patient soignants

Cancer : Des soignants et des patients

 

 

Médecins, infirmiers, aides soignants, diététiciens, psychologues, etc.  tout d’abord merci (à la plupart d’entre-vous) pour votre savoir, vos soins, votre attention, vos recherches et votre dévouement.

Les lignes qui vont suivre ont comme modeste objectif, de vous faire part du retour d’une patiente passée entre vos mains.

Réponses et aiguillage pour les patients suivant un traitement contre le cancer :

Les patients face à l’annonce du diagnostic et à la présentation du protocole (chimiothérapie, radiothérapie, …) peuvent être perdus.  Faire preuve de patience et préparer des pistes de réponse et/ ou d’orientation participe à une bonne prise en charge.

En outre, une présentation des personnes  « ressources » au sein de l’établissement peut constituer une aide précieuse pour le patient. Certains professionnels choisissent d’aller eux-mêmes vers le patient en profitant des hospitalisations. Il semble que cette démarche soit particulièrement positive car elle facilite la mise en relation.

Dans cet esprit, il est particulièrement apprécié lors d’une première rencontre que le soignant se présente avec son nom et sa qualité. Ces informations précieuses permettront aux patients de mieux maîtriser leur environnement, mais aussi de s’adresser à la bonne personne en cas de question ou demande.

 

Les hospitalisations pour les patients suivant un traitement contre le cancer (et les autres) :

Pendant le séjour hospitalier :
La chambre des patients n’est certes pas leur habitat, cependant, on ne saurait trop engager les soignants et autres personnels à frapper avant d’entrer. Ce petit geste, si anodin, peut vite révéler son importance quand il n’est pas effectué…

De même, sauf cas très particuliers, il est plutôt inadéquat d’utiliser des formules familières telles que « ma p’tite dame ».

En outre, l’attente est un élément très important lors d’une hospitalisation. Par exemple, le retrait de la perfusion est un moment fondamental pour le patient. Il est dommage que dans certains cas, le patient dont la situation n’est pas considérée comme urgente, se voit attendre (quelques fois plus d’une journée) pour que le « bon » médecin autorise cet acte, alors qu’il aurait suffit d’une visite un peu plus tôt pour que le patient soit libéré. Pour le médecin ce n’est sans doute pas grand-chose, mais pour le patient c’est fondamental.

Après le séjour hospitalier :
L’envoi d’un compte-rendu d’hospitalisation après chaque séjour est une initiative très appréciable du côté « patient ». Cela permet de mieux s’approprier les soins et traitements effectués ainsi que l’évolution de la pathologie.

Préparer les effets secondaires de la chimiothérapie :

Pour aider les patients et les préparer aux effets secondaires de la chimiothérapie, certains établissements de soins mettent à disposition des patients un document :

– expliquant le protocole (nom des médicaments, dosages, nombre de cures),

– les informant sur les effets secondaires à prévoir,

– les prévenant sur les réactions à adopter en cas de situations particulières (par exemple : fièvre).

Ce type d’écrits permet au patient et à son entourage:

– d’une part, de se sentir accompagner,

– et d’autre part, d’avoir une réaction adaptée en cas de nécessité.

Ainsi ces documents présentent de nombreux avantages pour les patients mais aussi pour les soignants. Leur généralisation ne peut être qu’encouragée.