Le Taxotère contre le cancer

 

taxotere_conseils

La chimiothérapie par taxotère

Le Docétaxel est le nom générique du Taxotere ®. C’est un alcaloïde issu des aiguilles d’ifs. Il se présente sous la forme d’une solution transparente et jaunâtre.

Petite précision avant de poursuivre la lecture de cet article sur le Taxotère : cher(e) lecteur, rappelez-vous que je ne suis pas médecin, mais une « simple personne ayant eu un cancer ». J’ai rédigé les lignes qui vont suivre pour aider les patients et les proches des personnes malades en dans leurs recherches d’informations ayant moi-même perdu un temps incroyable et beaucoup d’énergie à essayer d’avoir des renseignements fiables.

Servez-vous de ce développement comme d’une base pour échanger avec votre oncologue. Rien de ce que vous pourrez lire sur le cancer et ses traitements ne pourra remplacer ce que vous dira votre médecin. Rappelez-vous que face au cancer, votre équipe médicale est votre meilleure alliée… même si rien de vous empêche de demander un second avis dans un centre de référence de traitement contre le cancer… mais ce sont deux choses différentes.

Si vous suivez (ou avez suivi) une chimio avec du taxotère, n’hésitez pas à laisser un commentaire en fin d’article pour partager votre expérience.

En attendant, voici toutes les informations indispensables sur le « taxo » :

Avant l’utilisation du taxotère ®, ce que vous devez faire pour vous préparer :

Avant la prise de ce médicament, il y a plusieurs choses à faire :

  1. Faîtes la liste de toutes les questions que vous vous posez sur votre traitement pour pouvoir avoir un échange constructif avec votre médecin (pourquoi ce protocole ? Quels sont les bénéfices attendus ? Les inconvénients du traitement ? sa durée ? etc.). Vous trouverez une liste détaillée des questions incontournables à poser dans mon e-book.
  2. Faire un bilan dentaire : S’il y a des soins dentaires à faire, il faut qu’ils soient faits avant le début de la chimiothérapie.
  3. Soyez très vigilant sur les moyens de contraception que vous soyez un homme ou une femme : le Taxotère ® peut être nocif pour le fœtus.
  4. Informez votre médecin de l’ensemble de vos antécédents médicaux même ceux qui vous semblent lointains ou peu importants. À titre d’exemple :
    • Problème de foie,
    • Phlébite,
    • Accident vasculaire cérébral,
    • Troubles du système nerveux (picotement et/ou engourdissement des mains et des pieds),
    • Allergies,
  5. Listez tous vos traitements actuels avec le nom des médicaments / molécules (même ceux vendus en libre-service, compléments alimentaires, phytothérapie, homéopathie, et autres) et communiquez-la à votre équipe soignante. Les interactions entre les médicaments existent.
  6. Concernant votre alimentation: demandez à votre médecin s’il y a des aliments à bannir pendant votre chimiothérapie (alcool, agrumes, etc.). Il est souvent mentionné que, pendant une chimio avec du « taxo », il ne faut pas consommer d’agrumes (pamplemousse, orange, etc) et leur jus.
  7. Si vous pensez être enceinte, il est également très important d’en parler à votre médecin.
  8. Si vous souhaitez avoir des enfants après le traitement, échangez avec votre oncologue sur les moyens de préserver votre fertilité.

 

Le Docétaxel peut provoquer une somnolence. Ainsi, il est plus prudent de ne pas prendre la voiture pendant le traitement. Si vous devez conduire impérativement, parlez-en à votre médecin.

Par ailleurs, début 2017, un rapport a été remis à l’Agence National du médicament démontrant que les effets secondaires de cette molécule avait provoqué le décès de 27 patientes de 1996 à 2016. Consultez cet article du Figaro Santé pour en savoir plus et n’hésitez pas à interroger votre oncologue sur ces éléments ou à demander un second avis sur le traitement qui vous est proposé.

 

Administration du Docétaxel / taxotère ®

La solution de Taxotère ® se fait par une injection. Il peut être associé au protocole FEC.

Généralement, avant la prise du Docétaxel, vous aurez plusieurs médicaments comme des corticoïdes et des antihistaminiques à prendre pour éviter les allergies et les phénomènes de rétention d’eau.

Suivez à la lettre les instructions de votre médecin et si vous n’avez pas pu le faire, informez-en votre équipe soignante.

Avant la prise de tout autre médicament, même les plus courants (aspirine, ibuprofène, etc…), demandez l’avis de votre équipe soignante. Certains d’entre-eux peuvent accroître les effets secondaires de votre chimio.

Dans tous les cas, si vous « vous ne vous sentez pas bien », que vous avez de la fièvre, une douleur, des démangeaisons ou tout autre anomalie, parlez-en très rapidement avec votre médecin.

 

Quels sont les cancers soignés par Taxotere ® ?

Ce médicament de chimiothérapie, peut-être utilisé pour traiter :

  • Certains cancers du sein,
  • Des cancers du poumon,
  • Des tumeurs malignes de l’ovaire,
  • Des tumeurs de la tête et du cou,
  • Des cancers de la prostate.

C’est une réunion de concertation pluridisciplinaire qui va établir les traitements en prenant en considération l’âge du patient, ses antécédents médicaux, l’histologie de la tumeur, son stade (son avancée) et son grade (son agressivité).

Sachez que vous pouvez demander, à tout moment, un second avis auprès d’un autre hôpital. C’est un droit élémentaire du patient. Certains centre de référence de lutte contre le cancer ont même prévu des procédures totalement dématérialisées sur leur site internet.

 

Taxotère ® : effets secondaires les plus courants

Tous les traitements, tous les médicaments ont des effets secondaires. Ceux de la chimiothérapie sont souvent craints. Gardez en mémoire que la chimiothérapie n’est jamais une partie de plaisir. Mais il existe quelques astuces qui peuvent alléger ce qui peut l’être. Votre équipe médicale (au sens élargi : médecins, infirmières, diététiciennes, socio-esthéticiennes, etc…) peuvent vous aider. Vous trouverez également des astuces dans mon livre  Mieux vivre le cancer : La Bible. La partie ou je détaille toutes les solutions aux effets secondaires de la chimio est la plus appréciée de mes lecteurs. Ce guide unique est disponible que Amazon (version du livre « papier ») et en téléchargement immédiat ci-après.

 



 

 

 

Ainsi, comme tous les médicaments chimiothérapeuthiques, le taxotere peut avoir des effets indésirables. Les plus courants sont décrits ci-après. Si cette liste peut impressionner, il faut la relativiser, car tous les patients ne sont pas systématiquement concernés par eux.

Voici les principaux effets secondaires du docetaxel :

  • La fatigue : reposez-vous le plus possible (ce qui est souvent plus facile à dire qu’à faire), redécouvrez les siestes de votre enfance. Soyez vigilant au moment de vous lever. Faites-le lentement. Une activité physique modérée, comme la marche, aide souvent à lutter tout comme veiller à avoir des repas équilibrés et boire beaucoup.
  • La perte des cheveux: Elle n’est pas toujours totale. Évitez de vous brosser les cheveux après une injection de taxotere, utilisez une brosse souple et très douce.
  • Prise de poids et taxotère : Cela peut-être dû à la rétention d’eau, évoquez cette possibilité avec votre médecin,
  • Modification de la peau, éruption cutanée: évitez le soleil, hydratez votre peau (attention, certaines crèmes peuvent être incompatibles avec une radiothérapie),
  • Lymphœdème (gonflement) du bras / des jambes : surélever vos jambes au moment du coucher. Renseignez-vous sur les bas de compression et manchon. Si le gonflement ne passe pas, provoque une gêne, une douleur, contactez sans attendre un médecin.
  • Les aphtes et ulcérations de la bouche : Ayez une hygiène buccale impeccable, brossez-vous les dents avec une brosse à poils très souples ; ils existent aussi des sortes d’écouvillons ou toothettes. Faites des bains de bouche régulièrement avec la solution prescrite par votre médecin et préparée en pharmacie (n’utilisez pas ceux de la grande distribution).
  • Diarrhées, nausées, vomissements: buvez de l’eau, évitez les plats trop chauds / épicés / avec de fortes odeurs, mangez des carottes, des bananes, du riz, …
  • Les bouffées de chaleur, sueurs nocturnes et augmentation de la transpiration: veillez à limiter les excitants comme le café, le chocolat, évitez le stress, les plats trop chauds ou épicés, portez des vêtements larges.
  • Modification des ongles: un vernis peut vous être prescrit par votre médecin (type Evonail, il peut y en avoir d’autres). En chimio et après les traitements, il ne faut pas utiliser les vernis de la grande distribution.
  • En cas de fièvre, frissons, réactions allergiques, saignements, difficultés à respirer, toux soudaine, douleurs thoraciques, gonflement d’un membre : contacter votre service d’oncologie et/ou aller aux urgences

D’autres effets secondaires peuvent être ressentis. De manière générale, suivez scrupuleusement tous les effets que vous pouvez repérer et parlez de leur survenue et de leur évolution avec votre équipe soignante.

 

Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Mieux vivre le cancer : La Bible, format numérique
Découvrez comment supporter les traitements contre le cancer. Ce livre numérique vous donne toutes les solutions pour faire face aux effets secondaires, avec en plus :
  • les moyens d'affronter le diagnostic, les ressources pour faire face aux traitements,
  • le cancer et l'entourage : savoir fédérer ses forces et celles de ses proches,
  • Un paiement ultra-sécurisé.
  • Un téléchargement immédiat avec 0 € de frais de port.
  • 100% compatible avec PC et MAC.
Prix: €22.00

 

Crédit photo de l’article de présentation du docétaxel : © nobeastsofierce – Fotolia.com

4 Commentaires

  1. Agnès

    bonjour,

    J’en suis a ma deuxième séance de chimio (cancer du sein) et pour le moment, en suivant scrupuleusement les instructions de mon oncologue, combiné à l’homéopathie, la phytothérapie et l’acupuncture, je supporte assez bien le traitement. Bien sur j’ai perdu tous mes cheveux mais ma perruque est très chouette et surtout très proche de ma chevelure naturelle. Je continue à travailler entre deux chimio ce qui me permet de penser à autre chose et de rigoler des petits tracas (si graves pour eux) de mes collègues et de leur remonter le moral …..

  2. Isabelle

    Bonjour,
    Je commence le taxotere le 28 juin après 3 séances de fec, j ai super peur pour mes ongles et pour le mauvais goût dans la bouche !
    Bon courage à tous

  3. Isa

    Bonjour, pendant mes cures de chimio, j’ai bien respecté les médicaments à prendre + homéopathie en complément.
    Moins de nausées avec TAXO que FEC.
    Pendant l’injection, l’établissement dans lequel j’étais, proposait des moufles avec des glaçons pour protéger les ongles. J’ai utilisé aussi le vernis EVONAIL que je posais tous les jours. Mes ongles des mains ont été épargnés mais j’ai eu un ongle gros orteil qui est tombé.
    Autres effets secondaires : au début du TAXO grosses douleurs musculaires dans le dos qui ont diminué au fur et à mesure. Problèmes dans la bouche : bien faire les bains de bouche régulièrement pour minimiser.
    Faire la sieste, marcher pour s’aérer et se dérouiller.
    Prenez soin de vous.
    Bon courage à vous.

  4. Nadine

    Ce qui ma beaucoup aidée pendant ces cures de chimio l’homeopathie jamais de vomissements pas de nausées ce qui est deja pas mal..
    Certes une grosse fatigue mais j’ai appris a écouter mon corps et me mettre au repos des que la fatigue arrivée pas facile car tres active dans ma vie et ma profession aide soignante en medecine nucleaire mais tout s’apprend avec le temps…
    Avoir un moral d’acier et ne jamais baisser les bras. Se mettre des defis.et surtout se forcer a se maquillée s’habillée tres important pour son image.. voila j’espere vous avoir un peu aidée.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + dix-huit =