curcuma_bienfait_danger

Le curcuma et les aliments anti-cancer

 

Le curcuma a une place de choix dans les aliments considérés comme anti-cancer. En prévention ou en support, le curcuma ne semble avoir que des qualités, à condition de bien savoir le consommer pour une bonne assimilation.

Mais attention, en plein traitement contre le cancer, le curcuma est parfois déconseillé. Avant de l’intégrer à votre alimentation, il faut donc toujours demander l’avis de votre oncologue.

Qu’est-ce que le curcuma ?

Le curcuma est une racine qui sert d’épice de la famille des zingibracées, comme le gingembre. Il est originaire du Sud-Est asiatique où il est connu depuis plus de 5 000 ans. Le curcuma est un aliment important de la médecine ayurvédique. La propriété médicinale principale du curcuma réside dans le curcumine qui est un anti-inflammatoire. C’est cette propriété qui en fait un aliment anti-cancer. Consultez cet article, pour connaître la liste des aliments anti cancer.

Il est l’ingrédient principal du curry et fait partie d’un des ingrédients de base de la cuisine indienne. Les indiens consomment près de 2 grammes de curcuma par jour.

Il existe 50 espèces différentes de curcuma. Celle utilisée principalement comme plante médicinale est le curcuma longa.

Comment utiliser le curcuma dans une alimentation anti-cancer ?

Consommer du curcuma seul ne présente pas beaucoup d’intérêt car il est mal assimilé par l’organisme. Pour bénéficier de ses propriétés, il faut qu’il soit accompagné. C’est aussi pour cette raison qu’il n’est pas très efficace de prendre du curcuma « pur » sous forme de compléments alimentaires, en gélule par exemple. De plus, certains compléments alimentaires sont considérés comme potentiellement cancérigènes…

Ainsi, le curcuma est mal absorbé par l’organisme dans sa forme originelle. Pour augmenter son absorption, le meilleur moyen est de l’utiliser en poudre et de le dissoudre dans de l’huile d’assaisonnement ou de cuisson. En associant le curcuma au poivre, cela va décupler les effets anti-inflammatoires du curcuma et améliorer son assimilation.

Les autres vertus et bienfaits du curcuma

Outres ces propriétés anti-cancer, le curcuma agirait positivement contre l’oxydation des cellules ralentissant leur vieillissement et leur dégénérescence. Il permettrait également une bonne digestion en exerçant une stimulation du foie.

Le danger du curcuma

Le curcuma est contre-indiqué dans certains traitements et notamment dans certaines chimiothérapies. Ainsi, il est très important de se renseigner auprès de son équipe médicale avant de saupoudrer du curcuma dans tous les plats de la cuisine.

 

Crédit photo de l’article sur le curcuma : © Kenishirotie – Fotolia.com