Cancer : Comment lutter contre les angoisses et l’anxiété ?

De la boule à la gorge, au maux de ventre, à la crise de panique, les troubles anxieux prennent différentes formes.

Ainsi, lutter contre la peur, les angoisses et l’anxiété face au cancer, c’est possible mais parfois difficile.

Les troubles d’angoisse et d’anxiété sont pernicieux. Ils peuvent s’infiltrer partout dans la vie et se déclencher dans n’importe quelle situation.

Le corps est en souffrance. L’esprit aussi.

En effet, l’annonce et les traitements du cancer, vont souvent engendrer un très fort sentiment de mal-être. Le choc du diagnostic et les pensées négatives liée à cette situation médicale précise génèrent des angoisses, de l’anxiété et bien-sûr du stress.

cancer-angoisse-solutions

Pour combattre et vaincre l’angoisse et l’anxiété, votre équipe soignante à l’hôpital vous proposera un accompagnement spécifique. Par ailleurs, vous trouverez dans mon livre de conseils Mieux vivre le cancer : la bible plus de 500 pages, avec tous les moyens disponibles pour alléger l’épreuve que vous traversez. Ces conseils sont dans le même esprit que cet article.

A la fin de cet article, je vous propose une vidéo intéressante qui traite des moyens comment les personnes malades du cancer pour atténuer les angoisses, le stress et l’anxiété voire les crises de panique.

Cela améliore grandement la qualité de vie… ce qui est essentiel face au cancer.

La peur du cancer, le stress, l’angoisse et l’anxiété : les solutions à la crise

Face à un choc, les angoisses et l’anxiété sont des états naturels, voire légitimes.

Pour autant, pour préserver une qualité de vie satisfaisante en gardant le moral face au cancer, il faut veiller à ne pas se laisser envahir par cet état d’angoisse et de mal-être. Il ne faut pas, non plus, le banaliser.

A mon sens, si ces symptômes et ces troubles sont très présents dans votre vie, voire envahissants, l’hypothèse de la dépression pourra être évoquée par les médecins. Situation assez classique. Beaucoup de patients qui suivent les traitements contre le cancer font une dépression pendant les thérapies ou après. C’est le syndrome du survivant.

Comment reconnaître les signes du stress, des angoisses et de l’anxiété ?

L’angoisse, le stress et l’anxiété sont surtout un mal-être avec des degrés variables. Pour savoir comment les reconnaître, il peut y avoir des signes et symptômes plus spécifiques comme :

  •  Sentiment d’oppression, un état de panique,
  •  Frissons,
  •  Un état d’irritabilité permanent,
  •  Troubles du sommeil,
  •  Palpitations cardiaques,
  •  Bouffées de chaleur,
  •  Une sensation d’étouffement,
  •  Gêne respiratoire qui peut aboutir à une panique (un test respiratoire est souvent fait pour éliminer une cause physique à ce trouble de la respiration),
  •  Boule dans la gorge,
  •  Difficulté à déglutir.

Un trouble anxieux est rarement seul. Il est associé à beaucoup d’autres.

La peur, la crise d’angoisse ou de stress a ceci de particulier qu’elle paralyse totalement. Un psychologue peut rapprocher ces crises de la phobie. Ce trouble psychique a pour définition :

La phobie est une peur extrême, instinctive et disproportionnée, provoquée par des situations précises (comme passer un examen) ou des objets (comme un couteau, même très petit).

La phobie n’est pas strictement lié à l’angoisse ou l’anxiété. Elle peut faire partie d’un tableau clinique plus large avec plusieurs symptômes.

Une crise sévère (et parfois très longue) empêche le patient de faire ses activités habituelles. Concrètement, ces troubles l’empêchent de vivre normalement.

Comme vaincre le stress lié au cancer ? Les moyens de lutter contre les angoisses et l’anxiété

angoisse-cancer

Cancer : pistes et solutions pour diminuer l’angoisse

Chez les patients, pour vaincre ces états de stress, il y a plusieurs conseils à suivre (ou en tout cas à tester) :

  • Adopter la respiration abdominale en inspirant et expirant profondément. Cette respiration aide à trouver l’apaisement et à lutter contre l’anxiété, si elle est pratiquée aussi souvent que possible et dès les premiers symptômes de la crise ;
  • Éviter les excitants types café, thé, cola qui favorisent l’anxiété ;
  • Essayer les soins de support types homéopathie, méditation en pleine conscience/ou acupuncture. Il y en a beaucoup d’autres, il faut trouver la discipline qui vous convient le mieux (cf. dans mon livre, la fiche Les médecines douces et complémentaires) ;
  • Parler de ce qui vous préoccupe avec des proches ou des personnes qui ont un vécu similaire comme dans les groupes de paroles ;
  • Écrire ce que vous ressentez, ainsi que les facteurs de risque déclencheurs de la crise et – a contrario – ce qui vous apaise ;
  • Pratiquer un sport doux (natation, marche, yoga …) régulièrement ;
  • Vous renseigner sur la pratique de la méditation, la relaxation (disciplines qui utilisent la respiration abdominale). Ces disciplines apaisent le corps et calme l’esprit ;
  • Faire une pause pour respirer profondément et lentement plusieurs fois ;
  • Ne pas avoir de réticence pour se faire aider d’un professionnel. Il existe différents types de prise en charge : psychothérapies cognitives comportementales, verbales, psycho corporelles (donc qui passent par le corps comme relaxation, hypnose…) qui peuvent aider. Certaines de ces disciplines sont proposées, sous forme d’ateliers, à l’hôpital.

Contre les troubles liés à l’angoisse et l’anxiété, il est parfois conseiller d’utiliser les huiles essentielles. Parmi les huiles essentielles souvent citées, il y a celle de lavande vraie, reconnue pour ses vertus apaisantes. Personnellement, je pense (comme souvent), qu’il faut d’abord en parler à son médecin. L’usage des huiles essentielles n’est jamais neutre (puisque c’est une molécule active). Le risque d’interaction médicamenteuse ou d’allergie est toujours possible.

Ces états anxieux et crise de panique peuvent concerner les patients en cours de traitement ou en rémission. C’est une situation assez courante.

Par ailleurs, les angoisses et l’anxiété peuvent aussi avoir des répercussions sur le couple et la sexualité de la personne malade du cancer. Sur ce sujet spécifique, à mon sens, il ne faut pas hésiter à se recentrer sur soi, s’apaiser voire faire appel à des professionnels dont c’est le métier.

Antidépresseur et chimiothérapie : attention aux interactions médicamenteuses

cancer-anxiete

Angoisses et traitements du cancer

Votre médecin, après évaluation et diagnostic de la dépression, pourra également vous prescrire des médicaments. Attention cependant, lors de la prise d’antidépresseurs certaines interactions peuvent être néfastes[1]. C’est notamment le cas avec des médicaments contre le cancer comme le Tamoxifen.

En conséquence, il est fondamental d’avoir votre protocole de soins avec vous lors de toutes vos consultations. Il faut présenter ce protocole aux différents médecins que vous rencontrez. Si un de ces médecins vous propose des antidépresseurs, demandez-lui de vérifier s’il n’y a pas d’interactions connues avec votre traitement.

Avoir un regard éclairé sur les médicaments proposés fait partie du droit des patients, il n’y a pas de gêne à avoir en demandant des précisions. Ce n’est pas une remise en question des compétences de ce professionnel de santé, c’est une simple demande d’informations. De plus, du côté du médecin, cela fait également partie de sa responsabilité de vérifier le bien-fondé du traitement prescrit pour préserver l’équilibre de la balance « avantage-risque ».

[1] British Medical Journal, 13/02/2010, Selective serotonin reuptake inhibitors and breast cancer mortality in women receiving tamoxifen : a population based cohort study ( https://www.bmj.com/content/340/bmj.c693

Face au cancer, il n’existe aucune solution miracle, malheureusement. En revanche, il existe des milliers d’astuces pour vous faciliter la vie. Vous les retrouverez dans mon livre de référence disponible en format livre papier et pdf sur le site laetitialorniac.com/livres

Sur la gestion des angoisses et du cancer, voici un colloque faite par l’Université du Quebec que je trouve très bien faite :

Crédit photo sur l’anxiété et les angoisses face au cancer : (c) photo-libre.fr / pexels @Leah Kelley

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :

1 Commentaire

  1. homéopathie

    Bonjour,
    L’homéopathie est efficace pour lutter contre les angoisses et l’anxiété.En règle générale, en cas d’anxiété chronique, on prescrit du Gelsenium 9CH en traitement de fond.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.