut paraître anodin ou superflu, mais ça ne l’est pas.

Savoir ce qu’est le cancer, les particularités de cette maladie grave, permet de limiter la sensation – bien légitime – d’être perdu.

Autrement dit, comprendre ce qu’est cette maladie, ne l’efface pas de notre vie. Pour le patient, cela permet de mieux la vivre.

Bien-sûr, il ne s’agit de devenir médecin. Il est question d’avoir un minimum d’informations pour pouvoir poser les bonnes questions lors des consultations avec ses médecins (traitant, oncologue, chirurgien). C’est un atout essentiel dans le parcours du patient.

Cela permet également, d’avoir les idées plus claires sur les mesures à prendre avec cette maladie, comme je vais le détailler ci-après.

De l’annonce du cancer aux traitements les mesures à prévoir pour les patients :

annonce-cancer

Surmonter le choc du diagnostic du cancer

  • Côté patient, après l’annonce de la maladie, il y a plusieurs choses à mettre en place pour se préserver. Cela va permettre également, de se préparer à vivre ce long chemin que sont les traitements et de revoir son organisation de vie quotidienne (qui va forcément être modifiée).

Ainsi, quand cela est possible :

  • Essayer de positiver et garder le moral face au cancer : personne ne pourra considérer qu’avoir cette maladie est  une bonne nouvelle, mais  ne pas céder à la panique et prendre le temps d’intégrer le diagnostic est essentiel ;
  • Après l’annonce, préparer le prochain rendez-vous avec l’oncologue. Pour le patient, c’est une étape très importante du traitement. Cette consultation est un moment à saisir pour poser toutes les questions qui viennent à l’esprit ;
  • Il faudra également préparer les autres consultations avec votre médecin. Mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible sera un bon support,
  • Être accompagné lors des rendez-vous médicaux : à deux, les choses et événements sont vécus différemment. Le patient n’entant pas les mêmes choses que l’accompagnant. Le sens donné aux paroles est différent. Les informations retenues sur la santé et sur le traitement peuvent être complémentaires. Vous pouvez même répartir les rôles : l’un pose des questions, l’autre prend des notes ;
  • Se renseigner sur les professionnels de santé qui devront intervenir au domicile (infirmiers, kinésithérapeute, orthophoniste, pharmacie pour la livraison des médicaments, …). Il faudra prévoir des consultations avec eux, le plus en amont possible. Certains professionnels de santé ont un emploi du temps chargé et des listes d’attente pour les patients,
  • Faire la liste des professionnels médicaux en qui vous avez confiance, notamment concernant les soins de support (homéopathie, acupuncture, etc.). J’explique, dans mon livre, ce que ces professionnels para-médicaux peuvent apporter pour les patients malades du cancer,
  • Aller chez le dentiste avant le début du traitement pour faire un bilan : Il faut prévenir toutes les sources d’infection possible et être très vigilant sur l’hygiène dentaire.

Le cancer, la chimiothérapie et leurs incidences sur les finances personnelles

  • Faire le point de sa situation financière est indispensable pour la personne malade : s’il y a un arrêt maladie, qu’est-ce que cela veut dire en termes de perte de salaire ? Le traitement, combien va-t-il coûter ? Êtes-vous suivi dans un établissement public, conventionné public ou totalement privé ? Y aura-t-il des dépassements ?
  • En cas de dépassements d’honoraires des médecins, demandez systématiquement des devis pour les soins que vous allez recevoir ;
  • Éplucher les conditions générales de votre complémentaire santé (mutuelle) pour savoir ce qui est prévu dans votre cas ;
  • Faîtes la même chose avec les conditions générales de vos différentes assurances (accident de la vie, prêt immobilier, etc.).

Cancer, soutien et extérieur (proches, collègues, employeur, …)

  • N’informer votre employeur de votre maladie que si vous le désirez. Vous n’avez aucune obligation en la matière, le diagnostic relève du secret médical. Beaucoup de patients préfèrent ne pas l’informer de la maladie, mais de lui dire qu’ils seront absents pour un certain temps. C’est tout à fait leur droit ;
  • Pour annoncer le diagnostic à vos proches, il peut être utile de se rapprocher du psychologue du service d’oncologie pour trouver les bons mots, le bon positionnement,
  • Protégez-vous, ne portez pas trop d’attention aux paroles blessantes venant des proches, des amis, de la famille ;
  • Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul : vous avez votre famille, vos amis, votre entourage. Tous ne seront pas à la hauteur du moment, mais vous en aurez d’autres qui le seront largement ;
  • Si vous en ressentez le besoin, rapprochez-vous d’une aide spirituelle (paroisse, temple religieux, …) ;
  • Rejoindre des associations et participer à des groupes de paroles peut énormément aider.

Cancer, traitements et la gestion des effets secondaires :

Le cancer a des effets secondaires qui dépassent largement les effets secondaires ceux de la chimiothérapie et des traitements, comme je le détaille dans mon livre.

En priorité :

  • Si vous devez perdre vos cheveux, renseignez-vous sur les solutions existantes et prenez le temps de choisir tranquillement celle qui vous correspond le mieux (il n’y a pas que les perruques) ;
  • Anticiper un état de fatigue important et solliciter les aides éventuelles : Qui peut m’aider à sortir le chien ? Aller chercher les enfants à l’école ? Faire les courses ? Le ménage ? etc.

Vous avez des atouts.

L’annonce d’un cancer est toujours difficile, mais anticiper au maximum les difficultés ne peut qu’aider à mieux vivre le traitement. Vous trouverez également de nombreux conseils dans mon guide pratique exclusif Mieux vivre le cancer La Bible, une référence unique conçue pour aider concrètement les malades.

Voici une vidéo de témoignage sur le choc lié à l’annonce du  cancer, ressenti du côté des patients :

crédits photo annonce du cancer : (c) photo-libre.fr – sur la miniature : Photo by Joel Mott on Unsplash

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.