Comment soigner un ulcère variqueux naturellement avec le chou ?

Les ulcères variqueux sont une forme sévère de complication des varices.

Un suivi médical est indispensable dans ce cas. En effet, la plaie peut très facilement s’infecter. Pour le patient, l’enjeu est de guérir mais aussi de limiter au maximum les risques et les complications.

Ainsi, avant l’ulcère, il y a les varices.
Les varices sont une déformation des veines ayant pour cause un mauvais retour veineux.
Le sang ne circule plus bien dans le corps. Ce manque de tonus provoque la stase veineuse. C’est un problème de santé très courant dans la population.

L’ulcère variqueux, signe d’une maladie déjà avancée

L’insuffisance veineuse a plusieurs stades.
Au début, elle provoque généralement de l’œdème. Les jambes sont gonflées en raison de la rétention d’eau (lymphe) et de la stase veineuse. Puis, des varicosités apparaissent ainsi que les varices. Elles peuvent être internes ou externes. Les varices sont des veines qui grossissent et deviennent sinueuses. Les varices externes se voient sous la peau. Les varices internes sont localisées grâce à un echo-doppler.

Habituellement, pour soigner un ulcère, le traitement est donné par un médecin et les soins sont administrés par une infirmière D.E. L’infirmière désinfecte d’abord la plaie. Puis, elle va placer des feuilles de tulle gras pour favoriser la cicatrisation.

Tout comme avec l’argile, il est souvent attribué aux choux des propriétés extraordinaires pour la santé. Pour moi, il faut être prudent avec ces affirmations et ne pas les croire aveuglément.

varices-chou

Ainsi, l’utilisation de l’argile ou du chou pour soigner les jambes, relève plus du remède de grand-mère que du véritable traitement médical.

Ce qui ne veut pas dire que ces remèdes naturels soient inefficaces. Le tout est de tester ces solutions pour être soulagé au maximum tout en limitant les facteurs de risque pour la santé.

Comment le chou est utilisé pour la santé des jambes ? Et pourquoi ?

Le chou fait partie des plantes avec des propriétés toniques et épithéliogènes. Autrement dit, ce terme savant indique que le chou favorise la cicatrisation des tissus internes. C’est cette propriété cicatrisante qui est recherchée pour soigner les varices et sa complication : l’ulcère variqueux.

La première fois que j’ai entendu parler de ce remède naturel pour soigner l’ulcère variqueux, c’était en lisant la rubrique « témoignage » du magazine Que Choisir Santé, il y a quelques années.

C’est un très bon magazine pour les patients. Un des seuls dont je recommande la lecture.

Comment préparer les cataplasmes de choux pour soigner les ulcères variqueux ?

Savoir comment utiliser le chou pour soigner les ulcères variqueux est assez simple, en suivant une méthode facile.

Comme pour l’argile contre les varices, il faut préparer un cataplasme. Ce dernier sera ensuite posé sur la plaie.

chouLa préparation d’un cataplasme de chou, est la suivante :

  • prendre de belles feuilles, fraîches, sans traitement et donc biologiques (label A.B.) d’un chou vert,
  • soigneusement laver les feuilles,
  • enlever les nervures,
  • écraser les feuilles avec un rouleau à pâtisserie pour les assouplir,
  • hacher les feuilles très finement,
  • mettre le chou dans un linge fin (type lange) ou de la gaze et appliquer sur la plaie pour la recouvrir.
  • Pour maintenir le cataplasme en place, vous pouvez bander la jambe en veillant à ne pas faire d’effet garrot. Vous pouvez également vous servir d’un vieux caleçon long, en le découpant.

Pour assouplir les feuilles de choux, il est parfois conseillé de les faire bouillir. C’est dommage, car certaines propriétés du chou seront détruites par cet ébouillantage.

Combien de temps laisser les cataplasmes de chou ?

Les cataplasmes de choux pour soigner l’ulcère variqueux doivent être posés deux fois par jour.
Il vaut mieux laisser agir les cataplasmes de choux progressivement et les appliquer maximum 30 minutes au début et prolonger les applications suivantes jusqu’à atteindre un temps de pose qui ne doit pas excéder 4 heures.

Le cataplasme du soir peut être laissé toute la nuit.

Quand terminer ce traitement naturel des varices avec le chou ?

Une vigilance attentive doit-être appliquée pour évaluer l’évolution de l’ulcère. En cas d’amélioration constatée de l’ulcère variqueux, le traitement doit être prolongé jusqu’à cicatrisation complète.

Évidemment si vous observez une dégradation, il faut absolument demander un avis médical.

Ainsi, le chou fait partie des plantes veinotoniques qui permettent de soulager les jambes avec une mauvaise circulation du sang.

Cela ne change pas la vie et cela n’arrête pas l’insuffisance veineuse. Mais si elles aident à se sentir mieux dans son corps. C’est déjà beaucoup.


Crédit photo : Image par Manfred Richter de Pixabay

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.