Cancer et chimiothérapie : Que faire pour l’anémie ?

L’anémie est le nom de la carence en fer et le déficit de production de globules rouges.
Cette maladie est très courante – voire chronique –  dans la vie quotidienne, chez les personnes en bonne santé.

En revanche, chez les patients, une carence en fer peut avoir pour origine des opérations, des traitements contre le cancer comme la chimiothérapie ou la radiothérapie. L’anémie peut aussi être provoquée par de saignements intempestifs.

anemie-cellules-sang

Parfois, lors des traitements du cancer et de certains médicaments de chimiothérapie, l’anémie est sévère. Chez les patients, elle entraîne différents effets secondaires comme une fatigue intense ou une perte des cheveux.

Je vous propose ci-après, différents conseils si vous êtes anémiés. Comme vous le verrez, il n’y a aucune solution miracle. Seulement (et c’est déjà ça!) mes solutions de “patiente” puisque je suis moi aussi passée par cette maladie et les effets secondaires du traitement.

Vous pourrez aussi continuer votre lecture avec mon Mieux vivre le cancer : La Bible. Il regroupe, sous forme de fiches pratiques, toutes les solutions aux problèmes auxquels sont confrontés les malades du cancer et leurs proches.

Par ailleurs, pour préserver votre santé et limiter les risques, il ne faut pas hésiter à se saisir de ces pistes pour en discuter avec votre équipe soignante. Face à la maladie, le dialogue de qualité avec les médecins et soignants est essentiel dans le parcours de soins du patient et son traitement.

Cancer et risque de carence en fer : Quelles sont les causes de l’anémie ?

L’anémie est le nom de la carence en fer et le déficit de globules rouges dans le sang. Au niveau de la santé des patients, une carence en fer peut apparaître pour de nombreuses raisons comme les opérations ou les traitements comme la chimiothérapie et la radiothérapie.

En effet, lors de la formation de la masse tumorale, les cellules cancéreuses peuvent se nourrir des globules pour se développer. Avec ce mécanisme, le cancer -à lui seul – est une des causes de l’anémie.

Par ailleurs, la chimiothérapie a de nombreux effets et troubles sur les cellules du sang : globules blancs, globules rouges mais aussi plaquettes sanguines. Ces cellules sont produites par la moelle osseuse des patients. Cette production est ralentie par la chimiothérapie et certains types de radiothérapie.

En cas de déficit de plaquettes, des bleus peuvent apparaître sur la peau ou des petits points rougeâtres.

Ainsi, pour les patients malades, c’est un des points de vigilance pour les médecins durant toute la durée du traitement du cancer. Ces taux de globules et cellules sanguines se mesurent avec une prise de sang. Les résultats de cet examen sanguin doivent être connus avant chaque séance d’administration de la chimiothérapie. Parfois, si les taux sont trop faibles, les séances de chimiothérapie peut être décalée dans le temps.

Quels sont les symptômes de l’anémie en chimiothérapie ?

cancer-anemie-solution

L’anémie, quoi faire pour le patient

Pendant les traitements des cancers, chez les patients, les signes et symptômes d’un déficit de globules rouges et d’une carence en fer sont les suivants :

Pour information, l’hémoglobine est une substance qui donne le “rouge” des globules et du sang.

Certains symptômes sont similaires avec ceux de l’aplasie et de la neutropénie.

Si vous constatez une de ces manifestations, un des effets secondaires des traitements, comme toujours, il faut parler de ce trouble à votre équipe soignante qui mesurera le problème et mettra en place le traitement pour le corriger.

Anémie : comment se fait un apport en fer ?

La plupart du temps, le traitement d’une anémie se fait avec des médicaments à base de fer.

repas-cancer-appetit

Parmi eux, il y a l’utilisation des médicaments classiques comme Tardyferon, Ferrostrade, Ferro-grade que beaucoup de femmes connaissent. L’ajout de vitamine C  permet une meilleure absorption. Les agrumes sont des fruits riches en vitamine C. Les fruits comme le kiwi ont beaucoup de vitamine C. L’acide folique est aussi, parfois, intégré aux médicaments riches en fer.

Si votre médecin vous a prescrit ce traitement en compléments en fer, une intolérance digestive peut survenir. Ce traitement augmente le risque de diarrhées et maux de ventre, voire (rarement) des vomissements ou des nausées.

Dans la vie quotidienne, ces effets secondaires sont très pénibles.

Pour limiter ces effets secondaires, j’ai une astuce simple : morceler la prise du médicament. Ainsi, n’hésitez pas à scinder les prises en coupant le comprimé en moitié ou en quart ; avec un coupe-comprimé, c’est très facile. Attention, cette découpe peut modifier le dosage de votre médicament et en perturber son effet pour corriger votre carence.

C’est pour cela qu’il faut d’abord en parler à votre médecin. Vous pouvez également, si cela n’est pas une contre-indication, prendre ce comprimé avec du jus d’orange. La vitamine C favorise l’assimilation du fer. Cependant, il faut être vigilant car certains agrumes sont parfois contre-indiqués dans la chimiothérapie.

En fonction du déficit de globules rouges, votre équipe médicale pourra également envisager une transfusion de sang ou une perfusion de fer. Cette administration de fer se fait quand le traitement de l’anémie par voie orale n’a pas eu d’effets  probants.

Anémie : comment adapter son alimentation avec des carences en fer ?

En cas d’anémie, il est souvent conseillé de limiter votre consommation de thé pendant le traitement. C’est une boisson très agréable (j’adore ça), mais qui empêche la bonne assimilation du fer. Au niveau de l’alimentation, privilégiez les aliments riches en fer suivants :

  • les viandes rouges et les abats,
  • le poisson et les fruits de mer,
  • les lentilles.
Anemie-cancer

Cancer et anémie

Attention chez les patients en périodes d’aplasie (qui est aussi un effet secondaire de la chimiothérapie). Il y a des précautions à prendre. A ce sujet, reportez-vous à la fiche de mon livre.

Si malgré ces précautions, l’anémie persiste, sachez qu’il existe des compléments alimentaires qui ne possèdent pas de fer, mais qui en favorisent l’assimilation. Là également, parlez-en à votre médecin. En matière d’alimentation, vous pouvez également demander un accompagnement spécifique avec le diététicien de votre centre de soins.

Par ailleurs, l’anémie peut être couplée avec des périodes d’aplasie. Dans cette configuration, il est particulièrement important de mettre en place des règles d’hygiène drastique.

En anémie, le repos est une priorité chez les patients

Une des mesures contre l’anémie est simple : se reposer. C’est simple, mais pas toujours facile surtout quand les multiples tâches s’accumulent (la double journée des femmes par exemple).

Ainsi, durant les traitements du cancer, si vous le pouvez :

  • Limitez autant que possible vos activités et sans vous culpabiliser,
  • Multipliez les temps de repos et siestes,
  • Avant de vous relever de votre lit pour éviter les étourdissements, prenez le temps de vous asseoir au bord du lit avant de vous mettre debout.

Le traitement de l’anémie peut mettre plusieurs semaines à faire effets.

Retrouvez l’intégralité des conseils pour faire face au cancer avec mon guide pratique Mieux vivre le cancer : La Bible Rédigé sous forme de fiches pratiques pour une lecture simple et facile, il détaille toutes les ressources dont les malades  et leurs proches peuvent se saisir. C’est un ouvrage unique qui, avec un taux de satisfaction de plus de 90 %, est un réel succès au service des personnes malades.

Crédits photos sur  l’anémie : (c) photo-libre.fr et première photo Image par Crystal Blair de Pixabay

Découvrez mes autres conseils de patiente avec les articles de chimio-pratique.com :
Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.