cancer-anxiete

Angoisses et traitements du cancer

Lutter contre les angoisses et l’anxiété

L’annonce et les traitements du cancer, vont parfois engendrer un très fort sentiment de mal-être, des angoisses et de l’anxiété. Pour les combattre, je vous propose cet extrait gratuit de mon livre Mieux vivre le cancer : la bible qui détaille, en plus de 500 pages, tous les moyens disponibles pour alléger l’épreuve que vous traversez.

Cancer, angoisses et anxiété : les solutions à la crise

Face à un choc, les angoisses et l’anxiété sont des états naturels, voire légitimes. Pour autant, pour préserver une qualité de vie satisfaisante en gardant le moral face au cancer, il faut veiller à ne pas se laisser envahir par ce mal-être et ne pas le banaliser.

Reconnaître les signes des angoisses et de l’anxiété

L’angoisse et l’anxiété sont surtout un mal-être avec des degrés variables. Il peut y avoir des signes plus spécifiques comme :

–  Sentiment d’oppression,

–  Frissons,

–  Irritabilité,

–  Troubles du sommeil,

–  Palpitations,

–  Bouffées de chaleur,

–  Étouffement,

–  Gêne respiratoire,

–  Boule dans la gorge,

–  Difficulté à déglutir.

Les moyens de lutter contre les angoisses et l’anxiété

Pour juguler ces états, veiller à :

  • Adopter la respiration abdominale en inspirant et expirant profondément aussi souvent que possible ;
  • Éviter les excitants types café, thé, cola ;
  • Essayer les soins de support types homéopathie, méditation en pleine conscience/ou acuponcture. Il y en a beaucoup d’autres, il faut trouver la discipline qui vous convient le mieux (cf. fiche en infra Les médecines douces et complémentaires) ;
  • Parler de ce qui vous préoccupe avec des proches ou des personnes qui ont un vécu similaire comme dans les groupes de paroles ;
  • Écrire ce que vous ressentez ;
  • Pratiquer un sport doux (natation, marche…) ;
  • Vous renseigner sur la pratique de la méditation, la relaxation ;
  • Faire une pause pour respirer profondément et lentement plusieurs fois ;
  • Ne pas avoir de réticence pour se faire aider d’un professionnel. Il existe différents types de prise en charge : psychothérapies cognitives comportementales, verbales, psychocorporelles (relaxation, hypnose…) qui peuvent aider.

Ces états anxieux peuvent concerner les patients en cours de traitement ou en rémission. C’est assez commun.

Antidépresseur et chimiothérapie : attention aux interactions médicamenteuses

Votre médecin, après évaluation, pourra également vous prescrire des médicaments. Attention cependant lors de la prise d’antidépresseurs, certaines interactions peuvent être néfastes[1].

En conséquence, il est fondamental d’avoir votre protocole de soins avec vous lors de toutes vos consultations et de le présenter aux différents médecins que vous rencontrez. Si un de ces médecins vous propose des antidépresseurs, demandez-lui de vérifier s’il n’y a pas d’interactions connues avec votre traitement.

Avoir un regard éclairé sur les médicaments proposés fait partie du droit des patients, il n’y a pas de gêne à avoir en demandant des précisions. Ce n’est pas une remise en question des compétences de ce professionnel de santé, c’est une simple demande d’informations. De plus, du côté du médecin, cela fait également partie de sa responsabilité de vérifier le bien-fondé du traitement prescrit pour préserver l’équilibre de la balance « avantage-risque ».

[1] British Medical Journal, 13/02/2010, Selective serotonin reuptake inhibitors and breast cancer mortality in women receiving tamoxifen : a population based cohort study ( https://www.bmj.com/content/340/bmj.c693

Cet article sur les moyens de lutter contre l’angoisse et l’anxiété face aux traitements contre le cancer vous a été utile ?

 

Face au cancer, il n’existe aucune solution miracle, malheureusement. En revanche, il existe des milliers d’astuces pour vous faciliter la vie. Vous les retrouverez dans mon livre de référence disponible en format livre papier sur  Amazon   

 

 

 

 

Crédit photo : (c) photo-libre.fr