La naturopathie pour soigner le cancer ? Je n’y crois pas

cancer_traitement_alternatif

Naturopathie et cancer

Il y a quelques semaines, j’ai été contactée par une lectrice du site, qui me demandait pourquoi je ne parlais pas des méthodes alternatives pour soigner le cancer.

« Quand il s’agit de vie ou de mort, je pense que les patients ont droit à l’information ».

Disait-elle.

Elle venait d’assister à une conférence d’un journaliste naturopathe et était très enthousiaste sur ce qu’elle avait entendu.

Comme j’aime bien savoir de quoi on me parle, je me suis renseignée un peu sur ce naturopathe et ses théories.

Les traitements alternatifs pour la guérison du cancer

Ce Monsieur M. a un site internet où il expose ses convictions, notamment sur le cancer et les moyens de le guérir.

Sur sa présentation, il se dit :

  • Pour les médecines naturelles,
  • Pour l’alimentation biologique,
  • Pour la défense de la condition animale,
  • Pour la sauvegarde de la planète.

Une bonne personne en quelque sorte. Mais en lisant ce genre d’affirmations, je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il doit être :

  • Contre le chômage,
  • Contre la faim dans le monde,
  • Contre la guerre et les tortures,

Mais ça doit être mon mauvais esprit qui parle.

Les traitements naturels anti-cancer

Sur ce site, il y a une rubrique « spéciale cancer » où il est indiqué que des milliers de personnes guérissent du cancer tous les ans, « illégalement », autrement dit, par des traitements alternatifs.

Et que ces remèdes sont incompatibles avec la chimiothérapie.

Sur quoi est fondée cette cure anti-cancer ?

  • Sur la prise de jus de légumes et de fruits frais,
  • Sur des lavements de café plusieurs fois dans la journée,
  • Sur des suppléments alimentaires « puissants ».

Ce Monsieur M. a écrit plusieurs livres.

Je me rends donc dans une boutique tendance « bien-être » à côté de chez moi. Pas besoin d’avoir un plan pour la trouver, on est guidé par la forte odeur d’encens qui s’en dégage et qui envahit la rue … il paraît que ça purifie les âmes. Moi j’aurais tendance à penser que ça provoque des allergies respiratoires.

Mais ça doit être mon mauvais esprit qui parle.

Bref.

 

La découverte des livres de naturopathie sur le cancer

J’entre et parle au patron de ce Monsieur M. et là, premier miracle : le regard éteint du patron s’illumine, son discours s’accélère :

  • Monsieur M. n’est pas journaliste (non, Madame !) mais un naturopathe reconnu,
  • Il se bat contre l’épouvantable industrie pharmaceutique,
  • Il œuvre de toutes ses forces pour le droit à l’information des malades.

OK… une bonne personne en quelque sorte.

Je prends donc un des livres de Monsieur M. et j’apprends :

  • Que le traitement du cancer par chimiothérapie est très toxique (… bah oui… son principe est de tuer de redoutables cellules cancéreuses… alors forcément, il est toxique),
  • Qu’elle mettrait dans un état lamentable n’importe qu’elle personne en bonne santé (c’est bien pour cela qu’elle n’est donnée qu’aux personnes qui en ont a priori vraiment besoin…),
  • Que le cancer du sein aurait pour cause une frustration affective…

Et là, livre à la main, je suis franchement mal à l’aise.

 

La naturopathie ou la reconversion de certains gourous

C’est l’impression que cela donne : je lis les affirmations d’un gourou des temps modernes.

Pourquoi ?

1.- Parce que la médecine allopathique, la chimiothérapie, la radiothérapie et tous les traitements classiques du cancer sauvent des vies

C’est la chimiothérapie, couplée à des opérations, qui m’a sauvé la vie. Si la médecine moderne et des médecins compétents n’avaient pas été là, je ne le serais pas non plus.

Ce sont aussi des découvertes scientifiques qui augmentent les taux de guérison. Dans mon cas, c’est la découverte de l’action des sels de platine dans les traitements qui a complétement bouleversé les pronostics des tumeurs germinales. Bouleversé en bien.

Aujourd’hui, la médecine allopathique guérit 90 % des cancers du testicule (si vous cherchez un bon forum sur le sujet, il y en a un ici). S’il existe, malheureusement, de grands écarts dans les pronostics de guérison entre les différentes tumeurs, je pense pour paraphraser Anne Ancelin :

« Qu’il faut prendre ce que la médecine offre de meilleur »

2.- Parce que les études de ces remèdes miracles ne sont jamais présentées, tout comme les prétendus malades guéris

Dans les livres et sur le site de Monsieur M. il est dit que des milliers de personnes seraient guéries en dehors de la médecine classique.

Mais quelles sont les preuves ?

Les éléments factuels ?

Les études scientifiques ?

On ne les voit jamais et dans ce domaine le simple « déclaratif » est très insuffisant.

Si ces malades existent, ils auraient pu se rassembler en association pour porter la bonne parole auprès de tous les autres personnes atteintes d’un cancer. Et je n’en ai jamais entendu parler.

Alors, oui il est vrai d’affirmer que les firmes pharmaceutiques ont beaucoup de pouvoir (d’ailleurs, si vous recherchez de très bons livres sur ce sujet, je vous conseille ceux de Martin WINCKLER qui en parle souvent). Mais c’est aux décideurs publics (et donc aux élus) de faire en sorte que cette influence soit équilibrée.

Pour les malades, la recherche publique et privée (donc celle des firmes pharmaceutiques) représente l’espoir d’augmenter les chances de guérison.

3.- Parce qu’isoler une personne malade ressemble fortement à une dérive sectaire

Dire à une personne malade d’un cancer d’arrêter la chimiothérapie, c’est l’isoler de l’accès aux soins. Or, nous avons la chance en France de pouvoir accéder à ces traitements quasiment gratuitement. Arrêter la chimiothérapie, c’est dire « au revoir » à ses médecins et aux chances de guérisons reconnues.

Dire que le cancer du sein est lié à une frustration affective, en sachant que :

  • Les tumeurs mammaires sont souvent découvertes après 40 ans,
  • Qu’à cette période de la vie, les femmes sont souvent en couple de longue date (ou l’ont été),
  • Que la vie de couple (de tous les couples) est faite de hauts et de bas,
  • Que le raccourci entre frustration affective et problème de couple est facile à faire,

Cela revient à éloigner la personne malade de ses proches.

Autrement dit, cette affirmation va contribuer à isoler la femme malade d’un cancer du sein en attribuant la cause de cette pathologie à son entourage. Alors qu’au contraire, il faut essayer de ressouder les liens affectifs pour se sentir accompagné dans cette épreuve.

Selon moi, c’est l’amour et la bienveillance des proches qui aident à vivre car on se sent aimé et entouré. Même si ça fait un peu guimauve, à la fin l’amour des siens, c’est tout ce qui reste.

 

Alors, en dehors de l’hôpital, pas de salut pour soigner le cancer ?

Selon moi : non

Mieux vaut même, aller dans un centre de référence contre le cancer pour bénéficier des dernières avancées thérapeutiques.

Après, il est tout à fait possible d’utiliser les bénéfices des médecines complémentaires (et non alternatives) pour diminuer les effets indésirables des traitements contre les tumeurs malignes. Ce serait dommage de ne pas le faire. Mais il faut aller chez des professionnels sérieux et toujours en informer son oncologue. Certains services d’oncologie ont déjà intégré ces spécialités ou orientations dans leurs offres de soins.

Et vous pouvez aussi, lire des livres de médecins qui s’intéressent à ces médecines nouvelles.

 

Contre le cancer, à la découverte d’un nouveau Semmelweis

Ignace Philippe Semmelweis (1818-1865) est un médecin hongrois qui s’est intéressé aux causes de la fièvre puerpérale.

Il s’est posé une question :

Pourquoi les femmes qui accouchent à l’hôpital sont beaucoup plus touchées que celles qui accouchent à domicile ?

Dans sa pratique médicale, il a observé deux choses :

  • Qu’à l’hôpital ce sont les médecins qui accouchent et à domicile ce sont les sages-femmes,
  • Que les médecins passent directement de l’autopsie à la salle d’accouchement, alors que les sages-femmes se lavent systématiquement les mains avant d’assister les femmes à la naissance.

Le Docteur Semmelweis a eu l’intuition, sans avoir les moyens techniques de le prouver, de l’existence des germes, microbes et bactéries. Il a observé les faits, à chercher les causes et en a tirer une conclusion valable.

Mais ses confrères l’ont conspué, décrié et il a fini par mourir dans un asile d’aliénés. Alors qu’il avait raison.

 

Quel est le rapport entre le Docteur Semmelweis et le cancer ?

Aujourd’hui, il y a des médecins qui essaient d’avoir une vision différente du cancer pour élargir les pistes thérapeutiques.

Attention, ces médecins disent toujours qu’il faut suivre les traitements proposés par les oncologues.

Ils sont souvent oncologues eux-mêmes et proposent des pistes qui semblent intéressantes, comme :

  • Le docteur Dominique BELPOMME, professeur de cancérologie et président de l’European Cancer and Environment Research Institute (ECERI),
  • Le docteur Laurent SCHWART, cancérologue et chercheur à Polytechnique,
  • Le docteur Luc BODIN, médecin généraliste,
  • Les Docteurs BELIVEAU et GINGRAS.

J’ai lu les livres de ces médecins et les ai trouvés intéressants et rigoureux.

Mais je ne suis pas médecin.

Ni scientifique.

Je suis bien incapable de dire si ces oncologues ont raison.

Mais ils m’inspirent plus confiance que les naturopathes et autres gourous pour soigner le cancer.

 

 

Licence Photo sur « traitements alternatif et cancer » : © petarpaunchev – Fotolia.com

9 Commentaires

  1. Curtis

    Ce site est une belle propagande pour l’industrie pharmaceutique

    La chimio et la radiotherapie sont des meutres a petit feu
    Sachez une chose: Big pharma avant d’etre une industrie pour « soigner » est une I N D U S T R I E

    Une industrie est un systeme qui fonctionne sur une base de creation d’une chose face a une demande

    Maintenant vous aurez compris, big pharma ca demande cest qui? Des malades…

    Sa creation cest quoï? Des medocs…

    Plus de malade/ plus de medoc= PLUS DE BUISENesse

    Renseignez vous la vitamine b17, sur le cottage cheese huile de lin de de johana budwig, du pere romano zago ect

    Le cancer est une maladie limite benine si bien traiter avec des chose naturel car extremement efficace

    Malheuresement la mafia pharmaceutique a laisser peu de chance face a la veriter a base de desinformation, de propagande et de pression ( meme de mort) sur les auteur de ces decouverte

    L’homme est fait de matizre premiere comme la nature, pensez vous vraiment que le chimique a ce place dans notre corps? Cest juste une question de bon sens

    Pour l’amour de dieu nacceptez jamais la chimio ou la radiotherapie

    Réponse
    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,
      Ce site n’est la propagande de rien du tout.
      Le cancer est une maladie bénigne ? C’est une mauvaise blague ? Il y avait déjà des malades du cancer durant l’Antiquité qui en mourraient. Anne d’Autriche est morte d’un cancer du sein.
      Dans la Grèce Antique ou au temps de Louis XIV, il n’y avait pas BigPharma et pourtant les malades n’étaient pas sauvés par les méthodes naturelles.
      Ce qui m’a sauvée la vie c’est la recherche médicale, l’accès aux soins, des médecins compétents, des médicaments efficaces. Je ne dis pas que ça a été une partie de plaisir… mais au moins je suis toujours sur cette terre.

      Vous avez eu un cancer ?
      Vous parlez d’une expérience personnelle ou de la théorie ?

      Guy Corneau dans son livre Revivre dit lui-même que toutes les personnes de son entourage qui ont essayé de se soigner avec des méthodes alternatives sont mortes. Ce n’est pas moi qui l’écrit mais un psychanalyste reconnu.
      La naturopathie pour soigner les rhumes, les migraines ou autres… pourquoi pas… mais le cancer…

      Réponse
    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,

      Qu’il existe des groupes de pressions de l’industrie pharmaceutique, c’est évident. Après tout est une question de mesure.
      La chimiothérapie peut sauver des vies. Les opérations et le protocole BEP ont sauvé la mienne.
      Le sujet est effectivement controversé. Mais de mon point de vue, il y a plus de personnes qui meurent faute d’un traitement efficace à cause d’une maladie redoutable. C’est tout l’enjeu de la recherche publique de trouver des traitements et de les rendre accessibles.
      Vous avez eu vous-même un cancer ?

      Réponse
      • Perle

        Bonjour,
        Ma mère a le cancer,elle en est au dernier stade. Elle fait la chimio, mais nous voyons tous que ça va la tuer donc nousballons tout arrêter pour aller en oncologie naturapathique. Je vous partagerai la suite de l’histoire.

        Réponse
  2. Johanna

    Tout est une question de mesure, « naturopathes et autres gourous »… vous y allez un peu fort. Pour information, un bon naturopathe ne préconisera jamais de se passer de la chimiothérapie, en revanche sachez que la naturopathie permet dans la plupart des cas, d’accompagner de manière optimale le malade en réduisant par exemple les redoutables effets secondaires de la chimiothérapie à néant.
    @Perle je vous souhaite beaucoup de courage dans ces moments difficiles, votre histoire me touche personnellement et sachez que je serai très heureuse si vous le souhaitez que nous puissions rentrer en contact.

    Réponse
    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour Johanna,

      Vous êtes naturopathe ? patiente ?

      Réponse
  3. Jeanne B

    Bsoir
    Je viens d’apprendre mon cancer du sein ce soir et c’est le coup de massue !!! Je suis abasourdie la praticienne m’a annonce ca comme un rhume et aucune aide psychologique rien sye dalle ! Je suis tres en colère et pas envie de revoir cette blouse blanche desagreable et inhumaine je souhaite croire a une autre medecine qui ne va pas me charcuter a des fins mercantiles !
    MC

    Réponse
  4. Chtibigor

    Bonjour;
    Curtis, dans sa dernière phrase, utilise l’expression: « Pour l’amour de Dieu… ».
    J’ai bien peur qu’on passe du côté des croyances et qu’on s’éloigne de la science. Après tout, c’est bon signe que l’on puisse mettre en cause les traitements allopathiques, entre autre parce qu’ils représentent des sommes de profits colossaux. Mais tout le monde, aujourd’hui obéit à la loi du marché, et il suffit de faire un petit tour sur les sites internet de naturopathie pour se rendre compte que ça peut couter très très cher, pour une efficacité qui reste à prouver.

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × deux =


Une newsletter faite pour vous !

Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer directement dans votre boite mail.

Bravo ! Votre inscription est prise en compte