Cancer de la prostate et métastase : comment réagir ?

Le cancer de la prostate est une maladie pernicieuse pour les patients.

cancer-prostate-metastases

Cancer de la prostate et métastase : que faire ?

Parmi leurs caractéristiques spécifiques, les cellules tumorales ont la capacité de migrer de leur foyer de développement initial vers d’autres organes. C’est le cancer primitif et les métastases.

Ces évolutions du cancer sont définies par les stades du cancer. Il y a quatre stades. Le quatrième stade du cancer de la prostate correspond à la présence de métastases souvent osseuses.

En cas de métastases (même si c’est le cas dans tous les cancers), il est important d’avoir accès à toutes les possibilités thérapeutiques existantes et aux nouveaux traitements.

Ainsi, en tant que patiente, il me semble que choisir son hôpital avec le plus grand soin est fondamental.

Pour le faire, vous pouvez vous rapprocher d’un centre de référence de lutte contre le cancer. En France, ce sont les centres Unicancer.

Vous pouvez également éplucher les palmarès des établissements de soins qui paraissent régulièrement dans la presse. Dans cette démarche, votre médecin traitant est une aide importante.

En effet, il pourra décoder les classements des hôpitaux et leurs paramètres.

Le cancer de la prostate métastatique : que faire ?

Le cancer de la prostate est le premier cancer chez les hommes.

En France, sur plus de 300 000 cas de cancer déclarés tous les ans, 70 000 sont des cancers de la prostate chez les hommes. À titre de comparaison, le cancer du sein touche 50 000 femmes.

Concernant les tumeurs malignes prostatiques, 20 % sont des cancers métastatiques. La caractéristique du cancer de la prostate métastasé, c’est qu’une grande partie est résistante à la castration. Cette dernière est une arme thérapeutique importante dans les traitements du cancer de la prostate.

En raison de cette résistance, des soins plus spécifiques seront envisagés.

Le traitement du cancer sont décidés de manière collégiale par une réunion de concertation pluridisciplinaire : la RCP. Cette instance réunit des professionnels du cancer. Elle étudie les résultats des examens passés par le patient. Dans cette étude, la RCP analyse les résultats et l’analyse de la biopsie de la tumeur de la prostate fait par l’anatomopathologiste. La RCP détermine le traitement le plus adapté à la situation médicale du patient en limitant le risque d’effets secondaires.

Ainsi, même si l’élaboration du traitement se fait par une décision collégiale, elle peut varier en fonction des équipes.

C’est pourquoi il est important d’avoir un éclairage différent en demandant un second avis, voire de réfléchir à la possibilité d’intégrer un essai thérapeutique. Ce n’est pas une décision neutre, ni facile. Mais cela peut valoir la peine de réfléchir à cette question en en évaluant le risque et le bénéfice.

La formation des métastases du cancer de la prostate

Le cancer est composé de « super » cellules. Ces dernières peuvent se développer à l’infini. Elles ne meurent pas. Le système immunitaire ne les reconnaît pas comme dangereuses.

Pour se développer, les cellules tumorales vont d’abord coloniser l’organe initial : la prostate. Puis, migrer à travers le réseau lymphatique et veineux pour former d’autres foyers.

cancer_prostate_stade

Stade et cancer de la prostate

Dans cette évolution, plusieurs symptômes et signes du cancer de la prostate peuvent être ressentis.

La difficulté dans le diagnostic du cancer, c’est que – au début – les signes paraissent anodins.  Parmi les symptômes classiques du cancer de la prostate, il y a l’incontinence, des envies plus fréquentes d’uriner, une perte de poids, des troubles de l’érection, des douleurs de dos, des fractures osseuses.

Plus le cancer va se développer, plus la tumeur va grossir et se propager, plus les symptômes vont être présents.

Ces capacités d’évolution et de migration des cellules font du cancer une maladie redoutable. Ainsi, retirer la tumeur initiale est parfois insuffisant pour lutter contre le cancer. Cependant, la chirurgie de la prostate  reste un traitement de référence pour soigner un cancer pour augmenter le taux de guérison.

A titre d’information, la cryothérapie est parfois utilisée comme traitement des métastases du cancer.

Connaître la manière dont un cancer va évoluer, c’est tout l’enjeu des tests prédictifs. Ces derniers sont un des axes de la recherche médicale et de la lutte contre le cancer pour augmenter le taux de survie en limitant le risque de surtraitement.

Le traitement du cancer de la prostate métastasé

image-metastase-prostate

Cancer de la prostate et métastase

La découverte des métastases osseuses se fait grâce à la scintigraphie.

Les traitements du cancer de la prostate sont l’hormonothérapie (pour les cancers hormono-dépendants), la chirurgie, la radiothérapie.

Pour soigner un cancer de la prostate avec des métastases, d’autres traitements peuvent être mis en œuvre. C’est le cas, par exemple, de la radiothérapie systémique. Elle consiste à injecter dans le sang une substance radioactive (le radium 223). Cette substance va se fixer sur les zones à traiter.

Par ailleurs, en cas de rechute d’un cancer de la prostate avec des métastases, une chimiothérapie pourra être envisagée. Les médicaments utilisés sont, par exemple, le docédaxel, du cisplatine (sels de platine contre le cancer), de l’étoposide. L’objectif est de la chimiothérapie est de détruire les cellules cancéreuses présentes dans le sang.

Le choix des médicaments de chimiothérapie est fait par la RCP en fonction des données médicales recueillies dans les explorations.

La recherche et les nouveaux traitements

Par ailleurs, la recherche avance. Les revues scientifiques comme Nature publient régulièrement sur les nouveaux traitements du cancer. À titre d’exemple, en 2017, l’ajout de l’abiratérone à l’hormonothérapie a fait l’objet d’une présentation à l’ASCO. C’est le congrès international du cancer. Tous les ans, les chercheurs et médecins présentent le résultats de nouvelles études sur les traitements du cancer à l’ASCO.

L’abiratérone est un médicament d’immunothérapie du cancer de la prostate.

En complément, voici une présentation des derniers traitements disponibles du cancer de la prostate. Dans cette vidéo, l’Institut Gustave Roussy (Villejuif) présente les dernières avancées :

Par ailleurs, pour continuer la lecture sur le cancer de la prostate avec des métastases, je vous propose quatre ressources.

La première est un article de la Fédération d’urologie qui donne une analyse sur les enjeux du cancer de la prostate métastatique. Il est disponible sur leur site.

La seconde passe en revue toutes les possibilités thérapeutiques dans le cas d’un cancer de la prostate métastasé. Cancer Canada en est l’auteur. C’est un très bon site d’information. Cet article est disponible sur cette page.

La troisième, est un article de l’Institut Mutualiste Montsouris qui détaille tous les aspects d’un cancer de la prostate avec métastase, disponible sur leur site.

Enfin, selon moi, les patients ont tout intérêt à suivre les publications des chercheurs, notamment lors du congrès international du cancer : l’ASCO. Il a lieu tous les ans. A cette occasion, les équipes de chercheurs vont présenter et publier les résultats de leurs études et essais cliniques. Pour les patients, cela permet d’avoir des informations sur les nouveaux traitements.

Licence photo de l’article : suthisa – bigstockphoto.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.