Comment ne pas perdre ses cheveux avec la chimiothérapie ?

La plupart des médicaments de chimiothérapie font tomber les cheveux.

Cet effet secondaire n’est pas systématique mais reste très fréquent chez les patients.

En effet, la chimiothérapie va attaquer les cellules de la tumeur (et heureusement), mais aussi toutes les cellules du corps et donc celles du système pileux également. Ce qui fait que, souvent, les cheveux tombent.

Selon moi, en tant que patiente, il y a vraiment un cap à passer en la matière ; surtout pour les femmes je pense.

Même si la chute des cheveux n’est pas un symptôme direct de l’état de santé, cela peut-être un passage difficile à vivre au niveau esthétique et moral. Ca l’a été pour moi. A l’époque du début de la chimiothérapie, j’avais les cheveux très longs. Me retrouver le crâne nu, sans chevelure m’était vraiment insupportable.

Or, mon équipe médicale m’avait prévenue qu’avec le protocole BEP que je devais suivre, mes cheveux allaient tomber de manière certaine.

Du coup, il fallait que je me fasse à l’idée de perte de ma chevelure… c’est ce que j’ai fait… après avoir été dans un magasin de perruques où l’accueil avait été tellement désagréable que paradoxalement, cela m’a aidé à faire « passer la pilule ».

Une fois que le cap était passé, j’ai très bien vécu la chute des cheveux. Et cela sans perruque. Je détaille ma solution dans mon livre de conseils de patiente pour les patients Mieux vivre le cancer : La Bible.

Revenons à notre sujet :

Comment ne pas perdre ses cheveux pendant la chimiothérapie ?

eviter-chute-cheveux

Tout d’abord, pour avoir le cœur net sur la chute des poils et des cheveux, il vous faudra avoir des éclairages clairs de la part de votre médecin et équipe soignante. Toutes les chimiothérapies ne sont pas alopéciantes. Certaines font tomber les cheveux et non les cils, sourcils et poils (c’était mon cas). D’autres touchent l’ensemble du système pileux.

Par ailleurs, si vos médicaments de chimiothérapie provoquent une perte des cheveux, il peut exister des moyens de limiter leur chute. Il n’y a pas de méthode miracle, mais des aides dont il faut évaluer les avantages et inconvénients.

Le casque réfrigérant contre l’alopécie

Pour limiter les effets secondaires sur les bulbes des cheveux, votre médecin et vos infirmières pourront vous proposer le port d’un casque réfrigérant pendant les injections de chimiothérapie.

Il existe plusieurs formes de casque réfrigérant.

Le froid permet une restriction des vaisseaux sanguins. Mécaniquement, cela empêche aux produits de la chimio de se répandre dans ces vaisseaux. Ainsi, cela épargne le bulbe des cheveux et limite leur chute.

Il existe le même système pour les ongles avec les moufles réfrigérantes.

Le point délicat c’est que le froid sur le cuir chevelu peut avoir un contact vraiment pénible, surtout pendant le traitement où les sensations sont modifiées.

Malgré tout, certains patients optent pour cette solution qui permet de prévenir la chute des cheveux.

Les solutions contre l’alopécie en développement

En 2019, les équipes de l’hôpital et centre de recherche américain du Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New-York ont présenté une étude sur le développement d’une lotion qui permet d’éviter la chute des cheveux lors d’une chimiothérapie.

Cette lotion contient du calcitriol qui va ralentir localement la division cellulaire du cuir chevelu. Elle a été essayée sur des patientes ayant une chimiothérapie avec du taxol.

L’avantage de cette solution réside dans son aspect pratique, surtout par rapport aux casques réfrigérants.

Ces résultats ont été présentés au congrès de l’ASCO et devront être confirmés pour une validation finale.

Parmi les autres solutions innovantes, une équipe chinoise avait aussi présenté, en 2017, les avantages de l’injection de la protéine WNT3a pour prévenir la perte des cheveux et des poils du corps.

Penser à la repousse des cheveux pendant le traitement

Pendant le traitement de chimiothérapie, si vous ne perdez pas tous vos cheveux, il est important d’éviter toute forme de coloration capillaire et de choisir une brosse à cheveux avec des poils très doux.

Cette douceur dans le soin des cheveux devra aussi être appliquée après la fin des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie.

Les cheveux repoussent quelques semaines après la fin des traitements. Parfois, leur couleur peut changer. C’est un phénomène assez classique.

Découvrez mes autres conseils de patiente avec les articles de chimio-pratique.com :
Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.