Qu’est-ce que l’hydroxyurée ? Indication et définition

hydroxyurée_definition

L’hydroxyurée contre le cancer

 

Quand on est malade d’un cancer, il est parfois difficile d’avoir des informations qui pourtant sont essentielles à notre guérison. Or avoir des données fiables, permet de se réapproprier cette partie de nos vies que sont les traitements (et donc la prise d’hydroyurée).

C’est sur ce manque que j’ai construit ce site et écrit mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible. C’est un véritable guide de référence pour les personnes malades du cancer et leurs proches.

Cher lecteur, vous trouverez dans cet article une « fiche-patient sur l’hydroxyurée ». Cependant, rappelez-vous que je ne suis pas médecin. En revanche, saisissez-vous de ces données pour échanger avec votre équipe soignante et notamment vos oncologues et hématologues. C’est le seul moyen d’avoir des informations parfaitement adaptées à votre situation médicale.

Par ailleurs, si vous le souhaitez, n’hésitez pas à laisser un message à la fin de cet article.

 

La définition de l’hydroxyurée

Le médicament hydroxyurea a d’autres noms comme l’hydroxyurée en français et Hydrea™ pour son nom commercial. La molécule est l’hydroxycarbamide (CH4N2O2).

Elle a été découverte au XIXe siècle et a été utilisée en cancérologie à partir de 1960, initialement pour traiter les cancers du sang.

L’hydroxyurée fait partie de la liste des médicaments considérés comme essentiels par l’Organisation mondiale de la Santé (sous la forme solide pour voie orale: 200 mg; 250 mg; 300 mg; 400 mg; 500 mg; 1 g).

 

hydroxyurée : Les indications

Aujourd’hui, les indications de l’hydroxyurée permettent d’utiliser ce médicament pour soigner :

– les leucémies et notamment la maladie de Vaquez (polycythémie vraie) dont les personnes malades présentent une mutation du gène JAK2,

– les cancers de la tête et du cou,

– le cancer de la peau : mélanome.

En dehors de la cancérologie, l’hydroxyurée est utilisée pour soigner la drépanocitose, une maladie du sang héréditaire et chronique.

L’hydréa / hydroxyurée est parfois associée au médicament fluorouracile (5fu) dans les cancers ORL. Dans ce cas, renseignez-vous sur le déficit en DPD.

 

Le cas particulier de l’hydroxyurée et de la drépanocitose :

La drépanocitose est une maladie génétique fortement présente en Afrique subsaharienne, dans la péninsule arabique et dans certaines régions de l’Inde.

Elle est aussi connue sous le nom « anémie falciforme » ou « anémie à hématies falciformes ». Chez le nourrisson, les symptômes les plus courants de la drépanocitose sont un retard de la croissance, une perte de poids.

Concernant la prise de l’hydroxyurée en cas de drépanocitose, des études ont tenté de démontrer que cela avait pour effet d’augmenter l’hémoglobine fœtale et donc de prévenir les crises chez les adultes dont l’évolution de la maladie était importante.

 

La prise de l’hydroxyurée  et ses mécanismes d’action

chimiothérapie_hydroxyurea_français

Action de l’hydroxyurée contre le cancer

 

Ce qu’il faut savoir avant le début du traitement :

Comme pour tout traitement, il peut y avoir des contre-indications à l’hydroxyurée. Pour éviter les problèmes, assurez-vous de transmettre à votre médecin oncologue ou hématologue :

– toutes les allergies et intolérances connues, notamment celle au lactose,

– tous les médicaments et compléments alimentaires (même à base de plantes) que vous prenez.

Par ailleurs, il est toujours utile de savoir si vous devez faire des bilans spécifiques avant le début du traitement par hydroxyurée (bilan dentaire, rénal, …) ou avoir des actions de prévention (vaccins, par exemple).

 

La prise d’hydroxyurée :

L’hydroxyurée se présente sous forme de capsule et s’avale (mode d’administration per os) avec un grand verre d’eau, pendant ou à distance des repas. Mieux vaut être régulier dans les prises de l’hydroxyurée. Pour cela, vous pouvez vous aider de la fonction « rappel » (ou « alarme / réveil ») de votre téléphone portable et autre smartphone.

Lavez-vous les mains avant et après avoir manipulé la capsule.

Habituellement, la posologie est de 10 à 50 mg/kg par jour. La prise nécessite une surveillance médicale continue.

Le médicament se conserve dans son emballage d’origine, dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et hors de portée des enfants et des animaux domestiques.

 

Les mécanismes d’action de l’hydroxyurée :

L’action de l’hydroxyurée se fait en entrant dans la cellule et en agissant sur le mécanisme de synthèse de l’ADN.

Voici le témoignage sur la polyglobulie de Vasquez et ses traitements :

 

Chimiothérapie et hydroxyurée : Les effets secondaires

Comme tout médicament, l’hydroxyurée a des effets indésirables.

La liste qui suit récapitule les effets secondaires connus et non ceux que vous aurez. Vous pouvez très bien supporter ce médicament et ne pas avoir d’effet indésirable ou en avoir de manière très mesurée, très discrète. Ce n’est pas prévisible.

En revanche, si vous en avez, mieux vaut les suivre précisément (pour cela, vous pouvez vous appuyer sur les tableaux de suivi présents dans mon livre) et en discuter avec votre équipe soignante. De plus, il faut que vous sachiez les signes d’alerte, qui appeler et appeler en cas d’urgence.

 

Voici les effets secondaires les plus connus de la chimiothérapie par hydroxyurée :

– des troubles de l’alimentation avec des nausées et vomissements,

– des maux de tête,

– des vertiges,

– une difficulté à respirer,

– une toux,

– la goutte et des douleurs articulaires,

– douleurs au ventre,

– des saignements et des bleus inhabituels.

 

Pour aller plus loin sur les effets secondaires des traitements contre le cancer et les solutions pour les soulager, vous pouvez consulter mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible. Cette partie est la plus appréciée de mes lecteurs.

 

Ce guide unique est disponible en librairie et sur Amazon.


Crédits photo de l’hydroxurea français : © molekuul.be – Fotolia.com et l’indication hydroxuree et ses mode d’action : © molekuul.be – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.